Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Attaque à Strasbourg : une fusillade fait trois morts et 13 blessés

< >

Attaque à Strasbourg : une fusillade fait trois morts et 13 blessés

mercredi 12 décembre 2018

Des coups de feux ont été tirés dans plusieurs rues, près du marché de Noël de Strasbourg, mardi 11 décembre. Au moins trois personnes sont mortes dans cette fusillade, tandis que 13 personnes ont été blessées dont 8 gravement, selon un bilan de la préfecture du Bas-Rhin. Le tireur, qui a été identifié, est toujours recherché. Le centre-ville a été bouclé. Le gouvernement a décidé de placer le plan Vigipirate au niveau « urgence attentat »

« Vers 20 heures, un individu armé est rentré dans le périmètre du marché de Noël par le pont du Corbeau en se dirigeant vers la rue des Orfèvres », relate la préfecture du Bas-Rhin. Entre 20h20 et 21 heures, le tireur s’est ensuite « confronté par deux fois à nos forces de sécurité avec systématiquement des échanges de tirs », a détaillé Christophe Castaner. Il a pris la fuite, après avoir blessé un militaire de l’opération Sentinelle, indique France 3. Au moins trois personnes sont mortes et 11 ont été blessées, dont cinq sont dans un état grave, selon le dernier bilan dévoilé par la préfecture du Bas-Rhin, mercredi à 3 heures du matin. Le plan blanc a été déclenché dans les hôpitaux, c’est-à-dire que les médecins sont mobilisés, a confirmé le CHU de Strasbourg. Le suspect est un homme âgé de 29 ans, né à Strasbourg et qui y habitait encore. Armé d’un couteau et d’une arme de poing selon France 3, il est toujours activement recherché. Au cours de sa fuite, il a braqué un chauffeur de taxi, qui est sain et sauf, a appris franceinfo de source policière, et s’est fait déposer dans un autre quartier de la ville. L’antenne du Raid de Strasbourg est à sa recherche. « C’est un homme très défavorablement connu, pour des faits de droit commun pour lesquels il a déjà fait l’objet de condamnations en France et en Allemange et pour lesquels il a purgé ses peines », a résumé Christophe Castaner. La préfecture du Bas-Rhin a précisé qu’il était fiché S pour radicalisation islamiste. Il était recherché pour un braquage et une tentative d’homicide en août, a indiqué une source policière à France 3. Une perquisition a eu lieu mardi matin à son domicile, perquisition commune aux services de gendarmerie et aux renseignements, a appris France 3 de source proche du dossier. Des grenades ont été retrouvées sur les lieux. La police a fait évacuer le centre-ville et a confiné les habitants dans le quartier. C’était le cas des parlementaires européens, mais aussi des spectateurs qui étaient venus voir un match de basket au Rhénus, la grande salle de Strasbourg. Vers 1h30 mercredi, les personnes confinées dans les restaurants et bâtiments du centre-ville ont commencé à être évacuées. « Le confinement a été levé », a confirmé Christophe Castaner lors de son point presse. Dans un tweet publié plus tôt, la police du Bas-Rhin a conseillé de quitter le centre historique par le Nord et d’éviter le quartier du Neudorf.

Le marché de Noël de la ville sera fermé mercredi. Les cours sont également suspendus dans les écoles maternelles et élémentaires et les parents pourront garder, s’ils le souhaitent, leurs enfants chez eux. Les établissements accueilleront cependant les élèves qui se présenteront à leurs portes. Les rassemblements statiques et les manifestations sont par ailleurs interdits à Strasbourg jusqu’à nouvel ordre, « pour permettre aux forces de l’ordre de se mobiliser totalement dans la recherche » du suspect.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.