Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

STM

Accueil > Contournement autoroutier d’Arles : Point sur l’avancement du (...)

< >

Contournement autoroutier d’Arles : Point sur l’avancement du projet

vendredi 26 juin 2015

Après la concertation publique réglementaire de l’été 2011, et la concertation continue menée sur les années 2012 et 2013, le projet de contournement autoroutier d’Arles a fait l’objet d’études et démarches spécifiques en vue d’assurer sa compatibilité avec les règles de police de l’eau, notamment celles qui découleront des prochains plans de gestion du risque inondation (PGRI) et schéma directeur d’aménagement et de gestion des eaux (SDAGE) du bassin Rhône-Méditerranée 2016-2021.
Cet important travail a nécessité de nombreuses investigations et simulations afin d’évaluer les impacts hydrauliques du projet sur les enjeux du territoire. Il a permis d’identifier une solution d’aménagement qui, assurant la faisabilité technique du projet, serait compatible avec les exigences réglementaires en termes de protection des personnes et des biens vis-à-vis du risque inondation.
Pour autant, cette solution nécessite une reprise substantielle du profil en long du projet envisagé initialement pour améliorer la transparence hydraulique de la future infrastructure, le tracé en plan n’étant lui pas affecté par ces nouvelles dispositions.
Sur la base de la solution identifiée et au stade actuel des optimisations, la mise en œuvre de ces adaptations conduirait à un renchérissement du coût de l’opération de l’ordre de 150 M€ (sur les 580 M€ de coût global initial) et induirait des délais de réalisations supplémentaires, afin de reprendre la concertation ainsi que les études de cette solution- et d’identifier les conditions de financement du surcoût.
Les nouvelles échéances pour cette opération sont désormais :
- enquête préalable à la DUP : 2018
- DUP et procédure de mise en concession : 2019
- Travaux : 2022 - 2025
L’État qui assure la maîtrise d’ouvrage mobilisera prochainement les ressources nécessaires à l’engagement de ces études et le préfet de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur conviera l’ensemble des acteurs du territoire à un processus de définition concertée des nouvelles caractéristiques du projet.

Messages

  • Il semblerait que la position du Préfet a évolué sur la nécessité de créer une transparence hydraulique par des ouvrages d’art. La solution d’une voie pouvant être submergée semble prendre corps ce qui éviterait les surcoûts qui plombaient le projet.
    Le SYMADREM avait montré le faible impact de la transparence voulue par les services de l’environnement.
    Le bon sens paraît enfin l’emporter . Deux ans perdus pour rien ,deux ans de plus à subir les nuisances de la RN 113.0132

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.