Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

STM

Accueil > Des moyens à hauteur des obligations de l’État réclamés pour assurer l’accueil (...)

< >

Des moyens à hauteur des obligations de l’État réclamés pour assurer l’accueil des demandeurs d’asile

jeudi 8 octobre 2015

Dans une lettre ouverte l’Uriopss Paca Corse - la Fnars Paca Corse DOM - Espace -Cimade Sud Est, dénonce : « La Plate Forme Asile (PFA) de Marseille assure depuis 10 ans un travail de qualité en matière d’accueil et d’accompagnement des demandeurs d’asile et des réfugiés. Tout demandeur d’asile primo-arrivant sur les départements des Bouches-du-Rhône, du Vaucluse, des Alpes de Hautes Provence et des Hautes-Alpes doit accomplir les démarches pour le dépôt de la demande de protection internationale à la PFA de Marseille. La Plate Forme informe donc chaque demandeur d’asile de ses droits et organise avec elle les premières démarches liées à son arrivée en France. Elle assure également le suivi social et le suivi de leur procédure pour tous ceux qui sont en attente ou n’accèdent pas à un hébergement stable. Du 30 septembre au 5 octobre 2015, la Plate Forme a été contrainte de fermer ses portes, faute d’un personnel en nombre suffisant pour assurer un accueil digne des personnes. Avec 50% d’augmentation des demandes depuis le début de cette année, sans moyens supplémentaires, la « crise » était prévisible, voire inévitable. Malgré la ténacité et le professionnalisme de l’équipe de la Plate Forme, il n’aurait pas été responsable, dans ces conditions, de laisser les portes de la Plate Forme ouvertes. Sans moyens supplémentaires, c’était prendre le risque d’une maltraitance autant vis-à-vis des personnes accueillies que du personnel de la Plate Forme. Lundi 5 octobre, à l’issue d’une réunion avec ses partenaires associatifs, l’association Hospitalité Pour les Femmes (HPF), gestionnaire de la Plate Forme Asile, a décidé de rouvrir ses portes dans le cadre d’une organisation repensée par l’équipe de la PFA. Cette réorganisation, qui nécessite le déploiement de moyens supplémentaires en termes de personnels a été proposée aux partenaires institutionnels pour justifier d’une demande de financements complémentaires dès aujourd’hui. En l’absence de réponse de l’État d’ici le 2 novembre 2015, et donc d’un engagement de soutien financier permettant la viabilité de cette nouvelle organisation, la Plate Forme Asile fermera ses portes. Nous regrettons enfin qu’à la réunion du 5 octobre, seule l’OFII était présente du côté des financeurs alors même que la Préfecture et la Direction Départementale de la Cohésion sociale des Bouches du Rhône avaient été invitées. Les signataires soutiennent la PFA gérée par l’association HPF au nom du respect de la dignité des personnes et du droit d’asile. »

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.