Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

STM

Accueil > Digne-les-Bains : la plus longue fougasse à l’anchois du monde inscrite au (...)

< >

Digne-les-Bains : la plus longue fougasse à l’anchois du monde inscrite au Guinness Book des records

samedi 27 août 2016

JPEG - 108.8 ko
La plus longue fougasse du monde, 150 mètres, fabriquée à Digne (Photo dici.fr)

C’est dans le cadre de la Foire de la lavande qui se tient à Digne-les-Bains jusqu’au 28 août que le Guinness Book vient d’inscrire un nouveau record avec la plus longue fougasse à l’anchois du monde longue de 150 mètres déballée sur le boulevard principal de la Ville. L’occasion de revenir sur l’histoire de la fougasse : Les crétins des Alpes sauvés par les anchois ou L’iode, le crétin et les « Basses Alpes »
Crétin des Alpes ! L’insulte a le charme intemporel d’un juron du capitaine Haddock.
Ce quolibet a longtemps visé les habitants des « Basses Alpes ». Dans les montagnes sévissait le crétinisme. C’est une pathologie qui résulte d’un déficit en hormones thyroïdiennes. Elle est engendrée par un manque d’iode. Cet oligo-élément est vital pour l’organisme humain. Il s’agit d’un des micronutriments les plus abondants dans l’eau de mer. Mais il y en a très peu dans le sol des pays éloignés de la mer. Une carence qui peut causer de graves problèmes mentaux et physiques, dès les premiers stades du développement embryonnaire. Le crétinisme provoqué par cette quasi absence d’iode a longtemps terni la réputation des populations alpines. Ce mal d’un autre siècle a été très répandu jusqu’au XIXe siècle. Lors de la traversée des Alpes, Napoléon le constata et pris comme décision de dénombrer les crétins ; principalement parce qu’il y avait peu d’hommes de cette zone qui s’engageaient dans ses armées.

Les anchois

Ces petits poissons bleutés d’une vingtaine de centimètres vivent dans les eaux côtières de l’Atlantique Nord-Est, de la mer du Nord et de la Méditerranée. En France on travaille l’anchois depuis le Moyen-âge, notamment dans le Sud. Ce poisson gras est doté de nombreux bénéfices pour la santé. Riche en protéines d’une haute valeur biologique, il constitue une bonne source d’acides gras mono-insaturés et polyinsaturés, très favorables au système cardiovasculaire. Sa chair offre d’intéressantes concentrations en minéraux et oligo-éléments, notamment en iode, phosphore, potassium et fer. Elle a également d’excellentes teneurs en vitamines (A, provitamine A, D et du groupe B).

La « vraie » légende régionale :

Au XIXe siècle, la médecine comprit mieux les causes de cette pathologie. Conscientes du besoin de la population, les autorités « Bas-Alpines » de l’époque cherchèrent des solutions. Une fut évidente : faire manger de l’anchois qui était abondant et très peu onéreux.

Mais comment ?

La confrérie des boulangers inventa un pain couvert d’une préparation savoureuse issue du mélange de ce merveilleux poisson et de l’huile d’olive. La fougasse à l’anchois venait de naître… « Et, grâce à cette recette, est-il précisé, les habitants de la Haute-Provence que nous sommes, arrières petits-fils de ces « Crétins des Alpes », peuvent enfin vivre normalement et ne plus être montrés du doigt. Cette préparation, devenue spécialité, nous a sauvés ! Nous l’honorons cette année à Digne-les-Bains en l’inscrivant au Guinness Book des records »

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.