Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

STM

Accueil > ECONOMIE : ARNAUD MONTEBOURG SALUE L’ACQUISITION DE PHIDIAS TECHNOLOGIES PAR (...)

< >

ECONOMIE : ARNAUD MONTEBOURG SALUE L’ACQUISITION DE PHIDIAS TECHNOLOGIES PAR GROUPE GORGÉ

mercredi 22 mai 2013

Le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg a salué, ce mercredi 22 mai, à travers l’acquisition de la majorité du capital de la société Phidias Technologies par Groupe Gorgé, « le développement de l’impression 3D et la révolution industrielle qui s’annonce ». Présent dans la sécurité nucléaire et les robots militaires, Gorgé a acquis, pour 4,84 M€, 88% de la société française qui a réalisé un chiffre d’affaires de 1 M€ en 2012. Une acquisition qui lui permet de se diversifier dans le secteur à « fort potentiel » de l’impression 3D.

« Le développement potentiel très important de Phidias nécessitait l’adossement à un groupe de haute technologie dont la taille, les capitaux et l’implantation internationale sont à même d’assurer la forte croissance attendue pour l’entreprise. L’acquisition par Groupe Gorgé lui permet de renforcer son portefeuille de métiers, notamment les métiers d’avenir », estime Arnaud Montebourg. Et de préciser que le ministère du Redressement productif a fortement encouragé le fondateur et l’actionnaire cédant « à privilégier une solution française, permettant de maintenir sur notre territoire une technologie de pointe et d’avenir ». « Le développement de Groupe Gorgé souligne une nouvelle fois l’excellence des technologies d’avenir (robotisation, drones, nucléaire de 3ème génération…) françaises et participe au renforcement de la place de notre pays dans la compétition internationale », conclut le ministre.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.