Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

STM

Accueil > Economie : repli de l’emploi intérimaire en PACA

< >

Economie : repli de l’emploi intérimaire en PACA

vendredi 16 août 2013

L’emploi intérimaire a reculé de 10,3% au mois de juin en région Provence-Alpes-Côte d’Azur (PACA) : c’est ce qui ressort du baromètre Prism’emploi (*) établi par Umanis. Il s’agit d’une nouvelle alarmante pour l’économie régionale tant l’intérim constitue un enjeu important : indicateur avancé du marché du travail, il préfigure en effet les tendances du recrutement. C’est dans le département des Alpes-de-Haute-Provence (-30,5%) que la baisse est la plus marquée, suivi du Vaucluse (-16,2%), des Bouches-du-Rhône et du Var (-9,0%), des Alpes-Maritimes (-6,9%) et des Hautes-Alpes (-0,3%). Tout juste PACA pourra-elle tenter de se raccrocher au fait que la situation n’est pas plus reluisante au plan national, où le recul des effectifs a même atteint 11,2% au mois de juin. A noter que cette dégradation de l’emploi intérimaire affecte l’ensemble du territoire, l’Alsace (-18,6%) et le Nord-Pas-de-Calais (-16,6%) étant les régions les plus impactées.
Au niveau régional, l’emploi intérimaire est en repli dans tous les niveaux de qualification, que ce soit chez les employés (-6,4%), les ouvriers non qualifiés
(-10,1%) et qualifiés (-10,9%). Chez les cadres et les professions intermédiaires, la baisse se chiffre même à 13,6%. Ce repli général affecte également dans la région la totalité des grands secteurs d’activité, que ce soit le commerce (-3,1%), l’industrie (-5,0%), mais surtout les secteurs des services (-12,1%), du BTP
(-15,5%) et des transports (-20,0%).
Au plan national, c’est le secteur des transports qui est le moins touché avec un recul de 8,0% au mois de juin. A l’autre bout de la chaîne, ce sont les services
(-12,5%) et le commerce (-13,2%) qui enregistrent les baisses les plus nettes.
Sur le plan des qualifications, près de quatre emplois intérimaires sur dix sont occupés par des ouvriers non qualifiés (38,6%), suivis des ouvriers qualifiés (34,6%), des employés (12,7%) et des cadres et professions intermédiaires (14,1%). Par ailleurs, l’industrie, qui est le secteur qui a le plus recours à cette forme d’emploi, représente 37,0% du total des effectifs, suivie du BTP (19,5%), des services (19,4%), du commerce (12,5%) et des transports (11,6%).
(*) Le baromètre est établi par un tiers de confiance indépendant, Umanis, à partir des statistiques transmises par un panel d’entreprises de travail temporaire représentant plus de 80% de l’emploi intérimaire. Il décrit les évolutions en pourcentage des effectifs intérimaires observés au cours du mois précédent par rapport au même mois de l’année précédente selon les qualifications, les grands secteurs d’activité, les régions et les départements.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.