Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

STM

Accueil > Expositions : « La Grande Guerre sur tous les fronts » à l’Alcazar de Marseille (...)

< >

Expositions : « La Grande Guerre sur tous les fronts » à l’Alcazar de Marseille du 16 octobre au 3 janvier 2015

mercredi 15 octobre 2014

En cette année de centenaire de la Première Guerre mondiale, deux expositions revisitent les Fonds patrimoniaux de la BMVR-Alacazar, dans le cadre de « La Grande Guerre sur tous les fronts » : Deux expositions du 16 octobre au 3 janvier 2015 « Les jouets font la guerre » d’André Hellé 1914-1948 en salle d’exposition et « Ombres et Lumières » sur l’Allée centrale.
Les bibliothèques de Marseille clôturent l’année 2014 avec deux expositions qui inaugurent à Marseille la commémoration de la Grande Guerre. L’originalité de ces deux expositions vient de la sélection des images rares et souvent oubliées des manuels et des ouvrages officiels. Dessins et jouets pour enfants du talentueux André Hellé, dessins de presse, caricatures, bandes dessinées, une exposition qui donne à voir un autre point de vue, celui de la presse d’époque.
Et pour « Ombres et Lumières », exposition composée de 32 paires d’images et de quelques autres, panoramiques, elle constitue le décor général d’un champ de bataille.
Ces deux rétrospectives seront suivies par les expositions des Archives municipales et du Musée d’Histoire de Marseille au mois de novembre.

Programme de la journée inaugurale, le jeudi 16 octobre à l’Alcazar
- 14h : projection de La vie devant soi de Bertrand Tavernier
- 16h45 : Conférence sur le jouet pendant la Grande Guerre par Frédérick Hadley, Conservateur à l’Historial de la Grande Guerre
- 18h30 inauguration des expositions

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.