Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Inédit : Aides et le CG13 accueillent le public pour des dépistages après la (...)

< >

Inédit : Aides et le CG13 accueillent le public pour des dépistages après la Pride ce samedi 5 juillet

jeudi 3 juillet 2014

Ce samedi 5 juillet, après la marche de la Pride, le public peut retrouver l’association Aides et les Centres de dépistage du Conseil général des Bouches-du-Rhône, pour parler santé, sexualités, consommation de produits et réaliser gratuitement sur place les dépistages du VIH, des IST et des hépatites. L’occasion de faire un point rapide et complet sur sa santé, en toute confidentialité.

Au village de la Pride : devant la Mairie de 18h à 23h
et au Cours d’Estienne d’Orves de 18h à 22h

Les populations LGBT (Lesbiennes, Gay, Bi et Trans) sont particulièrement touchées par ces infections souvent asymptomatiques.
L’augmentation des découvertes de séropositivité au VIH concerne essentiellement les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes. En région Paca, la proportion de contaminations par relation homosexuelle augmente régulièrement depuis 2006 et représente 62% des découvertes de séropositivité en 2012 (1).
La prévalence du VIH est 8 fois supérieure à la population générale parmi les personnes trans(2).
La fréquence des infections sexuellement transmissibles est significativement plus élevée chez les hommes ayant des rapports sexuels avec les hommes (syphilis, gonococcies) : ces infections peuvent être dépistées facilement et leur traitement est simple et rapide.
Parce que ces inégalités ne sont pas une fatalité, les médecins et infirmières des centres de dépistage du Conseil général s’associent aux militants de l’association Aides pour proposer un dépistage des IST (syphilis, gonocoques, chlamydiae) et des hépatites virales, et bien sûr le dépistage rapide du VIH déjà proposé par l’association et les centres de dépistages. Les personnes seront par la suite contactées, si elles le souhaitent, pour connaître leur résultat et bénéficier d’un accompagnement médical et associatif adapté à leurs pratiques et à leur mode de vie.
Une telle proposition élargie de dépistages, hors-les-murs et au plus près des populations concernées, c’est une première. Pour Aides, cette opération est un pas de plus vers une offre de santé sexuelle globale pour les personnes qui en ont le plus besoin. Elle marque aussi la volonté constante du Conseil général à travailler de concert avec les associations pour lutter contre ces épidémies.
(1) Données du CRIPS PACA « Les chiffres clés du sida au 1er décembre 2013 » InVS 2013 – données au 31 décembre 2012
(2) Étude santé Trans Chrysalide 2011.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.