Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > L’électrosensibilité comme cause de handicap : Les élus écologistes défendent (...)

< >

L’électrosensibilité comme cause de handicap : Les élus écologistes défendent la création de "zones blanches"

mercredi 26 août 2015

Les conseillers régionaux EELV/Partit Occitan se félicitent de la décision de justice qui a reconnu pour la 1ère fois les dangers des rayons électromagnétiques et des antennes-relais, en accordant une allocation pour un handicap d’électrosensibilité à une jeune femme de 39 ans. « Cette décision pourrait faire jurisprudence », avancent-ils dans un communiqué. Rappelant que les conseillers régionaux écologistes de Provence-Alpes-Côte d’Azur « ont été pionniers sur cette question de la reconnaissance du handicap causé par les ondes électromagnétiques. Ils ont défendu la création de "zones blanches" pour offrir des espaces faiblement exposées aux ondes pour les électrosensibles. » Indiquant qu’en Paca, à Saint-Julien-en-Beauchêne, une petite commune des Hautes-Alpes, zone à « très faible rayonnement électromagnétique », selon une étude de la Commission de recherche et d’information indépendantes sur les rayonnements électromagnétiques (CRIIREM), une étude financée à 80% par le Conseil régional Paca dès octobre 2013 avait confirmé l’intérêt de créer un site d’accueil pour les électrosensibles sur cette commune. Selon les associations de sécurité sanitaire des technologies sans fil, ce sont près de 70 000 personnes qui seraient touchés par cette électrosensibilité.
Les élus régionaux du groupe EELV/Partit Occitan, par la voix d’Anne-Marie Hautant, vice-présidente Santé Alimentation, défendent le projet de création d’une zone exempte d’ondes électromagnétiques pour offrir un lieu d’accueil préservé pour ces personnes en souffrance : « D’autres pays européens, comme le Royaume-Uni ou la Suède, reconnaissent l’électrosensibilité comme une pathologie, ce qui permet aux personnes en souffrance d’avoir des droits et d’être soutenus. Il faut protéger les zones blanches déjà identifiées mais aussi garantir la sanctuarisation d’autres zones géographiques n’ont couvertes par les ondes. Les personnes électrosensibles sont très largement stigmatisées, alors qu’elles pourraient être considérées comme des lanceurs d’alerte ». A la suite de cette décision de justice, Sophie Camard, co-présidente du groupe des élus régionaux écologistes estime qu’« il faut maintenant aller plus loin et concrétiser les projets lancés pour mieux cerner cette pathologie naissante, mettre en place les structures d’accueil nécessaires et offrir un véritable refuge aux personnes souffrant d’électrosensibilité ».

Messages

  • Tous les pays du monde reconnaissent l’électrosensibilité et pas seulement les pays que vous citez. Tout simplement parce qu’il existe un consensus international sous l’égide de l’OMS (OMS aide mémoire 296). Ce qui n’est pas reconnu est la responsabilité des ondes. Non pas parce l’OMS refuserait de le faire, mais parce que ses méta-analyses montrent que les ondes ne sont pas en cause. En clair il s’agirait d’une phobie. Un effet Nocebo susceptible de rendre malade certaines personnes. Tout comme en Suède, c’est donc l’état des personnes qui leur vaut le statut de handicapé et non le fait que ces personnes désignent les ondes.

  • La décision de justice n’ a pas : "reconnu (...) les dangers des rayons électromagnétiques" . Elle a reconnu l’état dans lequel se trouve cette personne. Guillaume Champeau du site Numerama écrit : "qu’il faut toutefois comprendre que le tribunal a reconnu le handicap sans reconnaître la cause de la maladie". L’expertise n’a pas été confiée à un spécialiste de la question mais à un médecin généraliste de l’Ariège, le Dr Pierre B. 67 ans.

    Selon un communiqué de l’UFC Que Choisir du 28 08 2015 : " la Maison du handicap de l’Ariège nous a confirmé par écrit qu’elle avait déjà « formé appel à l’encontre de la décision du tribunal du contentieux de l’incapacité de Toulouse".

    PS on peut s’étonner que les élus EELV ne tiennent pas compte des avis des agences sanitaires francaises sur la question de l’électrosensibilité mais préfèrent s’appuyer sur les avis des associations militantes et de quelques scientifiques connus pour s’opposer aux avis de l’Anses et de l’OMS. A quoi sert de créer des agences sanitaires d’état si c’est pour ne pas tenir compte de leurs avis ?

  • ...

    Et pour ce qui en est des animaux,

    est-ce un effet placebo, une phobie, ou une réalité ???

    mon docteur me disait encore la semaine dernière qu’il ne croyait pas trop aux électrosensibles, mais que ses animaux domestiques avaient un drôle de comportement en présence du wifi de leur maison, et que depuis qu’ils avaient déménagés, et coupé le wifi de leur box, les animaux avaient retrouvé une allure et un comportement normal, et ne sont plus malades.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.