Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

STM

Accueil > Cas d’école : La mairie de Marseille rejette la pétition contre le PPP jugée (...)

< >

Cas d’école : La mairie de Marseille rejette la pétition contre le PPP jugée incomplète

mercredi 15 mai 2019

La Ville ne mettra pas le partenariat public/privé (PPP) dans les écoles à l’ordre du jour du conseil municipal du 17 juin. Dans un communiqué envoyé ce mercredi soir, elle explique que la pétition soumise par deux élus de l’opposition en vue de remettre en débat le sujet lors de la séance est incomplète.

« Les élus Benoît Payan (PS) et Jean-Marc Coppola (PC) ont remis à Jean-Claude Gaudin, maire de Marseille, le résultat de leur appel à pétition concernant l’abandon du projet de partenariat public/privé dans les écoles. Ils affirmaient alors avoir obtenu 12 547 signataires, exigeant ainsi d’inscrire une discussion à l’ordre du jour du prochain Conseil municipal du 17 juin prochain, puisque la barre des 10 000 pétitionnaires avait été dépassée », raconte la mairie de Marseille. Mais, ajoute-t-elle : « Benoît Payan et Jean-Marc Coppola n’ont pas vérifié le formalisme de cette pétition ni la légitimité des signataires. En effet, d’une part les initiateurs de la pétition en ligne ouverte sur Change.org annoncent le nombre de 12 547 signataires, alors que certaines lignes sont vides ou en double, ramenant le nombre à moins de 12 000. D’autre part, sur ces 12 000 signataires, seuls 4 600 personnes précisent habiter Marseille (les autres signataires ne mentionnant aucune ville ou une ville autre que Marseille). De plus, insiste l’équipe de Jean-Claude Gaudin : « Il est impossible de vérifier la qualité d’électeur marseillais de ces 4 600 personnes, en l’absence des informations nécessaires pour le faire (adresse précise, date de naissance...) » Enfin, résiste-t-elle : « La liste des signataires de la version "papier" de la pétition (2 814 signatures) présente les mêmes manques et comporte également des informations manuscrites illisibles. Autant de conditions indispensables pour que la pétition soit recevable et validée. La pétition n’atteint donc, en aucun cas, les 10 000 signataires marseillais et présente des données incomplètes et ne pouvant être vérifiées avec le fichier des listes électorales. » Péremptoire, elle déclare : « Cette pratique est d’autant plus étonnante de la part de l’opposition qu’il aurait été simple de s’assurer, en amont, du statut des signataires, en se rendant sur le site marseille.fr. » L’équipe Gaudin ironise alors : « Par ailleurs, la municipalité n’étant pas fermée au débat sur ce projet, il aurait suffit, pour les élus souhaitant en débattre, de l’évoquer en Conseil municipal, comme cela l’a déjà été fait à plusieurs reprises. » Une prise de position qui pourrait s’avérer être un cas d’école dans la stratégie de mise en échec de sa propre famille politique lors des prochaines échéances municipales...
Patricia MAILLE-CAIRE

A lire sur le même sujet
- Marseille. Plan École Avenir : le no future de l’équipe Gaudin
- Marseille : Le PPP des écoles à un milliard d’euros annulé par le tribunal administratif
- Écoles de Marseille : première manche gagnée par le collectif Marseille contre le PPP

Messages

  • Lamentable et énième déni de démocratie de la part de JC Gaudin et ses amis qui rejettent un débat urgent sur la réhabilitation de nos écoles au prétexte que ses services ne pourraient pas comparer 12 000 noms aux listes électorales !
    Avec Benoît Payan nous avons avons en fait déposé 15361 signatures...si en plus ils ne savent pas compter...
    Incompétence, mauvaise foi ans la 2ème ville de France, mais de qui se moque-t-on ?

    Malgré l’opposition large qu’il suscite, malgré l’annulation du projet par la justice la droite refuse une nouvelle fois le débat public sur un chantier de plus d’un milliard d’euros qui engagera notre collectivité pour 30 ans et la livrera encore un peu plus aux mains des majors du BTP.

    Pas d’audit sur l’habitat indigne, refus de débattre publiquement du PPP écoles et de ses alternatives, décidemment l’équipe municipale est bien mal à l’aise quand il s’agit de se confronter publiquement à son bilan.

    Cette fin de mandat restera marquée par leur déconnexion volontaire avec les habitants de notre ville et des choix politiques iniques.

    Marseille et les marseillais méritent mieux, c’est urgent.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.