Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

STM

Accueil > Conseils de prévention des pompiers des Bouches-du-Rhône en raison d’une (...)

< >

Conseils de prévention des pompiers des Bouches-du-Rhône en raison d’une vague de froid attendue

samedi 14 janvier 2017

La semaine prochaine, une vague de froid intense est attendue sur l’ensemble de l’hexagone à partir de mardi. Notre département ne sera pas épargné. Ces conditions climatiques nous poussent à réactiver nos moyens de chauffage (cheminées, poêles à bois, etc.). Le monoxyde de carbone a la particularité d’être incolore et inodore, ce qui le rend particulièrement dangereux car difficilement détectable. Chaque année, pas moins de 6000 intoxications et plusieurs centaines de décès sont constatés en France. Les Pompiers des Bouches-du-Rhône tiennent à rappeler à l’ensemble de la population ces éléments de prévention et d’action qui permettent bien souvent d’éviter un drame.

En cas d’accident dû au monoxyde de carbone :

• 1. Aérer immédiatement les locaux en ouvrant portes et fenêtres.

• 2. Faire évacuer les locaux et vider les lieux de leurs occupants.

• 3. Appeler les secours : 18 ou 112.

• 4. Ne réintégrer les locaux qu’après le passage d’un professionnel qualifié qui recherchera la cause de l’intoxication et proposera les travaux à effectuer.
Des conseils pratiques qui sauvent :

• Ne pas obturer les aérations des doubles vitrages

• Faites vérifier votre chaudière avant la période de froid et ramoner le conduit au moins une fois par an.

Il faut rappeler également que la règlementation impose aux habitations d’être équipées d’un Détecteur Autonome Avertisseur de fumée (DAAF) depuis le 08 mars 2015.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.