Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

STM

Accueil > Les sapeurs-pompiers des Bouches-du-Rhône victimes d’actes d’incivilité

< >

Les sapeurs-pompiers des Bouches-du-Rhône victimes d’actes d’incivilité

lundi 22 mai 2017

Les sapeurs-pompiers ont été la cible de comportements imprudents et fait l’objet, également, d’actes d’incivilité, notamment dans le secteur d’Aix-en-Provence. En effet, cette nuit à 1h48, le véhicule de liaison médicalisé (VLM) du Centre de secours d’Aix est engagé pour une médicalisation à domicile à Saint-Cannat. A hauteur de Lignane sur la D7N, il percute un véhicule tiers qui effectuait soudainement un demi-tour. Le conducteur du VLM légèrement blessé et l’infirmière choquée ont été transportées sur le CH Aix, le médecin étant indemne. Le choc a provoqué la destruction du VLM qui a été évacué sur une dépanneuse. En revanche, la conductrice, accompagnée de deux personnes à bord du véhicule tiers, était sous l’effet d’un état alcoolisé supposé. Une autre intervention s’est produite à 5h35 pour un feu de clic-clac sur la route de Galice, le fourgon incendie a assuré l’extinction, l’équipage a ensuite enchaîné sur un feu de poubelles à la résidence Le Mirach puis sur un autre feu, quelques mètres plus loin dans le quartier du Jas de Bouffan. Pendant ces trois interventions successives, ils ont essuyé plusieurs jets de pierres provoquant des impacts sur la carrosserie mais fort heureusement aucun blessé n’est à déplorer. Les sapeurs-pompiers sont attristés face à tant d’incivilités menaçant directement leurs intégrités physiques, alors que l’essence même de leurs missions est de porter secours. Ce phénomène s’observe depuis plusieurs années, sachant que pour l’année 2016, on recense 41 agressions physiques et verbales confondues et, à ce jour, depuis le 1er janvier 2017, le compteur mentionne 13 agressions. Face à ce constat, le SDIS13 a pris des mesures afin d’assurer la sécurité de son personnel en interventions en leur dispensant des formations de conduite à tenir pour éviter et minimiser les effets d’une situation susceptible de dégénérer. « Le président Richard Mallié soutenu par les autorités préfectorales et la Présidente du conseil départemental, Martine Vassal, prennent très au sérieux ce type de menace et assurent les personnels de tout leur soutien en mettant en œuvre tous les moyens pour y remédier. En l’occurrence, la protection juridique est systématiquement déclenchée au moyen d’un dépôt de plainte à l’encontre des agresseurs », indique le SDIS13.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.