Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

STM

Accueil > Premier tour des législatives - Renaud Muselier LR : "Je ne veux pas d’une (...)

< >

Premier tour des législatives - Renaud Muselier LR : "Je ne veux pas d’une majorité impérialiste !"

dimanche 11 juin 2017

JPEG - 116.6 ko
(Photo Robert Poulain)

Le député européen, Renaud Muselier, président LR de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur déclare via un communiqué : « A l’issue du premier tour des élections législatives, nous ne pouvons que regretter le taux de participation qui est le plus faible de notre histoire. En un peu plus d’un mois, l’abstention est passée de 20 à 50%. Le taux d’abstention record est un désastre démocratique. Il démontre qu’il y a urgence à recréer le lien de confiance entre les Français et leur classe politique.
Malgré cela, les Français semblent vouloir donner au Président de la République une large majorité pour lui permettre d’appliquer les réformes pour lesquelles il a été élu. Comme moi, chacun souhaite qu’Emmanuel Macron réussisse, car sa réussite sera celle de la France. Pour autant, je ne veux pas d’une majorité impérialiste. Dans cette semaine d’entre deux tours, ce n’est donc pas la majorité parlementaire qui est en jeu mais le pluralisme de notre Parlement et la vitalité de notre démocratie. Les Français veulent une opposition constructive, qui ne soit ni dans la revanche ni dans le refus systématique des textes proposés. Une opposition capable d’amender et de défendre des évolutions qui empêcheront l’esprit de François Hollande de venir hanter ce quinquennat sans pour autant rendre la France ingouvernable. Je veux remercier nos militants et candidats qui ont beaucoup œuvré pendant ces élections et ont su faire campagne pour tenter de faire triompher nos valeurs. Fort de ce raisonnement, j’appelle tous nos électeurs à se mobiliser pour le second tour afin de faire gagner nos candidats lorsqu’ils sont qualifiés et qu’ils s’engagent à défendre les valeurs de la droite et du centre. Le mode de scrutin permettant des triangulaires, partout où le maintien de nos candidats en troisième position pourrait favoriser l’élection d’un Député Front National, je les appelle à se retirer. Si tel n’était pas le cas, ils commettraient une faute politique et morale majeure. Enfin, une fois le second tour des élections législatives passé, pour renouer avec les succès électoraux et être entendus par les Français, nous devrons d’une part solder l’affaire Fillon et d’autre part clarifier notre ligne politique
 »

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.