Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

STM

Accueil > ANSM. Ibuprofène, kétoprofène : à éviter si vous souffrez d’une (...)

< >

ANSM. Ibuprofène, kétoprofène : à éviter si vous souffrez d’une infection

vendredi 19 avril 2019

Utilisés contre la fièvre et la douleur, ces deux anti-inflammatoires ibuprofène, kétoprofène peuvent aggraver des infections s’ils sont pris à mauvais escient.
L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) tire la sonnette d’alarme, et rappelle les bonnes pratiques.

En cas de fièvre et/ou de douleurs légères à modérées, préférez le paracétamol à l’ibuprofène ou au kétoprofène. Voilà ce que recommande l’ANSM qui pointe les risques liés à ces deux inflammatoires non stéroïdiens (AINS), que beaucoup de Français possèdent dans leur trousse à pharmacie. L’ibuprofène était ainsi la deuxième substance active la plus vendue dans l’Hexagone en 2013, derrière le paracétamol, selon les chiffres de l’ANSM qui a dévoilé ce jeudi les résultats d’une enquête portant sur ces deux médicaments. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens ne sont pas à prendre à légère. En cas de mésusage, ils peuvent aggraver des infections. Et pas des moindres : infections sévères de la peau et des tissus mous (dermohypodermites, fasciites nécrosantes,…), de sepsis, d’infections pleuro-pulmonaires (pneumonies compliquées d’abcès, de pleurésie), d’infections neurologiques (empyèmes, abcès cérébraux,…) ou ORL compliquées, à l’origine d’hospitalisations, de séquelles voire de décès.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.