Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

STM

Accueil > Réaction de Christophe Masse à la suite de l’incident de la séance du conseil (...)

< >

Réaction de Christophe Masse à la suite de l’incident de la séance du conseil communautaire : « Le rassemblement, notre meilleur atout face à la droite »

vendredi 25 octobre 2013

Dans un communiqué, le conseiller communautaire Christophe Masse rappelle : « Le groupe de droite UPAC (Union pour l’avenir communautaire), exhorté par Bruno Gilles, a décidé de quitter l’hémicycle, tirant profit d’une maladresse de notre candidat socialiste aux Elections municipales. »
Selon l’élu il s’agit d’une : « sacrée pirouette opérée par les élus de droite qui tentent de diviser le Parti socialiste pour sauver leur fin de règne. Bruno Gilles s’est saisi d’un piège afin d’offrir un nouveau spectacle pitoyable de la politique politicienne comme sa majorité nous la sert depuis trop longtemps. »
Au final, poursuit-il : «  Il s’agit d’un déni de démocratie pour les Marseillais puisque le Conseil communautaire devait délibérer sur des sujets à enjeu majeur, comme la gestion de l’eau et la situation de la SNCM. Mais la droite a, une nouvelle fois, fui ses responsabilités et tourné le dos au débat. »
Christophe Masse juge : « Évidemment, les propos de Patrick Mennucci sont déplacés. Mais, en élu responsable, il a présenté rapidement ses excuses sur ce fait surmédiatisé par la droite. Patrick Mennucci n’est aucunement raciste : personne ne peut en douter.  » Et de regretter : « Samia Ghali se trouve, malgré elle, au centre d’une affaire instrumentalisée par la droite dont elle n’est en rien responsable. Les allégations portées durant les primaires sur elle, sur ses origines et sur le
soi-disant communautarisme doivent cesser. Samia Ghali a démontré, au contraire, sa capacité à mobiliser un électorat populaire qui avait tourné le dos à la politique. Je tiens à lui apporter mon soutien moral
. »
Il estime : « Le succès démocratique des primaires, le rassemblement de notre famille socialiste et, je l’espère, des forces de gauche, poussent une droite apeurée à tendre des pièges et à esquiver les vrais débats. Marseille ne sort pas gagnante de cette triste histoire mais cet épisode nous impose de nous rassembler davantage et vite. Il doit nous donner encore plus de force pour tirer définitivement un trait
sur la farce que nous sert la droite.
 »

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.