Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

STM

Accueil > Réaction de Jean-Claude Gaudin à la suite du déplacement de Jean-Marc (...)

< >

Réaction de Jean-Claude Gaudin à la suite du déplacement de Jean-Marc Ayrault

vendredi 8 novembre 2013

Le sénateur-maire (UMP) de Marseille, Jean-Claude Gaudin estime que « les annonces du Premier ministre Jean-Marc Ayrault, dont tout le monde semblait d’ailleurs connaître le contenu avant même son arrivée, n’auront surpris personne : ni la presse, ni les candidats socialistes, ni le Maire.
Je m’étonne que les réunions préparatoires avec le Premier ministre n’aient associé que les parlementaires socialistes : cela n’est pas républicain ! Ce comportement de la part du Chef du Gouvernement montre bien que ce déplacement n’est qu’une tournée électorale destinée à soutenir le candidat socialiste.
Les annonces faites aujourd’hui par Monsieur Ayrault sur la L2, le prolongement du métro ou la gare souterraine de Saint Charles sont autant de bonnes nouvelles pour les Marseillais. Mais elles sont avant tout la reconnaissance et la poursuite de projets que je porte, depuis longtemps, avec ma Municipalité. Evidemment, il appartiendra aux Gouvernements futurs de concrétiser sur le long terme les engagements pris par Monsieur Ayrault.
Le Premier ministre a également rappelé le vote de la Métropole Aix-Marseille - Provence dont j’ai facilité l’adoption par le Parlement.
En revanche, dès à présent, le Premier ministre aurait pu s’engager concrètement sur des problèmes plus immédiats : - l’avenir de la SNCM dont dépend l’activité des Bassins Est du Grand Port Maritime de Marseille avec ses 3 000 emplois directs ou induits - la participation de l’État au financement du Bataillon des Marins-Pompiers que la Ville assume pour 70 millions d’euros - le fonctionnement de l’Opéra qu’avec 400 000 euros l’État aide misérablement alors que 5,4 millions sont octroyés à celui de Lyon et 3 à celui de Montpellier - le Boulevard Urbain Sud dont toute la population du Sud et de l’Est de notre Ville connaît l’absolue nécessité - ou encore le Stade Vélodrome pour lequel nous attendons toujours le versement des 28 millions d’euros promis par l’État.
On pourrait également évoquer le déblocage du budget d’Euroméditerranée, blocage qui pénalise l’action de l’Établissement public.
Les Marseillais peuvent aussi se réjouir que le Premier Ministre ait salué le succès de Marseille Provence 2013. »

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.