Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

STM

Accueil > Rentrée 2018 à Marseille - Benoît Payan, Président du groupe socialiste : "Où (...)

< >

Rentrée 2018 à Marseille - Benoît Payan, Président du groupe socialiste : "Où sont passés les 25 M€ des TAP ?"

vendredi 31 août 2018

JPEG - 29.7 ko
(Photo Robert Poulain)

Benoît Payan, président du groupe socialiste Marseille déclare dans un communiqué : « Lundi aura lieu la rentrée scolaire 2018/2019, actant le retour à la semaine de 4 jour à Marseille. Si cette décision ne nous surprend pas connaissant l’attachement de la majorité à la chronobiologie et à l’éducation populaire, cette rentrée se prépare avec de nombreuses questions toujours en suspens. Et nous voulons aider la majorité à y apporter des réponses. Rentrée après rentrée, budget après budget, la majorité LR n’a eu de cesse de se servir des désormais anciens temps d’activités périscolaires (TAP) pour justifier ses augmentations d’impôts. Discours, communiqués, dossiers de presse : le montant de 25M€ a été répété à l’envi par la majorité. Le retour à la semaine de 4 jours permet donc d’économiser dès lundi, 25M€ par an. Je renouvelle donc la proposition suivante :
- 8 millions doivent en priorité revenir à l’éducation. Une telle somme permettrait d’augmenter de près d’un tiers le budget investissement dans nos écoles ! Ce serait l’équivalent d’une école neuve inaugurée chaque année.
- 8 millions doivent ensuite venir en soutien aux activités sportives, artistiques et culturelles des petits Marseillais. Avant la réforme des TAP, seulement 20% des enfants pratiquaient une activité extra-scolaire. Les associations et les acteurs d’éducation populaire pourraient ainsi lancer un grand plan de l’école du mercredi. Cela représenterait quasiment 50% d’augmentation du budget d’aide au monde associatif, et la continuité des actions extra scolaire, vecteur d’égalité ! Par ailleurs, cela constituerait un début de solution pour les centaines d’animateurs qui, bien que formés, se retrouvent aujourd’hui sans emploi.
- Les 8 millions restant doivent être rendus aux Marseillais. Si on a réussi à augmenter les impôts pour les TAP, on devrait réussir à les baisser en supprimant les TAP. Directement via des baisses de tarifs ou d’impôts, ou indirectement via des budgets participatifs, cet argent doit leur être rendu.
- Enfin, cette rentrée scolaire se fera sous le signe de l’inquiétude pour de très nombreux enseignants, parents d’élèves, mais également contribuables, professionnels du bâtiment ou artisans Marseillais qui redoutent l’Armageddon scolaire, fiscal et économique que constitue le plan de PPP des écoles Marseillaises. »

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.