Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Boues rouges : Sophie Camard (EELV) interpelle le président de Paca (...)

< >

Boues rouges : Sophie Camard (EELV) interpelle le président de Paca Christian Estrosi

dimanche 3 janvier 2016

JPEG - 99.6 ko
(Photo Philippe Maillé)

Sophie camard, tête de liste pour Une Région Coopérative en Paca, ex-conseillère régionale Paca et Co-Présidente du Groupe EELV d’interpeller le nouveau président de la région Paca Christian Estrosi (LR) et Maud Fontenoy, vice-présidente sur l’entreprise ALTEO et de signifier dans un courrier : « Ce début d’année est marqué par une forte mobilisation citoyenne pour interdire à l’entreprise ALTEO de Gardanne de rejeter ses effluents liquides polluants dans le Parc national des Calanques. Une pétition vient de recueillir 20 000 signatures en trois jours et la mobilisation ne faiblit pas. Vous avez mené campagne pour une "Méditerranée zéro plastique" voire "zéro pollution". Je vous interpelle donc pour connaître votre position sur les boues rouges en Méditerranée et les actions que vous voudriez mener pour faire cesser ces rejets liquides polluants en mer. Il est inacceptable d’opposer Emploi et Environnement dans cette affaire. En 2016, une usine comme ALTEO peut continuer à produire sur place, en se donnant tous les moyens pour se conformer à la loi sur l’eau. Elle ne peut nier la pollution, demander sans cesse des délais sans prendre aucun engagement, ni réaliser d’investissement concret en matière de respect de l’environnement. Si la Région n’a pas de pouvoir réglementaire, elle peut cependant jouer un rôle politique et économique. La Région accompagne des entreprises innovantes dont certaines seraient certainement capables de proposer des traitements de l’eau performants. Quelle initiative prendrez-vous pour mettre autour de la table l’entreprise et les acteurs susceptibles d’ améliorer le processus industriel vers zéro rejet polluants ou toute autre alternative de production ? La Région détient un poste -et donc une voix- au Conseil d’Administration du Parc national des Calanques, poste qui doit être renouvelé. Quel mandat donnerez-vous à l’élu-e qui représentera la Région dans cette instance ? Soutiendrez-vous les études scientifiques indépendantes ? »

Messages

  • Alteo n’est qu’un faire valoir facile pour Sophie Camard et Ségolène Royal puisqu’elles s’acharnent sur cette entreprise de 700 personnes sans s’attaquer aux collectivités locales (Marseille et MPM).

    Comment expliquer qu’aucune action n’est mise en œuvre sur un pollueur du même site : Cortiou (égouts de Marseille) : 100 millions de tonnes / an contre 1,5 millions de tonnes pour Alteo en 2013 millions de tonnes / an (180 000 tonnes de résidus, le complément en eau) ?

    Si l’on recherche une efficacité et pas uniquement un coup médiatique, la priorité pour le Parc des Calanques, c’est Cortiou !

  • L’absence de rejet immédiatement n’est réalisable qu’avec l’arrêt de l’usine... Et une production délocalisée dans un pays sans contraintes environnementales...
    Alteo réduit ses rejets de plus de 99% au premier janvier !
    Saluons le progrès considérable obtenu par les contrôles actuels et continuons à préparer la prochaine étape pendant les 6 ans de l’autorisation.

  • Au fait, c’est y ben vrai que les boues rouges sont dangereuses ?

    Actuellement, les poissons de fond ont déserté les abords de la fosse de Cassidaigne et ceux que l’on pêche sont bourrés de mercure, d’arsenic, de titane et autres délicates épices : thorium 232, uranium 238, cadmium, vanadium, plomb, soude, chrome, nickel, etc..

    Et que dire du plancton, nourriture de base de la chaine alimentaire marine ?

    Les pathologies éventuellement liées au mercure sont très variées : psychologiques (dépression, troubles de l’humeur, etc.), neurologiques (maladie d’Alzheimer, sclérose en plaques, maladie de Parkinson, épilepsie, handicaps de naissance, etc.), dermatologiques (eczéma, etc.), immunitaires (infections à répétitions, allergies, maladies auto-immunes : maladie de Crohn, maladie de Gougerot-Sjögren etc.), digestives (colite), cardio-vasculaires (tachycardie, artériosclérose, cardiopathie cardiaque dilatative) rénales, rhumatismales, et même cancers (tumeurs cérébrales : glioblastomes, plus fréquents chez les dentistes).

    « Elle est fraiche ma rascasse ! Elle est bonne ma bouillabaisse ! Elle est claire mon eau ! » Ben voyons !

    Bon. Mais ça, si l’on en croit les responsables d’Alteo, l’usine en question ; c’est le passé. « Ça va changer ! Objectif Zéro déchet » qu’ils disent les « communicants » de l’entreprise, premier producteur mondial d’alumines spéciales entrant dans la composition de céramiques pour l’électronique, les cristaux liquides, etc. Et de fait, l’usine a cessé de balancer la totalité de ses boues rouges en Méditerranée, sauf un reliquat annuel de 84 tonnes, loin du million de tonnes annuel précédant....

    Mais elle veut continuer à y balancer ses effluents liquides chargés de métaux lourds dissous et de soude. Pour pouvoir cesser de balancer ses boues rouges, Alteo s’équipe de trois filtres-presses permettant la déshydratation des boues. Reste alors une matière sèche, stockée désormais sur le site de Mange-Garri (mange-rats), proche de Gardanne, balayée par les vents et lessivée par les eaux de ruissellement, que l’entreprise voudrait valoriser sous le nom de Bauxalite.

    A Mange-Garri, l’eau des puits est interdite non seulement à la consommation, mais encore à l’arrosage et au remplissage des piscines. Thé ou café, m’sieurs dames ?

    Bauxalite ! C’est joli comme mot.

    Même l’Europe met du pognon dans ce projet au titre du soutien à « l’économie circulaire ».

    C’est le Président de l’Institut de l’Economie Circulaire et accessoirement député EELV qui doit être content que ses copains d’Altéo raflent encore un peu plus d’argent public....

    Pour quoi faire ? Qui lo sa ? Des remblais parait-il. Mais un peu radioactifs ?

    Les routes seront lumineuses ! Tra la la la

  • ALTEO met en avant que le système de filtres-presses qu’ils viennent de mettre en place permet de diminuer la pollution contenue dans les rejets de boues rouges.

    Ce qu’ils ne disent pas, par contre, c’est que ces fameux filtres-presses ont coûtés 15 millions d’euros aux contribuables, financés par l’Agence de l’eau Rhône-Méditerranée-Corse, donc par de l’argent public !

    Ils ne disent pas non plus qu’un amendement taillé sur mesure a été glissé dans une loi rectificative de finances en 2012 qui fait que la redevance d’Alteo à l’Agence de l’Eau, qui était de 13 millions, a été réduite à 2,6 millions en 2014.

    Résultat de tout ce micmac, l’Agence de l’Eau s’est fait couillonner et depuis le 1er janvier, Alteo est autorisé à rejeter en Méditerranée ses effluents liquides toxiques pour six ans.

    Un sacré revers pour les défenseurs de l’environnement et un coup de pied au cul à la ministre de l’écologie, Ségolène Royal.

    Alteo, c’est le dernier avatar d’une cascade d’achats et de ventes plus ou moins claires.

    L’entreprise appartenait à Péchiney, acheté en 2003 par Alcan, lui-même acheté en 2007 par Rio Tinto, acheté en 2012 par le fond de placement étazunien HIG Capital, proche des pires politicards Républicains étazuniens.

    Oui mais que la COP 21 fut belle, qui met la France à la tête des défenseurs de la planète !

  • Métaux et effets sur la santé :

    Aluminium > Neurotoxique, suspecté de jouer un rôle dans la maladie d’Alzheimer
    Arsenic > Lésions cutanées, troubles digestifs, troubles de la reproduction, cancérigène avéré
    Cadmium > Néphrotoxique, cancérigène avéré
    Chrome (VI) > Troubles respiratoires, inflammations des muqueuses, ulcères, cancérigène avéré
    Cuivre > Irritation des muqueuses respiratoires et oculaires, douleurs épigastriques, céphalées, nausées, étourdissements, vomissements, diarrhée, tachycardie, une insuffisance rénale
    Mercure > Neurotoxique puissant, reprotoxique
    Nickel > Atteinte du système respiratoire, cancérigène avéré
    Plomb > Neurotoxique, responsable de saturnisme, troubles du développement cérébral, perturbations psychologiques et difficultés d’apprentissage scolaire chez les enfants, peut-être cancérigène.
    Vanadium > Irritation des poumons, de la gorge des yeux et des cavités nasales, troubles digestifs et neurologiques.

    Les riverains qui vivent autour du site de l’usine d’ALTEO réclament en vain depuis des années une étude épidémiologique.

    La poussière rouge est partout chez eux et en cas de mistral, ils suffoquent littéralement.

    Quid alors des cancers déclarés et que dire de la santé des ouvriers de l’usine qui ont le choix entre bouffer des poussières de boues rouges ou se plaindre et perdre son emploi ?

    Les gueules noires des puits de charbon ont été remplacées par les gueules rouges de Gardanne !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.