Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

STM

Accueil > Taxe poids lourds : l’OTRE s’estime confortée par Frédéric Cuvillier

< >

Taxe poids lourds : l’OTRE s’estime confortée par Frédéric Cuvillier

jeudi 29 août 2013

Les réserves apportées par le ministre délégué aux Transports Frédéric Cuvillier, ce mercredi 27 août, à la presse sur la gestion des procédures d’enregistrement des véhicules assujettis à la taxe poids lourds démontrent aux yeux de l’Organisation des Transporteurs Routiers Européens (OTRE) que les mises en garde qu’elle a énoncées depuis plus d’un an sur « l’inefficacité du système » étaient « fondées ». Et de juger ainsi que son appel au report des enregistrements des véhicules « jusqu’à ce que la démonstration de la fiabilité de ce dispositif soit effective » était et est « toujours justifié ». « Quel que soit le nombre de véhicules enregistrés, cet appel de l’OTRE a été très majoritairement suivi par la profession », rappelle l’unique organisation professionnelle patronale représentant les TPE et PME du transport routier de marchandises, du transport routier de personnes, du déménagement, du transport de fonds et valeurs, du transport sanitaire et de la logistique.
Pour l’OTRE, « le report de l’entrée en vigueur de la taxe poids lourds est désormais inévitable ». « Au regard des incertitudes existantes, aucune date de mise en œuvre ne peut être arrêtée et surtout pas par Écomouv’ », estime l’organisation professionnelle patronale. L’OTRE précise d’ailleurs qu’elle a des propositions à formuler quant à la mise en place de cette taxe. Sa présidente Aline Mesples les présentera lors d’une conférence de presse qui se déroulera ce mercredi 4 septembre à Paris.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.