Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Tunisie : nouveaux heurts après l’immolation par le feu d’un journaliste

< >

Tunisie : nouveaux heurts après l’immolation par le feu d’un journaliste

mercredi 26 décembre 2018

Dans la nuit de mardi à mercredi, des groupes de jeunes se sont de nouveau opposés aux forces de l’ordre dans trois villes de Tunisie, notamment à Kasserine, lieu de la mort du journaliste Abderrazk Zorgui qui s’est immolé par le feu lundi pour « commencer une révolution » mais aussi à Tebourba (nord) et Jbeniana (est), a indiqué ce mercredi le ministère de l’Intérieur.
Dans un communiqué, le ministère de l’Intérieur a affirmé avoir procédé à l’arrestation d’une personne pour son implication présumée dans le geste qui a coûté la vie à Abderrazk Zorgui, 32 ans. Lundi, ce journaliste s’est immolé par le feu à Kasserine en affirmant vouloir protester contre le chômage et la dégradation de la situation économique dans cette région parmi les plus pauvres du pays. « Pour les habitants de Kasserine qui n’ont pas de moyens de subsistance, aujourd’hui, je vais commencer une révolution, je vais m’immoler par le feu », a déclaré le journaliste dans une vidéo qu’il a publiée 20 minutes avant de passer à l’acte. Il a par la suite succombé à ses blessures, et ce drame a suscité la colère d’habitants. Des dizaines d’entre eux ont brûlé des pneus et bloqué la rue principale du centre-ville dans la nuit de lundi à mardi, avant que des affrontements ne reprennent durant la journée de mardi. Le Syndicat national des journalistes tunisiens (SNJT) a appelé à une grève nationale de la « dignité » le 14 janvier, jour anniversaire de la révolution de 2011...

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.