Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

STM

Accueil > Violence aux urgences : l’AP-HM condamne avec la plus grande fermeté et (...)

< >

Violence aux urgences : l’AP-HM condamne avec la plus grande fermeté et soutient ses personnels

dimanche 17 mars 2019

Une aide-soignante a été victime d’une violente agression de la part d’un patient pris en charge au sein même des urgences de l’Hôpital de la Timone hier, à la mi-journée. Ce patient a, de façon imprévisible, violemment frappé au visage l’aide-soignante.

Dans un communiqué la Direction Générale de l’AP-HM condamne avec la plus grande fermeté « ces actes réguliers de violence à l’encontre de ses professionnels. Elle apporte tout son soutien à ses personnels qui exercent avec professionnalisme et dévouement leur mission dans des conditions trop souvent difficiles face à des comportements d’incivilité et de violence de la part des patients et de leur entourage. » Pierre Pinzelli, Secrétaire Général de l’AP-HM, et le Pr Patrick Villani, chef du pôle, se sont rendus sur place pour apporter tout leur soutien à la victime, à sa famille et à l’ensemble du personnel. Il est précisé toujours dans le communiqué qu’« une plainte est déposée par la victime et le patient a été immédiatement arrêté par les forces de police présentes dans le service. Ils ont réuni l’équipe pour échanger avec elle sur l’incident en particulier et sur les incivilités et les violences qu’ils subissent au quotidien. Ils ont demandé un soutien psychologique de la part de la Cellule d’Urgence Médicale Psychologique pour la victime et l’ensemble du personnel très choqués par cette agression. Un CHSCT extraordinaire se déroulera dès le début de la semaine prochaine et un groupe de travail sera très rapidement réuni pour mettre en place toutes les mesures organisationnelles et matérielles afin de renforcer la sécurité des personnels œuvrant dans le service des urgences adultes de la Timone. »

Messages

  • J ai été agressé il y a plus de un an aux urgences.
    Venu pallier à une absence alors que j étais en congés j ai reçu un coup de poing alors que je portais secours à mes collègues.

    4 dents cassées fracture du nez.
    C était tres violent.
    Aucun soutien ni de la médecine du travail ni de la direction.
    J en soufifre encore aujourd’hui.
    Vous avez toute ma solidarité.

  • l’augmentation de la violence du fait des patients et de leurs familles dans les services d’urgence des établissements de santé est stimulée par un sentiment de frustration et d’insatisfaction vis-à-vis de la rapidité de prise en charge, pour des soins considérés comme urgents et de l’exigence d’y avoir droit en priorité. De plus, les services publics focalisent toute l’insatisfaction et les frustrations sociales dont l’Etat et la société sont rendus responsables.
    Il importe que chaque hôpital concerné puisse se doter d’un véritable projet global comportant les réponses possibles à différents niveaux : formation des personnels, organisation du travail, accueil des usagers, prise en charge des victimes, sécurisation des lieux.
    source : www.officiel-prevention.com ; Prévention de la violence externe au travail ; http://www.officiel-prevention​.com/sante-hygiene-medecine-du​-travail-sst/intervenants-en-p​revention-des-risques-professi​onnels/detail_dossier_CHSCT.ph​p?rub=37&ssrub=195&dos​sid=158

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.