Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Sports > 1 000km Blancpain GT Series du Circuit Paul Ricard : La fusée Lexus RC-F (...)

< >

1 000km Blancpain GT Series du Circuit Paul Ricard : La fusée Lexus RC-F Emil Frey dans l’ultime tour !

lundi 4 juin 2018

Comme à leur habitude, les 1 000km Blancpain GT Series du Circuit Paul Ricard ont tenu toutes leurs promesses sous un soleil estival, puis jusqu’au cœur de la nuit, en présence de 51 GT3 et de 12 marques prestigieuses sur la grille de départ. Grâce au trio Seefried-Klien-Costa, l’équipe suisse Emil Frey Racing a imposé au "finish" l’une de ses fusées Lexus RC-F. Une journée également marquée par les sprints Blancpain GT Sports Club, ainsi que les deux premières courses de la toute nouvelle Alpine Elf Europa Cup et, hors-piste, par la désormais classique et torride soirée de la Summer Rooftop Party.

JPEG - 112 ko
(Photo Morgan Mathurin)

Avec la victoire dans les ultimes virages du Circuit Paul Ricard du « missile sol-sol » Lexus RC-F du Team helvétique Emil Frey Racing, aux mains de l’allemand Marco Seefried, de l’autrichien Christian Klien et du furieux finisseur espagnol Albert Costa, les Blancpain GT Series ont effectué samedi un tonitruant retour en Provence. Et l’Endurance Cup n’a pas failli à la tradition, avec les plus belles et les plus performantes GT3 du moment, alignées dans le désormais classique rendez-vous de 1000km disputé en semi-nocturne.

Sous un soleil estival puis à la lueur des phares jusque peu avant minuit, sur le Circuit Paul Ricard de 5 791m avec les 1 800m de la grande ligne droite du Mistral à fond absolu, c’est devant un public attentif - plongé au cœur de la compétition lors du Pit Walk, des séances d’autographes et enfin de la Gridwalk - que les 12 marques présentes et les 51 voitures sur la grille de départ cette 8e édition des « Mille Bornes » ont sprinté pendant six heures. Tandis que la Summer Rooftop Party battait son plein sur le toit terrasse du Pit building au-dessus des stands de ravitaillement. D’Aston Martin à Porsche, en passant par Audi, Bentley, BMW, Ferrari, Jaguar, Lamborghini, Lexus, McLaren, Mercedes et Nissan, de la première aux ultimes secondes personne ne s’est fait le moindre cadeau sur le Circuit Paul Ricard de 5,8km qui accueillera dans trois semaines la renaissance du Grand Prix de France de Formule1.

Après des essais dominés par l’Aston Martin V12 Vantage engagée par l’équipe suisse R Motorsport avec AF Racing AG, pour le trio composé du français Mathieu Vaxivière associé au britannique Jake Dennis et au danois Nicki Thiim, le début du sprint de 6 heures tournait à l’avantage de leurs dauphins face aux chronos. Ainsi de même qu’il y a deux ans ici-même, le français Côme Ledogar, révélé en Porsche Carrera Cup puis passé avec bonheur dans l’habitacle de McLaren au sein du Team Garage 59, pouvait enfin songer à une nouvelle victoire, associé cette fois aux britanniques Andrew Watson et Ben Barnicoat à bord d’une McLaren 650S.

McLaren pénalisé, Bentley fait illusion, la fusée Lexus sur orbite

Hélas, à l’amorce de la dernière heure, un non-respect de la part d’un mécanicien à l’égard du règlement condamnait la McLaren #58 à un « drive-through » - un passage par les stands -, une pénalité qui ruinait tous les espoirs de l’équipe. Dès lors, l’une des deux Bentley Continental M-Sport - celle du trio Jules Gounon, de l’africain du sud Jordan Pepper et du britannique Steven Kane -, s’emparait de la tête de la course et faisait illusion avec d’infimes petites secondes d’avance. Infimes vraiment, car c’était sans compter sur le retour de la fusée Lexus #14 du Team Emil Frey Lexus Racing, mise sur orbite par le furieusement efficace espagnol Albert Costa. A 132/1000e seulement de l’échappement de la Bentley à l’amorce de la 172e et ultime boucle, il attaquait sans coup férir la belle anglaise avant la partie sinueuse du Circuit Paul Ricard, et lui portait l’estocade finale. En trio avec l’allemand Marco Seefried et l’autrichien Christian Klien, Costa faisait superbement triompher la diaboliquement surprenante Lexus RC-F GT3 du Team Emil Frey Lexus Racing. En tout cas, ces 1000km du Circuit Paul Ricard 2018 ont prouvé, si cela était encore nécessaire, que la prochaine bataille des Ardennes sera extrêmement rude lors des 70e Total 24 heures de SPA.

Les bons débuts de l’Alpine Elf Europa Cup

On attendait avec impatience les débuts historiques en compétition des Alpine A110 du XXIe siècle, et les deux courses l’Alpine Elf Europa Cup ont rempli leur contrat avec de belles performances sur le Circuit Paul Ricard. Les équipes CMR, Autosport GP, Milan Compétition, Racing Technology, Sylvain Noël et le team Automeca notamment, composaient la colonne vertébrale du plateau, au cœur duquel s’était même glissé le multiple champion de France des rallyes 2RM Manu Guigou, et un ex-lauréat des 24 Heures du Mans avec Eric Hélary.

Stéphane Ratel, patron de SRO : « On adore être ici ! »

Sur la grille de départ des 1000km Blancpain GT Series by SRO Motorsports Group, Stéphane Ratel, créateur et patron de SRO ne cachait pas sa satisfaction. Et il expliquait simplement le succès des Blancpain GT Series. « Nous adorons être ici, il fait beau, il y a de la musique et tout ce qu’il faut… Le succès sportif des Blancpain GT Series tient au respect maximum de la balance des performances, qui donne à énormément de marques et de teams la possibililé de bien figurer, de gagner des courses et des championnats. Il y a aussi une très bonne répartition des pilotes, entre la catégorie Professionnels, les jeunes en Silver, les PRO AM et les AM. »

Tous les podiums des Blancpain GT Series au Circuit Paul Ricard

1000km Blancpain du Circuit Paul Ricard
1. Marco Seefried (Allemagne), Christian Klien (Autriche) et Albert Costa (Espagne), Lexus RC-F GT3, Team Emil Frey Lexus Racing, 172 tours en 6h00’29’’709/1000e
2. Jordan Pepper (Afrique du Sud), Jules Gounon (France) et Steven Kane (Grande-Bretagne), Bentley Continental GT3, Team Bentley M-Sport, à 2’’315/1000e
3. Côme Ledogar (France), Andrew Watson (Grande-Bretagne) et Ben Barnicoat (Grande-Bretagne), McLaren 650S, Team Garage 59, à 43’’.

Alpine Elf Europa Cup
Course 1 : 1. P. Sancinema (Team CMR, Alpine A110 Cup), 14 tours en 32’16’’952/1000e à 151,5km/h ; 2. N. Milan (Milan Compétition, Alpine A110 Cup) à 16’’ ; 3. S. Noel (Racing Technology, à 17’’). Meilleur tour en course, Vincent Beltoise (CMR-CCF, Alpine A110 Cup), en 2’17’’701 à 152,1km/h.

Course 2 : 1. V. Beltoise (CMR-CCF, Alpine A110 Cup), 13 tours en 30’05’’516 à 151km/h, et meilleur tour en course en 2’18’’372 à 151,4km/h ; 2. N. Milan (Milan Compétition, Alpine A110 Cup) à 11’’ ; 3. J. Mela (Autosport GP, Alpine A110 Cup) à 11’’2.

Blancpain GT Sports Club
Course de qualification : 1. M. Cordoni (AF Corse Spirit of Race, Ferrari 488 GT3), 12 tours en 25’28’’783 à 164,8km/h, et meilleur tour en course en 2’06’’361 à 165,8km/h ; 2. C. Hook (Rinaldi Racing, Ferrari 488 GT3) à 529/1000e ; 3. L. Lucchini (BMS Scuderia Italia, Ferrari 458 GT3) à 13’’.

Course principale : 1. K. Ojjeh (Boutsen Ginion Racing, BMW M6 GT3), 19 tours en 40’28’’899 à 164km/h ; 2. L. Lucchini ( BMS Scuderia Italia, Ferrari 458 GT3) à 9’’6 ; 3. M. Sultanov (Kessel Racing, Ferrari 488 GT3) à 9’’8. Meilleur tour en course, P. Feligioni (Boutsen Ginion Racing, Lamborghini Gallardo Extenso R-EX), en 2’06’’573 à 165,5km/h.

Prochains rendez-vous du Circuit Paul Ricard :
- 21-24 juin : Grand Prix de France de Formule 1
- 30 juin - 1er juillet : Événement Vélo & Running

Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.