Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Culture > Cinéma > 20e édition des Prix Lumières : la presse étrangère récompense le cinéma (...)

< >

20e édition des Prix Lumières : la presse étrangère récompense le cinéma français et francophone à l’Espace Cardin à Paris

dimanche 15 février 2015


Lancées voilà 20 ans par une équipe de bénévoles et de journalistes de la presse étrangère à Paris réunis au sein de "l’Académie lumières", les prix Lumières attribués chaque année à des films et des artistes ont étendu depuis un rayonnement culturel et cinématographique sans précédent.
A la fois national et international ce prestige lui revient grâce à l’aide d’Unifrance, du CNC, TV5 Monde, Maghreb, des films pour ne citer que ceux là... Et bien d’autres partenaires aussi importants les uns que les autres toujours fidèles au cinéma et tout particulièrement Pierre Cardin qui outre son soutien inconditionnel à l’Académie, met à disposition son prestigieux théâtre des Champs Élysées pour la célébration de chaque cérémonie. Sans oublier, bien entendu, le concours de l’École Internationale de l’Image et du Son "3IS" pour l’organisation et la réalisation technique de la soirée de remise des Prix.
Les Lumières et l’Espace Cardin associés sont devenus au fil des ans une véritable passerelle vers un cinéma chaleureux, humain et onirique capable de temps forts, de convivialité. Un Cinéma à l’image des artistes invités comme Claudia Cardinale, Victoria Abril, Catherine Jacob, Carole Laure ou Isabelle Mergault qui ont présidé les éditions précédentes. Cette 20e cérémonie exceptionnelle, de par son mélange des genres et des styles, a également permis de récompenser les 20 ans d’affiches pour favoriser la diffusion de tous les films en langue française à travers le monde. Une idée chère aux journalistes étrangers en poste à Paris avec les divers prix destinés au meilleur film, meilleur réalisateur, scénario,actrice et acteur comme la meilleure révélation féminine et masculine ainsi que le meilleur film francophone et le Prix spécial du Jury. Parmi les Prix celui de Heike Hurst a récompensé le meilleur premier film et celui de Technique CST la meilleure photo.
Ce 20e anniversaire a été l’occasion également de rendre un vibrant hommage aux pères fondateurs des Prix Lumières : Daniel Toscan Du Plantier bien connu grâce à ses multiples fonctions dans le monde du cinéma français et à Edward Behr journaliste, réalisateur de documentaires et écrivain en présence de Jean Pierre Mocky autre grande figure du cinéma français connu pour son esprit libre et récompensé par un prix d’honneur pour l’ensemble de sa carrière au service du cinéma.
Le Cinéma sans prix ni trophée n’est rien et celui des Lumières est plus que symbolique pour les récipiendaires avec le trophée que réalise pour le cinéma depuis 12 ans Joëlle Bellet et pour cette 20e spéciale : une sculpture de panthère parée d’or.
Mais, le succès des Lumières c’est aussi le dynamisme de l’organisation avec à sa tête depuis des années Grazyna Arata, présidente de l’Académie assistée d’Anne Guimet et Michela Secchi, présidente de la presse étrangère à Paris principal partenaire. Ensemble, elles portent cette ambition forte de mettre en lumière la création et faire vivre le cinéma.
Les Lumières se sont poursuivies à Élancourt (Yvelines) au Cinéma Le Ciné à travers les Rencontres francophones qui ont rendu hommage cette année au cinéma du Maroc après celui de la Tunisie en partenariat avec l’Institut International de l’Image et du Son (3IS).
Jacky NAIDJA

Palmarès de la 20e édition des lumières à Paris

- Meilleur film : « Timbuktu » d’Abderrahmane Sissako
- Meilleur réalisateur : Abderrahmane Sissako
- Meilleur scenario : Philippe de Chauveron pour « Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu »
- Meilleure actrice : Karin Viard dans « La Famille Bélier » d’Éric Lartigau et Lulu
- Meilleur acteur : Gaspard Uluel dans « Saint-Laurent » de Bertrand Bonello
- Meilleure révélation féminine : Louane Emera dans « La Famille Bélier »
- Meilleure révélation masculine:Kévin Azais dans « Les Combattants » de Thomas Cailley
- Prix Heike Hurst du meilleur premier film : « Les Combattants » de Thomas Cailley
- Meilleur film francophone : « Deux jours Une nuit » de Jean-Pierre et Luc Dardenne
- Prix technique CST de la meilleure photo : Rémy Chevrin pour « A la vie » de Jean-Jacques Zilberman
Prix spécial du jury : Célina Sciamma pour « Bande de Filles »

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.