Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Culture > Musique / Opéra > 6e Festival de Pâques d’Aix-en-Provence (Jour 6) - Claire-Marie Le Guay (...)

< >

6e Festival de Pâques d’Aix-en-Provence (Jour 6) - Claire-Marie Le Guay raconte Mozart aux enfants

dimanche 1er avril 2018

JPEG - 91.7 ko
Claire-Marie Le Guay entourée des CM2 de l’école des Floralies venus la rejoindre pour chanter un air de « Bastien Bastienne » a célébré Mozart au Conservatoire d’Aix (Photo Caroline Doutre)

C’est un concert particulier auquel ont assisté les Aixois ce samedi au Conservatoire de musique Darius Milhaud. Un concert destiné aux familles avec pour sujet unique Mozart, sa vie, son œuvre. Pianiste et pédagogue Claire-Marie Le Guay a passionné son auditoire en revenant sur des éléments fondateurs de l’existence du compositeur. De ses premiers pas dans la musique à la rédaction de son « Requiem », qu’il n’aura pas le temps d’achever avant de mourir à l’âge de 35 ans, Mozart est là devant nous, tout entier. Les multiples facettes de son art défilant sous les notes de Claire-Marie Le Guay tandis qu’un portrait de lui a été placé au-dessus de la scène. Intitulé « Alla turca » du nom de la célèbre sonate dont le mouvement le plus connu fera l’objet après son exécution très classique d’un rappel très jazzy (la pianiste offrant des variations de son cru), le concert offrait un vrai échange avec les spectateurs. Pour preuve cette « tartine de beurre » pièce drôle de Mozart que Claire-Marie Le Guay a raconté en détails invitant pour la jouer une maman et sa fille leur montrant comment « tartiner » les notes sur le piano en déplaçant ses doigts à gauche et à droite. « Pouvez-vous me citer des opéras de Mozart ? », lançait aussi la pianiste attendant les réponses fusant de la salle avant d’enchaîner sur une présentation de l’histoire de Bastien et Bastienne qui raconte comment une dispute entre deux amoureux se terminera par une réconciliation touchante. Et de convier alors à monter sur scène les élèves de CM2 de l’école des Floralies pour interpréter un air de cet opéra très joyeux. Avec un sérieux de professionnels et une grande rigueur artistique, emmenés par leurs délégués de classe Safiatou et Amine, nos 25 chanteurs en herbe qui avaient reçu dans leur classe le jeudi matin précédent Renaud Capuçon et son violon, ont prolongé de la belle manière le récit de la pianiste qui les accompagnait au clavier avec une joie évidente. Ce qu’a montré cette heure de musique donnée avec un brio incomparable par Claire-Marie Le Guay c’est combien Mozart fait passer l’auditeur de la mélancolie, la tristesse à la joie la plus profonde. Magie d’un homme unique, d’un compositeur exceptionnel pour un spectacle que les élèves de CM2 des Floralies ne sont pas prêts d’oublier.
Jean-Rémi BARLAND

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.