Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Culture > Musique / Opéra > 70e Festival d’Aix-en-Provence : côté cour et côté jardin

< >

70e Festival d’Aix-en-Provence : côté cour et côté jardin

lundi 16 juillet 2018

Les prix Gabriel Dussurget ont été décernés

(Photo D.R.)
Cette année, le Prix Gabriel Dussurget a été remis par José Van Dam (à
g.) à la basse Krzysztof Bączyk, Lauréat HSBC 2014 de l’Académie du Festival d’Aix qui se produit dans l’opéra « L’Ange de feu » de Prokofiev. Les Prix "Jeune Espoir" ont été décernés au ténor Valentin Thill et à la mezzo-soprano Lila Hajosi-Losada révélés par le Conservatoire Darius Milhaud. La remise des prix, en présence (à dr.) de Kathleen Fonmarty-Dussurget, la nièce de « l’Archange », s’est déroulée au conservatoire et a été suivie d’un concert au cours duquel était donnée l’œuvre de Claudio Gabriele « Le Magicien d’Aix », Poème Symphonique en 14 tableaux autour de la vie de Gabriel Dussurget.

L’Opéra, miroir du monde au Musée des Tapisseries

JPEG - 112 ko
(Photo Michel Egéa)

Les amoureux de l’Opéra ne manqueront pas d’aller visiter l’exposition « L’opéra, miroir du monde » accrochée jusqu’au 26 août prochain au Musée des Tapisseries, dans le Palais de l’Ancien Archevêché. Une exposition inaugurée par Bernard Foccroulle, directeur du Festival et Valérie Brotons-Bedouk, responsable du musée des Tapisseries/Mission Art Lyrique, en présence de Marie-Pierre Sicard Desnuelle, adjointe au maire. 10 années de productions du Festival d’Aix, de 2007 à 2017, y sont retracées par le biais de photographies issues d’une trentaine de productions. L’occasion de prendre conscience de l’évolution de l’esthétique de l’opéra en ce début de siècle et des transformations dont il est l’objet. Les tirages sont superbes et cette exposition d’instants figés est pleine de vie et de dynamisme. A découvrir.

L’Opéra miroir du monde, le livre

JPEG - 118.8 ko
(Photo M.E.)

Sous la direction éditoriale de Louis Geisler, collaborateur de direction et Alain Perroux, co-directeur de l’administration artistique, conseiller artistique et dramaturge, « L’Opéra, miroir du monde » est aussi une superbe publication Actes Sud / Festival d’Aix-en-Provence rassemblant quelques unes des plus belles photographies de l’exposition remises en situation et commentées par des personnalités qui apportent des éclairages documentés ou personnels sur les œuvres concernées par les photos. Une publication belle et intelligente…Toujours chez Actes Sud, un peu comme un héritage, Bernard Foccroulle publie « Faire vivre l’Opéra, un art qui donne sens au monde » soit la retranscription de quatre entretiens sur « La Force de la création » avec Chantal Cazaux, « L’Opéra au cœur de la cité », avec Sabine de Ville, « L’Urgence d’un dialogue interculturel », avec Shirley Apthorp et « L’Opéra dans un monde globalisé », avec Anton Fleurov. Quatre thèmes qui font partie depuis longtemps de la vie de Bernard Foccroulle dont la dernière phrase de sa postface est : « Je suis convaincu qu’aujourd’hui –et il y a urgence- l’opéra, comme tous les arts, doit prendre vigoureusement sa part dans le réveil des consciences plus nécessaire que jamais. » Ces deux ouvrages ont été présentés, il y a quelques jours par (de g. à dr .) Louis Geisler, Alain Perroux, Bernard Foccroulle en présence d’Émilie Delorme venue présenter, elle, un intéressant document sur les 20 ans de l’Académie dont elle est la directrice.
Michel Egéa

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.