Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Culture > Musique / Opéra > 7e Festival de Pâques d’Aix-en-Provence - Volodos, Collard, Dumay, (...)

< >

7e Festival de Pâques d’Aix-en-Provence - Volodos, Collard, Dumay, l’excellence sonne toujours trois fois

jeudi 25 avril 2019

JPEG - 42.7 ko
Arcadi Volodos (Photo Caroline Doutre)

C’était le 16 août 2017 à La Roque d’Anthéron. Arcadi Volodos donnait les sonates 22 et 23 de Schubert, pour ce qui allait être de l’aveu même des spectateurs présents un concert d’anthologie. Perfection du jeu et puissance alliée à un sens artistique très poétique, le pianiste secoua l’auditoire. Comme ce fut le cas en cette soirée du Festival de Pâques où Volodos offrit au GTP un concert absolument gigantesque salué par Renaud Capuçon comme étant "fabuleux". Au programme Schubert, la "Sonate pour piano en mi mineur D. 157", avec son Andante d’une beauté absolue. les "Six moments musicaux" op. 94 de Schubert confirmèrent le doigté tout en finesse de ce géant du clavier. Et le meilleur (c’est dire) était à venir avec, après l’entracte, un programme russe consacré à Rachmaninov et Scriabine. Des pages d’une intensité rare où Arcadi Volodos montra que l’on pouvait être à la fois virtuose et pianiste onirique.

Le violoniste Augustin Dumay et le pianiste Jean-Philippe Collard

Changement de décor, mais pas d’état d’esprit avec la réunion au Conservatoire Darius Milhaud du violoniste Augustin Dumay, et du pianiste Jean-Philippe Collard. Le premier très expansif, explosif même, le second plus introspectif mais tout aussi étonnant, ont joué Schumann, Brahms, et César Franck dans un répertoire sonate violon-piano de grande intensité. On retiendra que l’amitié aidant, les deux solistes ont imité en cela Brahms et Schumann, très unis dans l’existence par des liens de camaraderie très forts. Cela se voit, cela s’entend, si bien que ce concert resplendissait la joie, l’envie de jouer, l’adéquation entre le fond et la forme. Une belle soirée. Une de plus devrait-on dire, tant ce Festival de Pâques version 2019 frise l’excellence. Qui, en l’occurrence avec Volodos, Dumay et Collard a sonné trois fois.
Jean-Rémi BARLAND

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.