Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Art de vivre > Vins et Gastronomie > A Châteauneuf-du-Pape, l’acte 1 des Rencontres Gourmandes de Vaudieu consacre (...)

< >

A Châteauneuf-du-Pape, l’acte 1 des Rencontres Gourmandes de Vaudieu consacre le chef nîmois Emmanuel Leblay

mardi 10 novembre 2015

JPEG - 116 ko
De la bonne humeur sur le perron du Château de Vaudieu avec, au premier rang et de gauche à droite : Glenn Viel, Jérémi Fontin, Emmanuel Leblay, Dimitri Dufaux et Michel Hidalgo. Derrière eux, au centre, les frères Bréchet, Laurent et Julien et tout à fait à gauche, le vigneron invité, M. Alary. (Photo M.E.)

Les sixièmes « Rencontres de Vaudieu » ont été ouvertes, lundi sous le soleil, par Laurent Bréchet, ce dernier accueillant la manifestation, depuis l’origine, entre les murs vénérables de son château familial.
Véritable ban d’essai pour futurs chefs étoilés, la logistique et la promotion de ce concours sont assurées par Dimitri Kuchenbrod. Ces rencontres mettent en compétition trois jeunes chefs qui sont conviés à réaliser un plat gastronomique à partir d’un panier composé par l’organisation et qui met en avant les produits de saison. Le tirage au sort attribue à chacun des chefs soit l’entrée, soit le plat, soit le dessert et ils doivent tenir compte de l’accord mets-vin en fonction de la bouteille qui leur est attribuée. Un jury de huit personnalités, issu des mondes de la cuisine, des vins, des médias, des arts et du sport, évalue les performances des chefs en fonction de critères prédéfinis et connus de tous. Quatre rencontres sont organisées chaque année, les trois premières voyant l’un des chefs se qualifier pour la finale.
Lundi, donc, pour cette première sélection, se sont affrontés par plats interposés, Emmanuel Leblay, "La Pie qui Couette" à Nîmes, Jérémi Fontin, "Le Jardin du Quai" à l’Isle sur la Sorgue et Dimitri Dufaux, "Le Coin perdu", à Saint-Martin de Londres. Le premier proposait un « Cappuccino de homard bleu, terre et mer » en harmonie avec un blanc 2013 du Domaine des Bosquets à Gigondas, le deuxième un « suprême de pintade fermière rôti, pilon laqué, purée aux deux courges et son cromesqui, cèpe en persillade et sauce meurette » sur un rouge 2012 « Haut Coustillas » du Domaine de l’Oratoire Saint-Martin cher à la famille Alary et le troisième un dessert autour de la pomme, poire et fruits secs accompagné d’un blanc de Châteuneuf du Pape 2011, Cuvée Clos du Belvédère du Château de Vaudieu.
Trois belles réalisations qui allaient être décortiquées par le jury composé de Serge Dupire, comédien de Plus Belle la Vie, Michel Hidalgo et Manu Amoros, Didier Thomas Radux, chroniqueur de « Midi Gourmand », Glenn Viel, chef de l’Oustau de Beaumanière, Laurent Bréchet, maître des lieux et son œnologue Philippe Cambie et du vigneron invité, M. Alary. Après dégustations studieuses et palabres, c’est l’entrée d’Emmanuel Leblay, le « Cappuccino de homard bleu » qui était distinguée, un plat qui a fait l’unanimité, aussi, auprès des autres convives. Le chef de « La Pie qui Couette » devenant ainsi le premier finaliste de l’ édition 2015/2016 des Rencontres de Vaudieu.
Michel EGEA

JPEG - 110.6 ko
Le cappuccino de homard bleu et le blanc du Domaine des Bosquet : accord gagnant pour l’acte 1 des rencontres gourmandes. (Photo M.E.)

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.