Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives


Accueil > Aix Marseille > Société > Agression des marins-pompiers en 2017 et actions de prévention du (...)

< >

Agression des marins-pompiers en 2017 et actions de prévention du BMPM

mercredi 19 décembre 2018

Dans sa note n° 29 du 19 décembre 2018, l’Office national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) fait le bilan des agressions déclarées par les sapeurs pompiers volontaires et professionnels en 2017. « L’agression de pompiers (militaires ou civils, professionnels ou volontaires) en intervention est un acte inadmissible. Nos hommes et femmes doivent agir avec sérénité dans l’exécution de leurs missions de sécurité civile », déclarent les marins-pompiers de Marseille. Soulignant que « ce communiqué est l’occasion de rendre hommage à notre frère d’arme, le caporal Geoffrey Henry de la brigade de sapeurs-pompiers de Paris (BSPP), tombé en service commandé après une agression physique en septembre dernier. »

JPEG - 41.1 ko
(Photo BMPM)

Les éléments transmis par l’ONDRP prennent en compte les données communiquées
par le bataillon de marins-pompiers de Marseille (BMPM). Ils font état d’une
augmentation sensible entre 2016 et 2017. Cette note traduit une croissance globale
du nombre de plaintes quel que soit le type d’infractions (physique, menaces de
mort, outrages, vols, embuscades et dégradations matérielles), facilité par les
procédures internes mises en œuvre au sein de l’unité. Concernant les violences physiques, le BMPM enregistre, pour 2017, 17 plaintes qui ont été déposées par les marins-pompiers pour 117 256 interventions. En 2016, il y en a eu 20 pour 116 366 interventions, et 23 en 2015 pour 114 325 interventions. Le BMPM constate une stabilité de ces données durant cette période. « Ce n’est pas un satisfecit car toute agression reste totalement inacceptable. La majorité des violences physiques à l’encontre des militaires du BMPM sont commises par les victimes secourues ou leurs proches. Les circonstances de certaines interventions particulières peuvent conduire des individus alcoolisés, ou sous l’emprise de substances stupéfiantes, à s’en prendre physiquement aux secouristes. » Le commandement du BMPM, déterminé dans l’application de la loi et la préservation physique de ses personnels, demeure vigilant face à ces données. Il poursuit sa politique de prévention et de tolérance zéro.

Le programme des « cadets des marins-pompiers de Marseille » a été mis en place en 2011

En matière de prévention des violences urbaines, le programme des « cadets des
marins-pompiers de Marseille » a été mis en place en 2011 pour recréer des liens
avec la jeunesse marseillaise, notamment issue de quartiers sensibles, dans un
contexte d’augmentation des agressions contre les marins-pompiers en intervention. En partenariat avec l’éducation nationale, chaque année, 50 jeunes sont
sélectionnés parmi les élèves en difficulté des collèges implantés dans tous les
arrondissements de Marseille. Le programme vise à leur faire découvrir l’univers
des marins-pompiers, au travers d’activités hebdomadaires, tout au long de l’année
scolaire : secourisme, sport, visites de casernes, mais aussi débats citoyens, culture,
etc. L’année s’achève par leur participation au défilé militaire du 14 Juillet. Nommés ensuite jeunes ambassadeurs du BMPM, les cadets contribuent, par leurs actions de prévention, à réduire considérablement la délinquance et les violences urbaines commises envers les marins-pompiers. « Ces jeunes, près de 400 formés depuis la création, sont désormais des citoyens responsables et fiers, relayant les valeurs de la République. » L’action du BMPM ne se limite pas au programme des cadets. En effet, depuis 2015, le Bataillon a lancé une vaste opération de formation des « citoyens de
demain », en sensibilisant chaque année les 9 000 élèves des écoles CM2 de la ville
de Marseille, aux risques domestiques, aux gestes qui sauvent, ainsi qu’au civisme
envers les secours. En 2019, le BMPM a décidé d’aller plus loin en créant la « Maison des Cadets » avec des partenaires privés. Il s’agit de proposer aux cadets un lieu d’accueil pour les différentes rencontres pédagogiques organisées au profit de la promotion de l’année mais aussi des « anciens » participant aux différents dispositifs proposés pour les accompagner vers la réussite. Cette espace permettra notamment la mise en place des actions d’encadrement et de prévention avec la cellule de prévention des violences urbaines du BMPM. Des sorties scolaires des élèves de CM2 pourront également y être réalisées avec un encadrement par les cadets issus des différentes promotions.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.