Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Culture > Musique / Opéra > Aix en Juin : le prélude au Festival d’Aix-en-Provence a débuté

< >

Aix en Juin : le prélude au Festival d’Aix-en-Provence a débuté

jeudi 11 juin 2015

JPEG - 123.4 ko
Accompagné par Michalis Boliakis au piano, le contre ténor Lawrence Zazzo chante un air d’Obéron écouté avec attention par Bernard Foccroulle, Robert Carsen et Alain Perroux. C’était mardi sur la scène de la cour de l’Hôtel Maynier d’Oppède pour les trois coups d’Aix en Juin, le prélude au Festival d’Aix (Photo M.E.)

Beaucoup de monde, mardi en fin de journée, dans la cour de l’Hôtel Maynier d’Oppède à Aix-en-Provence. En compagnie du musicologue du Festival, Alain Perroux, Bernard Foccroulle, le directeur général de la manifestation, ouvrait officiellement sa saison estivale de façon fort originale. Il s’agissait en moins de deux heures de présenter au public les œuvres qui marqueront la programmation cette année, mais aussi de donner à entendre, pour le plaisir et pour la séduction. Car une chose est certaine : difficile de ne pas avoir envie de céder à l’appel des six voix de femmes qui vont donner Svadba au Théâtre du Jeu de Paume.
Svadba, un ovni dans le ciel festivalier ? Peut-être. Mais lorsque l’ovni est habité par six sirènes, difficile de ne pas craquer. Nous en reparlerons.
Appréciée, aussi, la présence de Robert Carsen qui, 24 ans plus tard, remonte le « Midsummer Night’s Dream », l’opéra féerique de Britten avec lequel il a véritablement lancé sa carrière de metteur en scène au Festival d’Aix. L’occasion, aussi, pour le contre ténor Lawrence Zazzo, de nous faire frémir en donnant un air d’Oberon. Tous les autres ouvrages furent évoqués de même que les activités de l’Académie, le programme d’Aix-en-Juin et les concerts de juillet avec Emilie Delorme, la directrice de l’Académie. Sans oublier le deuxième ovni de la programmation, « Le Monstre du Labyrinthe » qui unit les musiciens du London Symphony Orchestra à ceux de l’Orchestre des Jeunes de la Méditerranée mais qui permet aussi, pour la plus grande fierté de Bernard Foccroulle, d’unir sur le plateau les amateurs et les professionnels. Le tout sous la direction de Sir Simon Rattle. Bref, un lever de rideau informatif et agréable suivi, dès le lendemain, par l’ouverture des rendez-vous d’Aix en juin.
Michel EGEA

Le programme du mois

L’Académie du festival d’Aix

Depuis 1998, l’Académie du Festival d’Aix invite chaque été de jeunes artistes à se perfectionner auprès de grands maîtres dans les domaines du chant, de l’accompagnement, de la création et de la musique de chambre. Avec eux, vous pouvez découvrir ou redécouvrir des œuvres du répertoire ou des créations lors de concerts à Aix et ses alentours, et observer leur travail lors de master classes publiques, manière unique d’entrer dans les coulisses de leur métier. Au programme cette année : Haendel et Mozart interprétés par les artistes de l’Académie, promesses d’expériences musicales mémorables avec les étoiles de demain.

Résidence Haendel. En marge des représentations d’Ariodante en 2014 et d’Alcina cette année, l’Académie s’inscrit dans le cycle Haendel en accueillant une résidence consacrée aux cantates italiennes du compositeur saxon. L’occasion pour la chef d’orchestre et claveciniste Emmanuelle Haïm, grande spécialiste du répertoire baroque, et Benoît Hartoin, claveciniste de renom, de travailler avec les artistes de l’Académie ces pages de musique composées pendant les années italiennes d’un jeune Haendel en grande verve.
Cantates de Haendel par les chanteurs et clavecinistes de la résidence.
A Auriol, château Saint-Pierre, jeudi 11 juin à 19h, entrée libre ; à Aix-en-Provence, hôtel Maynier d’Oppède, vendredi 12 juin à 21h30, accessible avec le Pass.
Les concerts des Jeunes Voix Lyriques sont donnés avec le soutien du Conseil Général des Bouches-du-Rhône
.

Résidence Mozart. Compositeur emblématique du Festival, Mozart est abordé cette année à l’Académie sous l’angle de ses influences gluckistes et de sa dimension sacrée. Les jeunes artistes sont accompagnés dans leur travail par la grande pédagogue Susanna Eken, fidèle de l’Académie, la chorégraphe Leah Hausman qui propose une approche corporelle de la musique, et les pianistes et chefs de chant Nicolas Krüger et Roberta Ferrari.

Master Classes. Les artistes formateurs de la résidence font travailler les jeunes chanteurs et pianistes à 12 heures dans la cour de l’Hôtel Maynier d’Oppède. Ces séances sont accessibles avec le Pass.
Susanna Eken (professeur de chant au Conservatoire Royal de Musique du Danemark) jeudi 18 juin ;
Nicolas Krüger (pianiste, chef de chant et chef d’orchestre) samedi 20 juin ;
Roberta Ferrari (pianiste, chef de chant du Teatro La Fenice de Venise) lundi 22 juin ;
Leah Hausman (chorégraphe et metteur en scène) jeudi 25 juin.

Concert de chant Mozart sacré. Dans ses œuvres de musique spirituelle ou certains de ses opéras, Mozart a accordé une large place à la dimension sacrée. Ce programme met en regard de larges extraits de la Messe en ut et d’autres œuvres liturgiques avec des scènes de « La Flûte enchantée ».
A Beaurecueil, cour de la ferme, le vendredi 19 juin à 19 heures.
Entrée libre. À retrouver également le samedi 20 juin dans le cadre de la programmation des Voix de Silvacane.

Concert de chant Mozart Tutti Frutti. Quelques morceaux de « Cosi fan tutte », une bonne tranche de « Noces de Figaro », un zeste de « Clémence de Titus » et de « Don Giovanni »... Ce programme varié en diable montre Mozart dans tous ses états !
A Rognonas, place du marché, le mardi 23 juin à 19 heures, entrée libre.
A Aix-en-Provence, mercredi 24 juin à 21h30 ; accessible avec le Pass.
Les concerts des Jeunes Voix Lyriques décentralisés sont donnés avec le soutien du Conseil Général des Bouches-du-Rhône.

Concert de chant Mozart à l’ombre de Gluck. De tous les contemporains de Mozart, Gluck fut sans doute le plus influent et certains opéras en portent témoignages. On en jugera sur pièce dans ce programme mêlant les grandes scènes d’Orphée, Iphigénie en Tauride et Alceste de Gluck à quelques moments d’Idoménée de Mozart. Le tout dans une mise en espace de Leah Hausman.
Dans la cour de l’hôtel Maynier d’Oppède, le samedi 27 juin à 21h30 ; accessible avec le Pass.

Résidence musique de chambre. La résidence de musique de chambre revient cette année au compositeur emblématique du Festival en se consacrant aux quatuors et trios de Mozart. L’encadrement est assuré par le violoniste autrichien Johannes Meissl, dont le charisme n’a pas manqué d’inspirer l’écrivain indien Vikram Seth qui a suivi ses conseils pour l’écriture de son roman Quatuor.

Master Class de musique de chambre. Johannes Meissl, violoniste du Quatuor Artis, professeur et directeur adjoint du Joseph Haydn Institut de Vienne, fait travailler les quatuors à cordes de la résidence.
Dans la cour de l’hôtel Maynier d’Oppède, le vendredi 19 juin à 12 heures ; accessible avec le Pass.

Concerts de musique de chambre par les quatuors à cordes de la résidence.
Dans la cour de l’hôtel Maynier d’Oppède, les jeudi 18 et samedi 20 juin à 21h30 ; accessible avec le Pass.
Le Quatuor Van Kuijk - Lauréat HSBC 2014- prolonge son séjour en Provence après la résidence et donne trois concerts en tournée soutenus par la Communauté du Pays d’Aix. Au programme : Mozart, Nishimura et Mendelssohn.
A Rousset, salle Emilien Ventre, le lundi 22 juin à 19 heures, entrée libre ; en l’église du Tholonet, le mardi 23 juin à 19 heures, entrée libre et à Beaurecueil, cour de la Ferme, le mercredi 24 juin à 19 heures, entrée libre.

Atelier opéra en création. Dans le cadre du cycle d’ateliers dédiés à la création d’opéras, l’Académie permet à de jeunes créateurs de bénéficier d’un lieu d’expérimentation, afin d’y préciser des ambitions artistiques liées à des projets d’opéra concrets.

Master Class de compositeur. Fabio Vacchi aborde l’ethnomusicologie et le mélodrame, forme hybride mettant en présence texte parlé et musique instrumentale, utilisé cette année dans Perséphone.
Dans la cour de l’Hôtel Maynier d’Oppède, le mercredi 24 juin à 12 heures ; accessible avec le Pass.

Ghost Opéra - Opéra en cours de création. Représentation « en cours de création » suivie d’un échange avec le public ; avec Ben Osborn et Josephine Stephenson (musique), Bertrand Lesca (mise en scène), Fiona Mikel, Jack Morning-Newton et le Quatuor Van Kuijk (interprètes). « Ghost Opera » s’intéresse à la notion du hanté et de celui qui hante à travers une écriture musicale et textuelle qui lie théâtre et opéra dans son processus même de création.
Dans la cour de l’Hôtel Maynier d’Oppède, le samedi 27 juin à 14h30, entrée libre.

Les Lauréats HSBC de l’Académie

Chaque année, neuf Académiciens (quatre chanteurs, un pianiste et un quatuor à cordes) sont promus Lauréats HSBC. Ils donnent ensuite des concerts à travers le monde, enregistrent des disques et retrouvent la Provence en juin puis en juillet, où ils viennent donner des récitals originaux. Cette année, place à la mélodie française et espagnole, au Lied, au quatuor germanique, mais aussi à Shakespeare, dans le cadre d’une soirée musicale aux côtés de la comédienne Dominique Blanc.

Concert Quatuor Zaïde. Lauréat HSBC 2010, depuis sa fondation en 2009, le Quatuor Zaïde, exclusivement féminin, se produit à travers le monde dans un vaste répertoire accordant une place de choix à la musique contemporaine. À l’occasion de sa venue à Aix, l’ensemble revient aux fondamentaux avec un programme de Quatuors à cordes de Joseph Haydn, Felix Mendelssohn et Ludwig van Beethoven.
Dans la cour de l’Hôtel Maynier d’Oppède, mardi 16 juin à 21h30 ; accessible avec le Pass.

Concert Anna Stéphany, Alphonse Cemin. Accompagnée au piano par Alphonse Cemin, lauréat HSBC 2010, fidèle du Festival, la mezzo-soprano Anna Stéphany, lauréate HSBC 2006, propose d’explorer le Lied allemand et la mélodie française, jusqu’aux formes populaires que cette dernière a pu revêtir dans la sphère hispanique, chez un compositeur comme Manuel de Falla.Elle interprète des mélodies, lieder et chansons de Georges Enesco, Maurice Ravel, Clara et Robert Schumann, Hugo Wolf et Manuel de Falla.
Dans la cour de l’Hôtel Maynier d’Oppède, lundi 22 juin à 21h30 ; accessible avec le Pass.

Concert-Lecture autour de Shakespeare. En écho au « Songe d’une nuit d’été » de Britten, la comédienne Dominique Blanc lit des sonnets de Shakespeare. En regard, des mélodies inspirées de pièces du dramaturge britannique remis au goût du jour par Franz Schubert, Richard Strauss, Hector Berlioz, Thomas Arne, Erich Wolfgang Korngold, Joseph Horovitz sont données par la mezzo-soprano Kitty Whately, lauréate HSBC 2013 et la pianiste Edwige Herchenroder, elle aussi lauréate HSBC 2013.
Dans la cour de l’Hôtel Maynier d’Oppède, mardi 30 juin à 21h30 ; accessible avec le Pass.

Les concerts - spectacles

Aix en Juin, c’est aussi l’occasion d’entendre du doudouk, instrument à vent arménien, accompagné par le Quintette à vent de Marseille, de découvrir le lauréat du Prix Gabriel Dussurget à l’issue d’un concert donné par l’Orchestre du Conservatoire d’Aix, de se laisser charmer par la correspondance de Marcel Proust et Reynaldo Hahn, ou encore de se délecter de musique palestinienne portée par l’enthousiasme de chorales amateurs locales, avec notamment La Colombe, le Renard et le Héron.
Dépaysement garanti !

La Colombe, le Renard et le Héron. Fruit du voyage séculaire de contes indiens jusqu’au Moyen-Orient et source d’inspiration des Fables de La Fontaine, Kalila wa Dimna jouit d’une grande notoriété dans le monde arabe. C’est sur l’une des fables de ce recueil, « La Colombe, le Renard et le Héron », qu’a voulu s’appuyer le compositeur, chanteur et ‘ûdiste palestinien Moneim Adwan pour créer une œuvre musicale alternant parties chantées en arabe par le chœur amateur Ibn Zaydoun et parties contées en français. Mise en scène par Olivier Letellier et présentée en 2014 au Théâtre du Jeu de Paume lors d’Aix en Juin, cette parabole cruelle sur la peur et la tyrannie trouve cette année un nouveau souffle, dans une version semi-scénique présentée en plein air et dans les espaces publics. Cette forme artistique initie un projet autour d’un opéra inspiré de Kalila wa Dimna, à découvrir prochainement au Festival d’Aix-en-Provence.
A Cassis, Théâtre de la fondation Camargo, le vendredi 12 juin à 20 heures, entrée libre sur réservation et à La Roque d’Anthéron, cité La Jacourelette, samedi 13 juin à 19 heures, entrée libre.

Choeur Ibn Zaydoun. Le service Passerelles du Festival s’associe à deux associations culturelles du Jas de Bouffan, à Aix-en-Provence, pour la soirée Jas’Monde, autour de l’anniversaire des 40 ans du quartier. A l’affiche : un programme multiculturel, invitant à un voyage musical des sources indiennes au bassin méditerranéen, avec les chants arabo-andalous du Chœur Ibn Zaydoun dirigé par Moneim Adwan, proposé par le Festival, les chants soufis du Rajasthan de The Mantra proposé par Et Caetera Aix , et les chants gitans de Los Fernandez proposé par la Boite à Mus.
A Aix-en-Provence, centre social et culturel du Château de l’Horloge, le jeudi 18 juin à 20 heures ; entrée libre dans la limite des places disponibles.

Quintette à vent. Le Quintette à vent de Marseille et le grand doudoukiste Araïk Bartikian proposent une découverte de l’Arménie dans la pureté du souffle des vents, à l’occasion des commémorations du centenaire du génocide arménien : plongée dans la culture arménienne à travers les œuvres de grands compositeurs tels que Komitas, Khatchaturian, Aroutiounian, mais aussi Arthur Aharonian ou Vache Sharafyan, créateurs contemporains.
Dans la cour de l’Hôtel Maynier d’Oppède, lundi 15 juin à 21h30 ; accessible avec le Pass.

Master Class de doudouk. Araïk Bartikian fait découvrir le doudouk, hautbois arménien aux sonorités douces et graves.
Dans la cour de l’Hôtel Maynier d’Oppède, le samedi 13 juin à 12 heures ; accessible avec le Pass.

Master class de compositeur. Arthur Aharonian livre les secrets de la musique arménienne.
Dans la cour de l’Hôtel Maynier d’Oppède, lundi 15 juin à 12 heures ; accessible avec le Pass.

Prix Gabriel Dussurget. Concert Tchaïkovski suivi de la remise du Prix Gabriel Dussurget Avec l’Orchestre du Conservatoire Darius Milhaud et trois chanteurs des productions du Festival dirigé par Jean-Philippe Dambreville.
Au Conservatoire Darius Milhaud, samedi 27 juin à 19 heures ; entrée libre sur réservation.

Encor sur le pavé sonne mon pas nocturne. Un soir en décembre à Paris, autour d’un verre, d’un piano et de vieux papiers, une famille de musiciens fait ressurgir en musique les souvenirs d’une correspondance passée. De Reynaldo Hahn, ils ont hérité l’amour de la musique, mais aussi les lettres que Marcel Proust lui envoyait avec assiduité dès leur rencontre, en 1894. Plongés dans les mots de l’un et la musique de l’autre, chacun recevra à sa façon, au cours de la soirée, les échos de cette correspondance littéraire et musicale, mais surtout amoureuse.
Quant au piano, véritable maître des lieux, il fera entendre sa « petite phrase », souvenir lointain de celle qui avait rendu Swann si heureux avant de le torturer et qui revient le temps d’une nuit s’imposer comme un hymne amoureux. Un spectacle musical conçu autour de la correspondance de Marcel Proust et Reynaldo Hahn, conception et mise en scène : Vincent Huguet, costumes : Clémence Pernoud, lumière : Bertrand Guittard, comédiennes : Françoise Fabian et Julie Moulier, soprano : Norma Nahoun, pianiste : Benjamin Laurent.
Une production de l’Académie, avec le soutien de la Fondation La Poste.
A la SACEM, 7 rue de Vendôme, lundi 29 juin et mardi 30 juin, à 21h30 ; accessible avec le Pass.

Les voix de Silvacane

Pour la troisième année consécutive, les Voix de Silvacane marquent l’un des temps forts d’Aix en Juin et font résonner des splendeurs polyphoniques sous les arcades inspirantes d’une abbaye cistercienne. Cette année, l’abbaye de Silvacane de la Roque d’Anthéron accueille les ensembles MusicAeterna et Dialogos, ainsi que les artistes de l’Académie du Festival d’Aix pour une véritable fête de l’art vocal à travers les siècles.

Micaeterna. En résidence à l’Opéra de Perm, l’ensemble Musicaeterna est fondé en 2004 par le chef d’orchestre Teodor Currentzis à son arrivée, en tant que chef principal, à l’Opéra de Novossibirsk. À l’occasion de sa venue au Festival d’Aix-en-Provence où il prend part à « L’ Enlèvement au sérail » et à « Alcina », et interprète « Noces » de Stravinski, cet ensemble, l’un des meilleurs chœurs au monde, investit l’Abbaye de Silvacane et propose un vaste panorama de musiques chorales sacrées a cappella, de William Byrd à Philippe Hersant et de Bach à Stravinski.
Le vendredi 19 juin à 19 heures ; accessible avec le Pass, réservation conseillée.

Ensemble Dialogos. Spécialiste des répertoires sacrés de l’Europe médiévale, l’Ensemble Dialogos est fondé en 1997 par la chanteuse et musicologue Katarina Livljanic. Avec trois chanteuses, son programme Abbo Abbas permet d’entendre des polyphonies a cappella du Xe siècle pratiquées dans la ville anglaise de Winchester et en Bourgogne à Fleury-sur-Loire. Ces polyphonies figurent parmi les plus archaïques connues de l’Occident médiéval. Le système de notations ne permettant pas une seule mais plusieurs interprétations, ce répertoire donne lieu à un véritable travail de reconstruction de la partition. Improvisations à la manière des chantres et fleurons de la littérature médiévale viennent compléter ce programme, source inépuisable de (re)création.
En l’abbaye de Silvacane, samedi 20 juin à 16 heures. Tarif unique 6€ (droit d’entrée à l’abbaye), réservation conseillée.

Mozart Sacré. Airs et ensembles de Mozart par les chanteurs et pianistes de l’Académie, dans le cadre de la résidence Mozart.
En l’abbaye de Silvacane, le samedi 20 juin à 19 heures ; accessible avec le Pass, réservation conseillée.

Dans les coulisses du Festival

Concert de chant autour de Svadba. Extraits de l’opéra Svadba d’Ana Sokolovi ́c par les solistes de la production de l’Académie du Festival d’Aix.
A Saint-Cannat, jardin public Joseph Richaud, mercredi 17 juin à 19 heures, entrée libre.
Répétitions publiques. Alors qu’on ajuste les derniers détails, entrez dans les coulisses de l’opéra et venez assister à une répétition d’une production présentée en juillet dans le cadre du Festival ! « Iolanta » au Grand Théâtre de Provence, le samedi 13 juin à 15h30 ; « Svadba », au Théâtre du Jeu de Paume, le jeudi 25 juin à 17h30.
Entrée libre sur réservation obligatoire.

Parade(s)

Événement incontournable de l’été aixois, le grand concert Parade(s), gratuit et ouvert à tous, fera une fois encore vibrer le Cours Mirabeau.
Sur la lancée du cycle Haendel poursuivi cette année au Festival d’Aix, les artistes de la production d’Alcina, Patricia Petibon, Anna Prohaska (sopranos), Philippe Jaroussky (contre-ténor), donnent un florilège des plus grands airs du compositeur, sous la direction du maestro Andrea Marcon à la tête du Freiburger Barockorchester, pour un concert flamboyant où les étoiles brilleront sur scène comme dans le ciel...
Sur le cours Mirabeau, vendredi 26 juin à 21h45, entrée libre sur réservation pour les places assises.

Pratique
« Aix en juin », informations et réservations, La boutique du Festival, Palais de l’Ancien Archevêché. Tél :0820 922 923(12cts/min)
Festival d’Aix
Pass de l’Académie du Festival : laissez-passer nominatif donnant accès à l’intégralité des manifestations publiques d’Aix en Juin et de l’Académie du Festival d’Aix en juillet, dans la limite des places disponibles. En vente à la billetterie du Festival : 15 euros, gratuit pour les moins de 30 ans. Billet unique par spectacle : 5 euros.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.