Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Culture > Musique / Opéra > Aix-en-Provence. Le Festival de Pâques veut revivre en 2021

< >

Aix-en-Provence. Le Festival de Pâques veut revivre en 2021

lundi 5 octobre 2020

« Je vais me marier avec Gloria Gaynor pour chanter avec elle "I will survive"…  » C’est avec ce trait d’humour que Dominique Bluzet a terminé, dimanche, sa présentation de l’édition 2021 du Festival de Pâques d’Aix-en-Provence au Grand Théâtre de Provence, face aux fidèles et partenaires masqués de la manifestation. Il est vrai que l’annulation du printemps dernier a laissé un trou béant dans l’univers musical mais aussi dans l’économie locale aixoise privée de la présence, donc de la consommation de 27 000 spectateurs et de centaines d’instrumentistes pour cause de confinement. Survivre, vivre tout simplement, c’est ce à quoi aspirent Renaud Capuçon, le directeur artistique de la manifestation et Dominique Bluzet. Vivre et surtout permettre aux musiciens de vivre, à la musique de vivre et au public de vivre aussi.

JPEG - 154.2 ko
Avant d’accueillir le pianiste Guillaume Bellom pour un mini récital, Dominique Bluzet a tenu le plateau du Grand Théâtre de Provence avec la verve qu’on lui connaît. (Photo Michel Egéa)

C’est donc avec des propos teintés d’optimisme mesuré que Dominique Bluzet, le directeur exécutif du Festival de Pâques a présenté la programmation à venir non sans avoir souligné combien avait été importante l’attitude des collectivités et des mécènes, notamment du CIC, partenaire fondateur, en cette période de crise. « Tournée vers les retrouvailles, le partage et la fidélité  », comme le dit Renaud Capuçon, cette édition 2021 (du 27 mars au 11 avril) rassemblera 1 064 artistes et sera forte de 35 concerts dont six en région gratuits, un grand concert événement offert aux aixois, un concert offert aux associations sociales et 27 concerts payants. Dans le même temps le Festival s’ouvrira encore plus sur le territoire aixois avec des master classes, des salons de musique, des rencontres, des concerts en ville, deux concerts « jeune public », entre autres. Fidèle à ses convictions, Renaud Capuçon a établi une programmation proposant quelques uns des meilleurs orchestres philharmoniques du moment, des chefs prestigieux, de jeunes talents et des rendez-vous de musique de chambre alléchants. Côté création, commande a été passée à Élise Bertrand, âgée de tout juste 20 ans, d’une sonate pour violon et piano qui sera créée le 31 mars au théâtre du Jeu de Paume à l’occasion du concert génération@aix qui verra se produire Renaud Capuçon et Élise Bertrand (violon) Tanguy de Williencourt (piano) et Jeanne Gérard (soprano). Pour effectuer votre choix, vous retrouverez le programme complet sur le site du festival. Donc il est inutile, ici, de vous présenter ce programme dans son exhaustivité. Nous nous contenterons de vous faire savoir nos « coups de cœur »… Pour un duo père et fils, tout d’abord, avec Jean-Jacques et Alexandre Kantorow qui donneront les sonates de Brahms ; pour deux pianistes immenses, ensuite, avec Momo Kodama qui jouera Messiaen et Maria João Pires qui affichera Schubert, Debussy et Beethoven à son programme. Immense coup de cœur pour « La Passion selon Saint Matthieu » qui sera donnée par l’ensemble Pygmalion dirigé par Raphaël Pichon ; une œuvre déjà donnée par les mêmes en 2016 et qui avait obtenu un immense succès tant auprès du public que de la critique. Coup de cœur, aussi, pour Léa Desandre, la mezzo que nous avions déjà entendu au Festival d’Aix-en-Provence en 2017 dans « Erismena » de Cavalli et qui se produira à deux reprises : aux côtés du contre-ténor Jakub Jozef Orlinski, de William Christie et des Arts Florissants pour une revue musicale baroque baptisé « Pasticcio » puis un peu plus tard avec Thomas Dunford et l’ensemble Jupiter pour un récital autour des amazones. Difficile, ensuite, de faire l’impasse sur la « Petite messe solennelle » de Rossini par l’ensemble vocal de Lausanne, sur le concert de l’Orchestre de Chambre de Lausanne dirigé par son désormais chef attitré Renaud Capuçon (Arvo Part, Mozart, Schubert) et sur la Symphonie n°7 de Mahler donnée par le Filarmonico della Scala dirigé par Ricardo Chailly ; excusez du peu…
Michel EGEA
Pratique. Les réservations sont ouvertes à partir du 7 octobre à 11 heures et tiendront compte des règles sanitaires. En moyenne 60% des fauteuils devraient être mis à la vente, les 40% restants pouvant l’être en fonction de l’évolution du virus. plus d’info et réservations : festivalpaques.com. Les locations se font aussi au Grand Théâtre de Provence à Aix-en-Provence le 7 octobre de 11 heures à 18 heures puis du mardi au samedi de 13 heures à 18 heures ainsi qu’au théâtre du Gymnase à Marseille de 13 heures à 18 heures.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.