Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Aix Marseille > Amazon Tour : Une première étape marseillaise réussie à la CCIMP

>

Amazon Tour : Une première étape marseillaise réussie à la CCIMP

mercredi 30 mai 2018

Deux-cents cinquante entreprises ont répondu présent pour participer à la première étape de l’Amazon Tour au Palais de la Bourse à Marseille. Ce rendez-vous a été l’occasion de découvrir le potentiel de la Marketplace d’Amazon en termes de création et de développement d’activité en France et à l’international.

JPEG - 146 ko
Amin Ben Abdallah, Didier Parakian, Laurent Amsallem, Jean-Luc Chauvin, Frédéric Duval, Nabil Rabhi, Patrick Labarre (Photo Robert Poulain)
JPEG - 144.6 ko
Cette demi-journée de rencontre a été rythmée par des ateliers, des sessions de coaching proposées par les experts Amazon (Photo Robert Poulain)

Jean-Luc Chauvin, Président de la CCI Marseille Provence, voit dans ce e-commerce, une opportunité de vendre à l’international. « Cela correspond à une partie de la réponse au problème du commerce du centre-ville et un moyen d’améliorer la balance commerciale de la France ». Tandis que Frédéric Duval, Country Manager Amazon.fr, met en exergue le potentiel que représente ce système de vente, pour des entreprises de toutes tailles, à partir de la TPE-PME. Des propos confortés par les expériences de Nabil Rabhi, Laurent Amsallem et Amine Ben Abdallah, qui, tous trois, ont fait part du développement de leur TPE depuis qu’elles sont sur Amazon. Patrick Labarre, Directeur de Marketplace Amazon.fr précisant qu’avec 39€ par mois on peut vendre sur Amazon. Cette dernière prenant en moyenne 15% sur la vente. Didier Parakian (LR), adjoint au maire de Marseille, en charge de l’économie indique que, si Amazon est déjà présent sur 11 000 m² à Bouc-Bel-Air, il recherche 100 000m² pour une nouvelle implantation. « Le territoire devrait les lui trouver », avance-t-il. Cette demi-journée de rencontre a été rythmée par des ateliers, des sessions de coaching proposées par les experts Amazon et clôturée par une conférence sur le thème « Ecommerce, le vecteur de croissance des entreprises françaises en 2018 ».

50% des entreprises de la Marketplace vendent à l’export

Jean-Luc Chauvin se félicite de recevoir Amazon « comme nous avons reçu Ali Baba ou encore Google. C’est un événement et une satisfaction pour nous de voir l’intérêt des Gafa (les quatre géants du Web : Google, Apple, Facebook, Amazon. NDLR) pour le territoire. Je sais que plus de 10 000 TPE et PME françaises sont présentes sur la Marketplace Amazon.fr et que 50% des entreprises de la Marketplace vendent à l’export. En multipliant les entreprises présentes chez vous (Amazon), en les accompagnant on peut développer notre tissu économique ». « La plupart des vendeurs Amazon, est-il expliqué, choisissent l’option "Expédié" par Amazon lorsqu’ils souhaitent développer leurs ventes sans pour autant investir dans la logistique. Le service "Expédié" par Amazon aide les vendeurs de toute taille à développer leur activité en quelques jours seulement, en leur permettant de vendre dans toute l’Europe. »

Les Français n’ont pas encore mesuré les perspectives qu’ouvrent ce modèle

Nabil Rabhi a ouvert avec sa compagne, il y a 5 ans, dans le quartier du Panier à Marseille, une boutique consacrée à la création de bijoux et de tee-shirts. En septembre 2016, ils s’inscrivent sur Amazon : « Nous avons été surpris par l’augmentation de la vente de nos bijoux pour Noël. Nous avons développé notre chiffre d’affaires de manière significative et, l’an dernier, nous avons fait le choix d’être présents sur les réseaux européens d’Amazon en utilisant son service logistique. Cela a généré une augmentation de 25% de notre chiffre d’affaires ce qui a permis de nourrir notre implantation locale ». Frédéric Duval reprend : « Les résultats sont là mais les Français n’ont pas encore mesuré les perspectives qu’ouvrent ce modèle puisque nous ne sommes qu’au 13e rang européen avec 17% de nos TPE/PME qui vendent sur le Net. Nous avons 10 000 entreprises sur Amazon France quand elles sont 250 000 sur Amazon USA  ». Laurent Amsallem, qui propose des coques de téléphone, est persuadé de la pertinence de ce modèle. Il a son site mais il s’est également inscrit sur Amazon : « Les deux sont complémentaires », considère-t-il. « J’ai commencé avec ma femme, dans la cuisine, aujourd’hui nous avons plus de 10 000 références que nous vendons partout en France et en Europe », se réjouit-il. Patrick Labarre précise par ailleurs : « Ce n’est pas nous mais le vendeur qui décide du prix, de son stock ». Amin Ben Abdallah se présente comme « un entrepreneur Amazon ». Il a en effet commencé son activité en vendant dans sa chambre universitaire des téléphones d’occasion. Il vante les mérites d’Amazon Prime qui garantit une livraison, en 1 jour ouvré, gratuite et illimitée en France et en Belgique. « Avec ce dispositif, souligne-t-il, j’ai vendu dans toute l’Europe sans même le savoir. L’entreprise se développe fortement. Nous espérons 6M€ de chiffre d’affaires en 2018 alors que j’ai commencé avec 250 euros. Et, nous allons embaucher 11 personnes cette année grâce à un accompagnement de la Région Paca ».
Michel CAIRE

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.