Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Provence > Politique > Athlètes de Provence Alpes-Côte d’Azur - Renaud Muselier entend créer "une (...)

< >

Athlètes de Provence Alpes-Côte d’Azur - Renaud Muselier entend créer "une team olympique" régionale

jeudi 26 avril 2018

Renaud Muselier, président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, député européen, a félicité les athlètes régionaux qui ont participé aux Jeux Olympiques et Paralympiques de Pyeongchang, au cours d’une cérémonie donnée en leur honneur à l’Hôtel de Région à Marseille.

JPEG - 118.3 ko
Les athlètes de Provence-Alpes-Côte d’Azur reçus par le président Renaud Muselier (Photo JP/Garufi)

« Vous êtes 14 athlètes à avoir eu l’immense plaisir d’intégrer la délégation française qui a participé aux Jeux Olympiques et aux Jeux Paralympiques qui se sont tenus cet hiver en Corée du Sud, à Pyeonchang. Je dis l’immense plaisir mais tout le monde ici sait les sacrifices, l’entrainement sans relâche, votre ténacité et votre engagement pour franchir le cap des sélections nationales. C’est déjà, en soi, un exploit tant la concurrence est rude dans notre Pays », déclare Renaud Muselier avant d’annoncer sa volonté de renforcer le soutien financier auprès des athlètes et son ambition de créer une team olympique régionale. Le président cite Maxime Montaggioni, engagé dans les épreuves de snowboard aux Jeux paralympiques qui s’est blessé avant le début des épreuves. Cite également Térence Tchiknavorian, qui s’est blessé (fracture du tibia et du péroné), lors d’une réception en 8e de finale de l’épreuve de ski cross. Et tient à saluer « ceux qui ont vaillamment défendu les couleurs de notre Pays et de la Région sans avoir pu accrocher le podium ».
Puis d’en venir aux 4 qui sont revenus avec des médailles, « ils ont fait briller notre région dans toutes les déclinaisons de métaux : l’or de Pierre Vaultier en snowboard cross, l’argent de Julia Pereira en snowboard cross, le bronze de Richard Jouve en ski de fond et bien-sûr, les 4 médailles d’argent d’Arthur Bauchet en ski alpin aux Jeux Paralympiques ». Il n’omet pas, également, de féliciter les entraîneurs, clubs et « l’Armée au sein de laquelle vous êtes nombreux à mener une belle carrière sportive et ce n’est pas le Sergent de l’Armée de Terre, Pierre Vaultier et la Chasseur Alizée Baron qui me démentiront », indique-t-il.
Au cours de la cérémonie Renaud Muselier rappelle que la Région à accompagner les sportifs en leur octroyant à chacun une bourse de 3 000 euros. « Avec Richard Miron qui préside la commission sport à la Région, poursuit-il, nous avons décidé de mettre en place cette bourse dès 2016 pour les Jeux de Rio -69 sportifs régionaux sélectionnés pour 13 médailles rapportées à la France- ». Considère que les sportifs de haut niveau ont besoin d’un environnement serein, tant sportif, médical, scolaire ou professionnel et social. « Cette bourse, précise-t-il, se veut une contribution pour vous accompagner dans vos performances sur ce que l’on ne voit pas lors des compétitions mais qui fait votre quotidien et les conditions de votre réussite ». Le président indique, dans ce cadre, sa volonté d’aller plus loin dans le soutien en direction des athlètes de haut niveau « qui portent les couleurs de notre région à travers le monde ». Dans la perspective des JO 2024, il affiche « une grande ambition » pour faire de l’accueil des Jeux à Marseille « un accélérateur du développement sportif, économique et environnemental pour la Région » et, annonce qu’à compter des Jeux de Tokyo en 2020, puis pour les Jeux de Pékin en 2022 et ceux de Paris, la Région gratifiera les athlètes d’une bourse de 6 000 €. « Nous multiplions donc le montant par 2 et nous l’élargissons aux athlètes sélectionnables pour un accompagnement tout au long de la préparation », assure-t-il.

« Je veux également proposer aux autorités fédérales ainsi qu’aux sportifs, la création d’une Team olympique »

Renaud Muselier explique que cette stratégie olympique 2020 -2024 vise des résultats sportifs mais également proposer aux autorités fédérales ainsi qu’aux sportifs, « la création d’une Team olympique ». « L’objectif, poursuit-il, c’est d’accompagner les sportifs, notamment à travers les compétences de la Région en matière de formation et d’insertion professionnelle. Le Creps (Centre de Ressources, d’Expertise et de Performance Sportive) se veut dans ce cadre notre Campus olympique en réseau avec les lieux de formation et d’entrainement de la région ». Structurer cette team, avance-t-il : « C’est aussi demander aux sportifs d’être présents dans la Région auprès de plusieurs publics : auprès des lycéens et des apprentis pour favoriser le développement des pratiques sportives tout particulièrement le handisport, c’est promouvoir l’éthique du sport, de l’olympisme et du paralympisme ; les jeunes espoirs régionaux qui évoluent au sein des Projets de Performance Fédéraux (les PPF) pour contribuer à la sensibiliser sur l’importance de bien gérer sa carrière sportive et la reconversion ; et pourquoi ne pas envisager un tutorat auprès des jeunes en pôles espoirs et des jeunes talents en handisport qui sont quelquefois un peu isolés au sein de leurs clubs ».
Cette team olympique de Provence-Alpes-Côte d’Azur, ajoute-t-il en s’adressant aux sportifs : « C’est faire de vous, qui êtes en haut de l’affiche, les ambassadeurs du sport dans notre région. Ce rôle d’ambassadeur, je l’ai déjà proposé à Fabien Gilot qui est présent aujourd’hui pour préparer les Jeux Olympiques 2024. Je veux y associer tous les athlètes qui souhaitent se mobiliser pour le développement de la Région. C’est un engagement financier de la part de la Région, c’est un engagement moral et citoyen pour les sportifs ». Et de préciser que sa démarche répond à une logique d’ensemble, est-ce à dire : promouvoir et accompagner le sport auprès du mouvement fédéral et des clubs ; accompagner le haut niveau ; garantir les conditions d’exercice de la pratique sportive, « en investissant notamment 50M€ » sur les stations de ski pour la neige de culture et le renouvellement des installations mais aussi en finançant des minibus pour les clubs ; mobiliser toutes les compétences de la Région pour créer un véritable écosystème autour de la pratique sportive pour faire des grands événements -les Jeux Olympiques, la coupe du monde de Rugby en 2023 et le GPF1- « des accélérateurs du développement économique, de la formation des jeunes et du déploiement du Plan climat. » Renaud Muselier conclut en rappelant que Provence-Alpes-Côte d’Azur est une terre de sport avec 1 habitant sur 2 qui est un pratiquant régulier et des « clubs qui sont des jalons de la qualité de vie et d’un maillage du territoire, nos athlètes sont des ambassadeurs de nos territoires ».
Michel CAIRE

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.