Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Provence > Politique > Attentats : Martine Vassal présente un plan départemental sur la sécurité (...)

< >

Attentats : Martine Vassal présente un plan départemental sur la sécurité mais pas seulement...

jeudi 26 novembre 2015

JPEG - 225.3 ko
Martine Vassal (LR) entourée des élus de la majorité pour présenter un plan départemental pour plus de sécurité (Photo Robert Poulain)

« Il y a eu un avant 13 novembre et il y aura l’après », déclarera Martine Vassal, présidente (LR) du Conseil départemental des Bouches-du-Rhône, ce mardi 24 novembre au sein de l’Hôtel du département, avant de présenter des mesures mûrement réfléchies « pas sous le coup de l’émotion » pour renforcer la sécurité. « Une réponse globale qui n’est pas que sécuritaire mais à la fois en faveur de la jeunesse, de la culture et de l’emploi », précise la présidente. « La France est à la croisée des chemins », avance Martine Vassal qui met en exergue « un sursaut national sur notre territoire » avec un « soyons unis » comme « message d’espoir ».
Puis, l’heure est à l’action au travers de mesures qui vont s’inscrire dans un programme de protection des collèges. Dans le cadre du dispositif RAMSES seront installés « 200 boutons rouges » (appel direct police sur ligne spécifique) dans les collèges et les Maisons de la solidarité. Une mesure chiffrée à 1,201M€ pour l’équipement des 135 collèges publics mais aussi des 65 Maisons départementales de la solidarité et 284 000€ pour le fonctionnement.

« Nous souhaitons installer des caméras à l’intérieur et aux abords des collèges »

Les 1 400 Agents techniques des collèges (ATC) porteront pour leur part des chasubles de couleur orange floquées "CD13", afin d’être identifiés comme personnels de contrôle. Martine Vassal souhaite également discuter avec le rectorat et les équipes éducatives du déploiement de caméras de vidéosurveillance. « Nous souhaitons installer des caméras à l’intérieur et aux abords des collèges ». Mais aussi la mise en place de portails de sécurité à l’entrée des collèges. « Une puce électronique, ajoute la présidente, sera insérée dans les carnets de correspondance, que fournit le Conseil départemental, pour détecter les intrusions anormales lors du passage du portail ». Le budget de 5 millions d’euros déjà attribué à l’équipement des communes en vidéo-protection pourra être dirigé vers les établissements, « si les maires le souhaitent ».
Pour assurer « plus de sécurité à nos concitoyens », Martine Vassal annonce qu’il est prévu lors de la plénière du 11 décembre le financement de quatre véhicules de gendarmerie. Elle souhaite également voir les effectifs renforcés. « Je m’engagerai à participer au financement d’une nouvelle unité de gendarmerie dans les Bouches-du-Rhône ». Une aide matérielle est également prévue pour les forces de police municipale, pénitentiaires, PAF, douanes (gilets pare-balles, amélioration des locaux, etc.) La présidente, qui a renforcé les mesures d’accès au siège des services départementaux, voudrait également mettre à profit ses agents qui peuvent bénéficier d’un mois de disponibilité pour s’engager au sein de la réserve de sécurité civile, la réserve sanitaire ou la réserve de la police. Une convention sera signée avec le Service départemental d’incendie et de secours (SDIS) 13 pour permettre l’engagement de 33 réservistes du Conseil départemental. D’autres mesures visent à « mieux accompagner la jeunesse » en créant un véritable service civique de Provence en se fixant l’objectif de 100 jeunes engagés d’ici septembre 2016 (contre 12 aujourd’hui). Un chiffre qui pourrait, selon la présidente, être plus important, s’il y avait plus de tuteurs. En effet, il faut un tuteur pour 3 jeunes. « Je n’ai de tuteurs que pour accueillir 100 jeunes », indiquera Martine Vassal.
Soutenir le travail de l’ADDAP chargé d’un accompagnement social des jeunes en mobilisant plus de moyens humains et financiers « en faveur de la prévention de la radicalisation » est inhérent au dispositif. Il est bien question également de « soutenir la culture » en accompagnant les lieux culturels (musées, cinéma...) avec, entre autres, la mise en place, dès le mois décembre, d’un dispositif d’aides aux salles de cinéma dans l’ensemble du département à hauteur de 144 000€ afin de « pallier la baisse de fréquentation liée aux attentats ». Une mobilisation en faveur de l’emploi et de l’insertion professionnelle est dans les tuyaux. Il est question de passer de 1 000 à 4 000 emplois aidés au sein du Conseil départemental. Et côté financement, nerf de la guerre, Martine Vassal d’assurer, de rassurer : « il n’y aura pas de hausse de la fiscalité ». « Nous avons, explique-t-elle, une marge de manœuvre pour les dépenses d’investissement et moins pour les dépenses de fonctionnement en raison de la baisse des dotations de l’État ».
Patricia MAILLE-CAIRE

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.