Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives


Accueil > Provence > Economie > Baromètre des experts-comptables Marseille-Paca - Lionel Canesi : "la Région (...)

>

Baromètre des experts-comptables Marseille-Paca - Lionel Canesi : "la Région tire son épingle du jeu"

jeudi 6 juillet 2017

Lionel Canesi, le président du Conseil régional de l’ordre des experts-comptables de Marseille-Provence-Alpes-Côte d’Azur vient de rendre compte du baromètre économique de la profession comptable pour le premier trimestre 2017. A cette occasion, il s’est également fait l’écho de l’actualité dense de la profession avec le Congrès régional de l’Ordre qui va se tenir les 11 et 12 juillet à Juan-les-Pins, le lancement d’un club de gestion du patrimoine et la convention signée avec l’Ordre des infirmiers.

JPEG - 112.7 ko
Lionel Canesi président du Conseil régional de l’ordre des experts-comptables (CROEC) Marseille-Paca (Photo Robert Poulain)

Lionel Canesi aborde la situation économique au plan national : « On constate une stagnation avec une baisse de la demande intérieure et des exportations. Mais, dans le même temps, on assiste à une augmentation des investissements, la confiance est donc là et c’est un facteur essentiel pour une reprise de l’économie ». Et, dans ce contexte : « la Région tire son épingle du jeu avec une augmentation de 2% de son chiffre d’affaires ». Une progression du chiffre d’affaires qui s’explique notamment, selon Lionel Canesi, « par la vitalité des deux principaux secteurs "résidentiels" : le commerce et la construction, mais également par la bonne dynamique observée dans les secteurs "productifs" tels les services aux entreprises, l’industrie et la logistique. » Pourtant au premier trimestre 2017, l’économie nationale enregistre sa plus faible croissance depuis deux ans. « Le ralentissement de l’économie nationale -qui tient à la faiblesse de la demande intérieure et à un ralentissement marqué des exportations- est toutefois à relativiser : l’investissement des entreprises demeure à un niveau élevé et la croissance du chiffre d’affaires des TPE-PME se raffermit », explique Lionel Canesi, précisant que l’activité à l’export a été soutenue « par les livraisons vers des pays non-membres de l’Union Européenne, qui représentent une part majoritaire dans le chiffre d’affaires export des TPE-PME ». « Le chiffre d’affaires à l’export, poursuit-il, a été tiré par la vitalité des commerçants des Alpes-Maritimes et, dans une moindre mesure, celle des commerçants varois. En revanche, la baisse des exportations dans les Bouches-du-Rhône a contenu la progression de l’activité export au niveau régional ».

Pour la première fois depuis un an, le CA a été bien orienté pour l’ensemble des entreprises régionales, quelle que soit leur taille

Le Président évoque deux visions stratégiques à avoir : « La première, devenir la Silicon Valley de l’Europe et, nous avons des atouts avec des grandes entreprises et des start-up... Le deuxième axe concerne les liens à renforcer avec le Maghreb et l’Afrique. Les experts-comptables essaient d’ailleurs d’accompagner les entreprises en leur proposant des experts confiance ». Puis de reprendre : « Pour la première fois depuis un an, le chiffre d’affaires a été bien orienté pour l’ensemble des entreprises régionales, quelle que soit leur taille. L’activité a bondi dans les PME, dont le chiffre d’affaires annuel est supérieur à 1M€ , et ne baisse plus dans les TPE ». « Les Bouches-du-Rhône et le Var expliquent à eux seuls plus de la moitié de la progression du chiffre d’affaires régional », avance-t-il. Met en exergue que l’investissement progresse de 2% dans la région pour 1% en France en moyenne. « La progression de l’investissement a été presque exclusivement portée par les PME réalisant un chiffre d’affaires supérieur à 1M€, en France comme dans la Région ». Dévoile une fracture Est-Ouest « qui a été perceptible dans l’évolution des investissements ». Ces derniers ont progressé dans les départements de l’Ouest de la région-Bouches-du-Rhône, Var, Vaucluse- tandis qu’ils ont diminué dans les départements de l’Est. Le recul de l’investissement, par rapport à son niveau d’il y a un an, a été particulièrement marqué dans les Alpes-Maritimes ».
Lionel Canesi poursuit : « Trois activités tirent le chiffre d’affaires régional vers le haut. Le commerce, la construction et même si la progression est moins marquée elle n’en est pas moins notable : les activités scientifiques et techniques ».

« Le secteur médico-social reste bien orienté »

Puis d’évoquer la situation de deux secteurs d’importance pour la région, le tourisme et le médico-social. « Le tourisme connaît un contexte national difficile mais les étrangers commencent à revenir. Contrairement aux régions voisines, les investissements dans le secteur de l’hébergement-restauration se sont maintenus à un niveau proche de celui de l’année dernière. Une croissance (10%) a été observée du côté des activités artistiques et de loisir. Le maintien et la hausse respectives des investissements traduisent vraisemblablement des anticipations favorables quant à l’activité de la saison touristique estivale à venir ». Le secteur médico-social reste bien orienté : « Le chiffre d’affaires des entreprises du secteur s’est accru de 3% sur un an. Il a progressé dans tous les types d’entreprises, quelle que soit leur taille. Le département des Alpes-Maritimes reste le plus grand contributeur à la croissance régionale du CA du secteur. A elles seules, les entreprises du département ont réalisé 2 des 3 points de croissance enregistrée au premier trimestre 2017 ».

Experts-comptables : un Congrès, un club gestion et une convention

Lionel Canesi annonce : « Le numérique sera le thème central du 5e congrès régional qui se tiendra les 11 et 12 juillet à Juan-les-Pins (06). Cette année nous allons nous projeter sur cinq ans pour voir comment les experts-comptables fonctionneront alors et cela à deux niveaux, en tant que chef d’entreprise, en tant qu’expert. Sommes-nous prêts à relever le défi technologique ? Avons-nous intégré les nouvelles attentes de nos clients, maîtrisons-nous la « culture start-up ». Nos formations, initiales ou continues, sont-elles adaptées à la nouvelle donne numérique ? Ces questions et bien d’autres encore, nous devons les poser aujourd’hui sous peine d’accuser des retards insurmontables demain. Plus de 800 participants sont attendus à ce congrès qui a lieu une année dans les Alpes-Maritimes et une année dans les Bouches-du-Rhône. Le programme que nous avons imaginé, les intervenants que nous avons choisis, nous permettront de décrypter les vrais enjeux, de souligner les vraies priorités. Un JT du numérique, des pitches de start-up, des témoignages de chefs d’entreprise ayant réussi dans l’univers du numérique, des conférenciers spécialisés et bien évidemment des ateliers de formation homologués ». Lionel Canesi présente le nouveau club de gestion du patrimoine, créé par le Conseil Régional de l’Ordre des Experts-Comptables (CROEC) de Marseille Paca, à destination des experts-comptables de la Région « pour leur faire découvrir la gestion de patrimoine et leur permettre d’avoir des formations de très haut niveau, sur des sujets qui touchent à la fois le droit fiscal mais aussi le droit civil, le club gestion de patrimoine. Il va y avoir 4 réunions par an, dans 3 lieux, qui vont se dérouler sur Nice, Toulon et Marseille, de façon à pouvoir couvrir le territoire complet de la région Paca. Enfin, Lionel Canesi indique qu’une convention a été signée avec l’Ordre des infirmiers pour accompagner ces derniers dans leur gestion, aider gratuitement ceux qui se lancent ou reprennent une activité. « Il s’agit d’une initiative pilote en France. »
Michel CAIRE

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.