Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Provence > Economie > Baromètre économique des experts-comptables : les PME-TPE de la région Sud (...)

< >

Baromètre économique des experts-comptables : les PME-TPE de la région Sud ont la forme

lundi 10 juin 2019

Le soleil brille sur la Provence et il a brillé tout au long du premier trimestre pour les PME régionales comme le met en exergue le baromètre économique de la profession comptable. Lionel Canesi, président du Conseil régional de l’Ordre des experts-comptables (Croec) de Marseille Provence-Alpes-Côte d’Azur et, récemment promu chevalier de l’Ordre National du Mérite, ne cache pas sa satisfaction : « Dans notre région l’activité des TPE-PME au premier trimestre 2019 a augmenté, à nombre de jours comparables, de 3,2% par rapport au premier trimestre 2018, un record depuis la création du baromètre et une hausse supérieure de 0,6 point à la moyenne nationale ». Et de noter que la Région remonte au 6e rang du classement en termes d’évolution du chiffre d’affaires. Cette croissance est d’autant plus notable que l’effet de base se révèle plutôt défavorable du fait d’une activité du premier trimestre 2018 relativement dynamique. Il annonce d’autre part que les experts-comptables vont prendre toute leur place dans la médiation des entreprises élargie aux relations avec les administrations qui se met en place à titre expérimental en Provence-Alpes-Côte d’Azur et trois autres.

JPEG - 93.8 ko
Lionel Canesi, président du Conseil régional de l’Ordre des experts-comptables (Croec) de Marseille Provence-Alpes-Côte d’Azur (Photo Robert Poulain)

Lionel Canesi rappelle : « Lorsque nous avons lancé le baromètre nous avions deux pôles forts qui tiraient la Région : les Bouches-du-Rhône et les Alpes-Maritimes, tel n’est plus la cas aujourd’hui, il existe maintenant une vraie homogénéité sur le territoire ». Les résultats sont d’autant plus intéressants que les TPE/PME des six départements enregistrent une hausse du chiffre d’affaires. Toutes participent à l’accélération de la croissance régional à l’exception de celles des Hautes-Alpes qui voient leur performance diminuer de 1,7 point comparativement au précédent trimestre. Les entreprises du Var (+4,4%) affichent la plus forte progression. Elles portent, avec celles des Bouches-du-Rhône (+3,8%) l’activité de la Région. Pour les entreprises des Alpes-de-Haute-Provence (+2,3%), des Alpes-Maritimes (+2,1%) et du Vaucluse (+1,9%) la croissance est plus modérée mais tout de même dynamique. Il tient à mettre en exergue le tourisme qui connaît une croissance de +4,9% « alors que nous sommes au premier trimestre qui n’est pas le plus porteur ». Il souligne à ce propos que « le commerce, la construction l’hébergement et la restauration représentent 90% du chiffre d’affaires de la Région ». En matière d’investissement, après cinq trimestres consécutifs de baisse, les TPE/PME régionales affichent, comme au niveau français, une légère reprise de l’investissement (0,7%), l’effet de base se révélant très favorable. La Région remonte ainsi au neuvième rang du classement national. Lionel Canesi observe : « Lors des rendez-vous clients nous trouvons plus de sourires que voilà quelque temps. On ne ressent pas de problèmes de financement. Les taux sont extrêmement bas et les entreprises en profitent ». En ce qui concerne le prélèvement à la source, il annonce : « Il n’y a pas eu de bug. nous avons très bien géré avec l’administration cette transformation ». En revanche, il parle d’« une vraie complexité » sur la déclaration des impôts 2018 : « Si cela va vite pour les salariés c’est une usine à gaz pour les dirigeants. Moi même, pour ma déclaration, là où je passais une demi-heure j’ai mis deux heures trente ». Il en vient à la médiation : « Un dispositif expérimental se met en place dans quatre régions. Nous avons décidé dans la nôtre, et nous sommes les seuls, à mettre en place un observatoire de la médiation afin de voir les administrations qui jouent le jeu et celles qui ne le jouent pas. On sent dans les directions une volonté d’aller vers une société de confiance, il faut que cela descende dans tous les services ». Il se félicite à ce propos de voir que Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes publics, a lancé le site internet oups.gouv.fr le mardi 4 juin, lors d’un déplacement dans l’Oise. Ce nouveau site, destiné aux particuliers comme aux entreprises, répertorie les erreurs administratives les plus fréquentes et les conseils pour les éviter.
Michel CAIRE

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.