Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives


Accueil > Aix Marseille > Justice > Barreau de Marseille : Naissance sans douleurs de son incubateur

< >

Barreau de Marseille : Naissance sans douleurs de son incubateur

vendredi 31 mars 2017

JPEG - 94.5 ko
De gauche à droite : Me Ève d’Onorio di Méo, Me Julien Ayoun, spécialiste du droit des médias, Me Philippe Amram, chargé de la déontologie et en particulier du secret professionnel, le Bâtonnier Geneviève Maillet, Me Olivier Reynaud, Me Julia Braunstein et Me Sébastien Salles qui a créé le site « Thelys conso » pour le droit des consommateurs .

Après seulement 3 mois de gestation, l’Incubateur du Barreau de Marseille vient d’être lancé. Ce projet a vu le jour sous l’impulsion de Geneviève Maillet, Bâtonnier du Barreau de Marseille qui rappelle qu’il existe dans cette ville une expérience de partage de compétences numériques forte et ancienne en citant "Marseille Innovation" aventure à laquelle elle a participé, il y a 25 ans. L’incubateur -dont la naissance a été accueillie, comme il se doit par des dragées bleues, on ne pourra pas dire que le barreau manque d’humour-, a pour vocation de piloter un travail de réflexion et d’action en matière d’innovation au sein de la profession et plus généralement dans le monde du droit, la structure étant ouverte aux avocats comme aux Legaltech.

Geneviève Maillet indiquant qu’« il est indispensable de ne pas regarder passer le train du numérique ». Décrit les fonctions de l’incubateur... Et, évoque un projet en direction de la Méditerranée...

Ève d’Onorio di Méo, avocat au Barreau de Marseille, spécialisée en droit fiscal, considère que l’incubateur est « un agitateur d’idées » qui va permettre de « repenser la posture de l’avocat » dans « le nouveau marché du droit ». Et faire tous les ans au mois de mars un "Printemps de l’innovation, des cafés de l’innovation... Décrit les start-up dans le monde du droit, les legaltechs...

Enfin, Stéphane Soto, directeur d’Aix-Marseille French Tech insiste sur le rôle de cet incubateur d’autant, rappelle-t-il, que « le fonctionnement en silo est en train d’exploser...  »

Placé sous l’égide de la Commission « Communication et numérique », la structure s’inscrit dans une démarche à visée nationale aux côtés du Conseil National des Barreaux, de l’incubateur du Barreau de Paris et de tous les incubateurs de province qui verront le jour. L’équipe est constituée de Philippe Amram, Julia Braunstein, Olivier Raynaud et Sébastien Salles, membres du Conseil de l‘Ordre, d’Ève d’Onorio di Méo et de Julien Ayoun, avocats au Barreau de Marseille.
Mireille BIANCIOTTO

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.