Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives


Accueil > Aix Marseille > Politique > Bilan positif de la médiation sociale sur les plages de Marseille

< >

Bilan positif de la médiation sociale sur les plages de Marseille

mardi 3 octobre 2017

Caroline Pozmentier-Sportich, adjointe au maire de Marseille en charge de la sécurité publique et de la prévention de la délinquance et Olivier de Mazières, Préfet de police des Bouches-du-Rhône viennent de présenter le bilan 2017 de la médiation sociale cet été sur le littoral.

JPEG - 165.7 ko
Caroline Pozmentier-Sportich et le préfet Olivier de Mazières ont dressé le bilan de la médiation de cet été 2017 (Photo Mireille Bianciotto)
JPEG - 202.4 ko
Les médiateurs ont été mis à l’honneur (Photo Mireille Bianciotto)

Afin de préserver la tranquillité publique sur les sites balnéaires, éviter les conflits d’usage et apporter conseils et informations aux visiteurs, la ville de Marseille a été, pour la 9e année consécutive, à l’initiative d’un important dispositif de médiation sociale.
Les principaux acteurs du projet viennent de dresser le bilan d’activités de cette médiation sociale qui a trouvé aujourd’hui pleinement sa place dans un dispositif plus large de sécurisation du littoral marseillais, impliquant la Police nationale, la Police municipale et les nombreux intervenants contribuant à garantir la sécurité de tous.
Pour la saison 2017, la ville de Marseille a organisé le déploiement de plus d’une cinquantaine de médiateurs sociaux -émanant de 5 associations retenues au terme d’un appel d’offre : AMS, Dunes, Issue, Sud Formation et Régie Services 13 (les médiateurs de cette dernière sont affectés durant l’année scolaire aux entrées des écoles élémentaires des quartiers prioritaires)- lesquels ont été répartis par binômes sur les sites les plus sensibles du 8 avril au 30 septembre 2017. Présents sur la Calanque de Sormiou, l’île du Frioul, la Corniche, le Vallon des Auffes, le Prado Sud et la Pointe-Rouge, le port de Montredon, l’Estaque village et les plages de Corbières, les médiateurs ont été chargés d’établir le lien avec les usagers et de prévenir les actes d’incivisme et les comportements à risque.

« La mairie de Marseille prend seule en charge le coût total du dispositif 553 000 euros », précise Caroline Pozmentier, adjointe au maire de Marseille en charge de la Sécurité publique et de la Prévention de la délinquance. Si elle se félicite de l’efficacité de cette médiation sociale et de la coordination de tous, elle fait appel à l’État pour en assurer la poursuite, l’été prochain, à la suite de l’abandon des Contrats aidés, « ce qui pourrait doubler ou tripler le montant ».

Le Préfet de police des Bouches-du-Rhône, Olivier de Mazières salue également la coordination de tous les acteurs de cette médiation sociale et souligne les deux piliers de son action entre prévention et répression.

En ce qui concerne les résultats, Elizabeth Pellicio, présidente du CIQ de Saint-André (16e) et vice-présidente de la Confédération témoigne d’un dispositif qui a pris « une place indispensable »...

Alain Vincent, Responsable des actions territoriales au Parc National des Calanques parle d’un dispositif « primordial » pour permettre l’accueil de tous les publics dans le Parc national « de manière apaisée ». Pour lui, cette médiation sociale a pu préserver la tranquillité des plages de « tensions urbaines ».

Il est également avancé que la fréquentation en soirée et durant la nuit sur les plages, les criques, les espaces protégés augmente et avec elle l’installation de barbecues porteur de risques sérieux d’incendie (jusqu’à 200 feux à Corbières ou à Morgiou). « Les regroupements ont d’autres conséquences : nuisances sonores et déchets abandonnés sur des espaces non nettoyés comme rochers, plagettes ou quais. Cette question de la gestion de la vie nocturne devra être prise en compte dans les années à venir. »
Reportage Mireille BIANCIOTTO

Un littoral de plus en plus fréquenté


Avec ses 57 kilomètres de façade maritime, de l’Estaque aux calanques, le littoral marseillais se caractérise par son étendue, sa richesse et sa diversité. Ce patrimoine naturel exceptionnel érige Marseille au rang de destination balnéaire incontournable du sud de la France et de l’Europe. Durant la période estivale, les plages et sites balnéaires marseillais sont fréquentés par plus de 2 millions de personnes. Cette année, le label "Marseille Capitale du sport 2017" a généré une fréquentation littorale des plus importantes.

Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.