Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Provence > Economie > CCI Marseille-Provence : Provence Rugby réussit son entrée au Palais de la (...)

< >

CCI Marseille-Provence : Provence Rugby réussit son entrée au Palais de la Bourse

vendredi 14 septembre 2018

C’est devant un aréopage de personnalités, reçu au Palais de la Bourse, siège de la CCI Marseille-Provence, que Denis Philipon, PDG de Voyage Privé et Président de Provence Rugby a présenté le projet du club ainsi que l’équipe professionnelle 2018/2019 qui évolue en ProD2. Une manifestation à laquelle participait Jean-Luc Chauvin, président de la CCIMP, Bernard Laporte, président de la Fédération Française de Rugby, Renaud Muselier, président de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur qui a dévoilé à cette occasion son plan rugby et Johan Bencivenga, président de l’UPE 13.

JPEG - 161.8 ko
Jean-Luc Chauvin, Renaud Muselier, Bernard Laporte, Yohan Bencivenga, Denis Philipon font bloc pour Provence Rugby (Photo Robert Poulain)
JPEG - 209.2 ko
(Photo Robert Poulain)

Denis Philipon déclare :« Notre projet est métropolitain, provençal, qui se construit sur deux objectifs principaux. Premièrement la compétition, atteindre l’élite, nous sommes déjà parvenus à rejoindre la ProD2 et nous mesurons qu’il existe tous les moyens sur ce territoire pour rejoindre le plus haut niveau. Deuxièmement, nous voulons que ce projet soit territorial, identitaire, éducatif, soit une école de vie. Il faut de l’argent pour gagner mais nous ne voulons pas gagner qu’avec de l’argent ». Il se réjouit à ce propos de l’existence dans le rugby d’un salary cap qui ne permet pas de dépenser n’importe quoi et fait que ce sport garde ses valeurs. Il rappelle que le territoire est tout sauf un désert rugbystique avec 7 000 licenciés dans les Bouches-du-Rhône « et nous avons passé des accords avec 18 grands clubs ». Fort de tout cela, il note : « Nous sommes prêts à franchir des étapes. Nous avons fait des erreurs, nous avons appris, nous avançons. Le stade ne cesse d’évoluer, de 2 000 places il y a quelques années il va bientôt parvenir à 9 000 places. Nous allons inaugurer une nouvelle tribune le 26 octobre. Et nous avons la chance de pouvoir nous appuyer sur 2 500 abonnés. Notre budget, qui est de 8,1M€ , devrait nous permettre de nous maintenir avant de passer des étapes dans les années à venir. Et, avec 700 licenciés, nous sommes le 9e club de France en termes de licenciés ce qui va dans le sens de notre volonté d’être une école de vie ». Au préalable Jean-Luc Chauvin avait exprimé sa satisfaction d’accueillir « les Noirs de Provence », de rendre hommage au travail accompli par Denis Philipon aussi bien dans la professionnalisation du club que dans l’action de formation auprès des jeunes. Enfin, de rappeler à Bernard Laporte : « Nous sommes une terre de rugby et nous savons créer de grands événements », comme un appel du pied pour que le Vélodrome voit le XV de France venir s’illustrer. Johan Bencivenga met en avant sa passion pour le sport avant d’affirmer : « Ce territoire a un potentiel extraordinaire, nous avons l’OM et, maintenant, Provence-Rugby club auquel je souhaite de gagner un jour la Coupe d’Europe comme l’OM l’a fait ». « Combien de fois j’ai entendu dire que l’OM occupait tout sur ce territoire, qu’il n’y avait pas de place pour le rugby sur Aix-Marseille. Hé bien bravo, vous prouvez le contraire et bravo pour le travail que vous accomplissez en direction des jeunes », savoure Bernard Laporte qui avoue rêver de voir un jour des derbys au plus haut niveau entre Toulon, Provence Rugby et Nice. Puis de remercier Renaud Muselier pour son plan rugby : « Si tous les présidents de région pouvaient faire de même ce serait merveilleux ». Et tient à signaler que Marseille n’est pas oubliée en matière de rugby puisque, du 11 au 23 novembre 2018, la Ville accueillera le tournoi de repêchage pour le mondial 2019 au Japon. Et, concernant l’équipe de France, il signale : « Dans le cadre des JO, le Stade de France va être en travaux pendant deux ans. Nous ne manquerons donc pas de venir au Vélodrome, le deuxième stade de France en capacité d’accueil ». Et dévoile qu’il ne manquera pas de venir assister à un match de Provence-Rugby.
Michel CAIRE

Plan rugby de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur


La France accueillera la Coupe du Monde de rugby 2023. Renaud Muselier, le président de la région Provence-Côte d’Azur, à dévoiler à l’occasion de la présentation du projet Provence Rugby, le Plan rugby de Provence-Alpes-Côte d’Azur.
« Je veux accompagner cet événement par une action ambitieuse, un plan rugby qui mobilisera 4 M€ d’ici 2023 autour des 4 axes suivants : Soutenir le sport fédéral par un conventionnement pluriannuel avec la ligue régionale ; investir dans les installations sportives et l’équipement par un soutien aux clubs (travaux, minibus) ; accompagner l’organisation de manifestations et d’évènements sportifs nationaux et internationaux (impact considérable sur l’activité touristique et le développement économique) ; promouvoir le haut niveau avec comme objectif une augmentation du nombre de sportifs régionaux dans les sélections nationales jeunes - de 16 ans à - de 20 ans, ainsi que par l’élévation du niveau des clubs régionaux. » « Cet axe, poursuit Renaud Muselier, se décline autour de : soutien aux deux académies rattachées au Rugby Club Toulonnais et à Provence Rugby ; soutien aux Centres de Formation des Clubs Professionnels (Rugby Club Toulonnais et Provence Rugby) ; aide aux clubs de l’élite régionale masculins (Union Sportive Seynoise, RC Chateaurenard, Stade Niçois, …) et féminins (Rugby Club La Valette, SMUC Marseille,…) ; aide à l’organisation de stages des équipes de France par conventionnement avec la FFR (-18 ans et -20 ans féminin et masculin, XV de France). »

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.