Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Provence > Economie > CCIMP- L’Industrie de demain : "Créer de l’emploi tout en produisant le mieux (...)

< >

CCIMP- L’Industrie de demain : "Créer de l’emploi tout en produisant le mieux possible et avec le plus grand respect de l’environnement" (2/2)

mardi 4 décembre 2018

L’industrie de demain était à l’honneur au Palais de la Bourse de Marseille, avec deux événements, le matin, le 3e « Forum de l’Industrie de Demain », organisé par EDF et Industries Méditerranée et l’après-midi, la 4e édition des « Rencontres Business & Industrie », organisée par la CCI Marseille-Provence et la Team Henri-Fabre.

JPEG - 133.4 ko
(Photo Robert Poulain)

Jean-Luc Chauvin, le président de la CCI Marseille Provence, s’est félicité du succès de ce Forum qui s’est tenu dans une région Provence-Alpes-Côte d’Azur « qui a une vocation industrielle forte ». Il a insisté sur le fait que « nous ne sommes plus devant l’industrie du XIXe ou du XXe siècle mais celle du XXIe siècle dont l’obsession est de créer de l’emploi tout en produisant le mieux possible et avec le plus grand respect de l’environnement ». Pour lui : « L’industrie innove pour produire au même prix voire moins cher que ceux qui ne respectent pas l’environnement. Elle innove aussi en permanence pour mettre à notre disposition des produits qui touchent à tous les domaines : transports, loisirs, technologie, santé, sécurité, outils de communication... Bref, elle est notre quotidien ». Rappelle que « toutes les industries sont représentées : énergie, naval, santé, pharmaceutique, agro-alimentaire... ». Souligne l’importance de l’étang de Berre, les efforts qui y sont accomplis : « C’est le grenier industriel de Provence-Alpes-Côte d’Azur, qui permet de créer de l’emploi. l’industrie, c’est 1/3 de l’emploi de la métropole et 60% des exportations de notre territoire ». Entretien

JPEG - 84.5 ko
Jacques-Thierry Monti, délégué régional d’EDF région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur (Photo M.B.)
JPEG - 123.4 ko
Signature d’un protocole d’accord, de production décentralisée d’énergies renouvelables, entre Jean-Bernard Lévy, PDG d’EDF et Martine Vassal, présidente de la métropole Aix-Marseille-Provence (Photo Robert Poulain)

Jacques-Thierry Monti, délégué régional d’EDF sur la région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur, témoigne. En marge du forum a eu lieu la signature d’un protocole d’accord, de production décentralisée d’énergies renouvelables, entre Jean-Bernard Lévy, PDG d’EDF et Martine Vassal, présidente de la métropole Aix-Marseille-Provence. Jacques Thierry Monti en explique le contenu : « Le document fixe cinq points d’intérêts réciproques : la compétitivité du territoire » qui vise à « faire émerger des énergies bas carbone, c’est à dire éliminer un peu le fossile de notre territoire ». Les autres points sont : l’attractivité, l’esprit entrepreneurial, l’innovation et l’action solidaire. Il précise qu’en matière de transition énergétique, dans le domaine du bâtiment, il importe à la fois, d’« économiser l’énergie, développer l’isolation » et travailler sur la source d’émission, la nature du chauffage, prescrire le chauffage à l’énergie fossile, privilégier, dans les zones un peu reculées, « le chauffage à bois, avec des pompes à chaleur en relais » et « dans les constructions neuves, privilégier les pompes à chaleurs ou le raccordement à des réseaux d’eau tempérée ». Il ne manque pas de mettre en exergue le fait que l’électricité française est « la moins carbonée d’Europe ». Elle s’appuie sur le nucléaire et, dans la région Sud, sur l’hydraulique qui représente « 2 Gigawatt, soit 2 centrales nucléaires  ». L’hydraulique qui innove avec un projet d’EDF Energies nouvelles, dans les Hautes Alpes, sur la retenue de Lazer. La centrale solaire présentera l’originalité de couvrir sur une partie de la retenue EDF, (15 à 18 ha) qui alimente une usine hydroélectrique avec les eaux du Buëch. « on va expérimenter la pose de panneaux qui seront presque flottants » qui vont ainsi utiliser à la fois la force du soleil et l’eau, « l’intérêt de l’eau, c’est de refroidir les panneaux et quand vous refroidissez les panneaux, vous augmentez leur performance ». « C’est un projet gagné dans le cadre du dernier appel d’offre de la commission de régulation d’énergie pour des installations solaires de grande puissance ». Et d’en venir à la création d’ emplois, indique qu’on la trouve dans le volet compétitivité de l’accord cadre, prend pour exemple le projet d’éolien « Provence Grand large », au large de Port Saint-Louis. Enfin, dans « le volet solidarité » de l’accord cadre, un travail existe avec « universités, écoles, associations, pour encourager l’insertion des jeunes et notamment celles de populations, entre guillemets, exclues ». Appelle les jeunes, « très marqués par les emplois du digital, des services, de la finance » à penser industrie et ses « 10 000 emplois attendus en 2018 », dans des secteurs très variés, « la mécanique, l’aéronautique, la pétrochimie, l’agro-alimentaire, l’énergie, avec des salaires d’entrée 30%, au dessus » de ceux d’autres secteurs. Les encourage à venir voir pour « faire un bout de chemin avec nous dans ces beaux métiers ». Entretien.

JPEG - 86.6 ko
Philippe Veyan, directeur de projet EDF Energies Nouvelles a présenté « Provence Grand Large » (Photo M.B.)

Philippe Veyan, directeur de projet chez EDF Energies Nouvelles a présenté « Provence Grand Large ». Un projet pilote, situé à 17 kilomètres au large de Port Saint-Louis, de 3 éoliennes « non pas sur des supports fixes, comme c’est le cas pour la quasi totalité des éoliennes, 4 500, en mer, dans le monde, mais sur un support flottant, pour s’affranchir de la hauteur d’eau ». Le financement vient de 2 appels d’offre gagnés, un de la Commission européenne, en 2012 et un de l’État, en 2015. Souligne l’atout de l’éolien au large, « des vents beaucoup plus importants, forts et réguliers, dans un rapport pratiquement de 1 à 2 par rapport à l’éolien terrestre ». Indique que EDF énergies s’assure de la comptabilité de son éolien flottant avec tous les usages du « milieu physique et humain ». Entretien.

JPEG - 110.7 ko
(Photo Robert Poulain)

Aux côtés de Martine Vassal, présidente de la métropole Aix-Marseille Provence et du département des Bouches-du-Rhône, Jean-Bernard Lévy, PDG d’EDF, Bruno Grandjean, Président de l’Alliance pour l’Industrie du Futur Renaud Muselier, président de la Région Sud, participe au 3e débat "Énergie bas carbone moteur de la performance économique" qui clôt ce forum. Rappelle que la loi NOTRe a fait de la région le chef de file du volet économique et de fait précise qu’il aide les industriels, leur donne une perspective, leur fournit de l’énergie (renouvelable) et des personnes qualifiées... Cite des exemples d’industrie de "demain" qui naissent aujourd’hui : « Piicto, le photovoltaïque dans les Hautes Alpes, des prises électriques, sur le port de Marseille, pour développer les croisières et tous les trafics maritimes qui ne polluent pas... ». Signale que l’industrie de demain est « propre », « économe en énergie » et qu’il va signer avec Jean-Bernard Lévy, PDG d’EDF un accord pour « diminuer par 4 la consommation » sur l’ensemble du territoire. Enfin, se félicite de l’apport financier de l’Europe en région qu’il a fait passer d’à peine 300M€ à son arrivée à « 2 milliards, pratiquement un budget supplémentaire pour la Région ». Entretien.

JPEG - 118.3 ko
Guilhem Monti, président d’Inovsys (Photo M.B.)

Enfin, le Forum de l’industrie de demain défend la collaboration entre grands groupes et PME ouTPE locales. Guilhem Monti, président d’Inovsys tient un stand parmi les pépites innovantes du territoire. Il présente l’objectif de cette plateforme d’innovation industrielle, en direction des PME,TPE pour « améliorer leur outil industriel dans le but de mieux servir les grands comptes de la région ».Entretien.

Propos recueillis par Mireille BIANCIOTTO

A lire aussi
"L’Industrie de demain" : Comment la CCI Marseille-Provence se fait porte-parole du monde industriel (1/2)

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.