Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Aix Marseille > Société > Cérémonie de remise de casque aux nouveaux marins-pompiers de Marseille et (...)

< >

Cérémonie de remise de casque aux nouveaux marins-pompiers de Marseille et baptême du bateau pompe le "Capitaine de Corvette Paul Brutus"

samedi 26 mai 2018

Le Vieux-Port de Marseille a pris ce vendredi 25 mai les couleurs du Bataillon de marins-pompiers de Marseille (BMPM). Grande échelle déployée, camions rouges tout autour. Il est un peu plus de 14 heures lorsque s’est tenue la cérémonie militaire de remise de casque aux élèves de l’école des marins-pompiers de la Marine et le baptême du nouveau bateau-pompe du BMPM, le « Capitaine de corvette Paul Brutus », en présence de nombreuses personnalités [1] sur le quai de la Fraternité

JPEG - 160.2 ko
Après la cérémonie de remise de casque aux nouveaux marin-pompiers (Photo Robert Poulain)
JPEG - 206.2 ko
Le baptême du bateau a eu lieu en présence de Jacqueline Brutus, veuve de l’officier, mort au feu, ayant donné son nom au navire (Photo Robert Poulain)
JPEG - 146.9 ko
Le Bateau pompe le "Capitaine de Corvette Paul Brutus" a été baptisé sur le quai de la Fraternité du Vieux-Port de Marseille (Photo Robert Poulain)
JPEG - 174.8 ko
La cérémonie était co-présidée par le vice-amiral Charles-Henri Garié et par le préfet de Région Pierre Dartout, préfet de la zone de défense et de sécurité Sud, préfet des Bouches-du-Rhône (Photo Robert Poulain)

La cérémonie de remise de casque à 47 quartiers maîtres de la flotte (QMF) clôture 16 semaines de formation dont 11 passées à l’École de Marins-Pompiers de la Marine (EMPM) durant lesquelles les élèves sont formés au métier de pompier. Avant d’être affectés dans l’une des 21 casernes de l’unité, le vice-amiral Charles-Henri Garié, commandant le Bataillon de marins-pompiers de Marseille leur a rappeler les principes qui les guideront durant leur carrière : Honneur, Patrie, Valeur, Discipline. La cérémonie comprenait la présentation de la promotion au Drapeau du Bataillon puis par un hommage aux 35 marins-pompiers victimes du devoir. A L’issue de la remise de casque, a eu lieu le baptême du bateau-pompe « Capitaine de corvette Paul Brutus » en présence de Jacqueline Brutus, veuve de l’officier, mort au feu, ayant donné son nom au navire.

Le Bataillon de marins-pompiers de Marseille

Créé en 1939, le Bataillon de marins-pompiers de Marseille représente, avec ses 2 420 marins-pompiers, la plus importante unité de la Marine nationale en termes d’effectifs. Depuis sa création, le bataillon a assuré et assure toujours avec honneur et dévouement ses missions de protection des personnes, des biens et de l’environnement. Le 30 avril 1982, le BMPM recevait officiellement des mains de Charles Hernu, ministre de la Défense, le 8e Drapeau de la marine nationale, en reconnaissance des services rendus et du dévouement de son personnel, et en mémoire du sacrifice de 35 marins-pompiers morts en service, dans l’exercice de leur devoir. Cette cérémonie militaire a pour but de présenter à la dernière promotion d’élèves marins-pompiers, leur Drapeau ainsi que la tradition et les valeurs qu’il représente : Honneur, Patrie, Valeur, Discipline.

Remettre leur casque aux élèves en fin de formation…

JPEG - 144.9 ko
Remise de casque aux nouveaux marins-pompiers de Marseille (Photo Robert Poulain)

Les élèves de l’école des marins-pompiers de la marine (EMPM) reçoivent, devant leur famille et les autorités militaires et civiles, leur casque d’intervention, devenant à partir de ce moment marins-pompiers au service de Marseille et de ses habitants. Cette remise de casques clôt la période de formation initiale, au cours de laquelle les élèves, ont reçu les enseignements pour devenir marin-pompier. Ils intègrent immédiatement à l’issue de leur formation l’un des 21 centres d’incendie et de secours du Bataillon, pour servir en tant qu’équipier sur les engins de secours à personnes et de lutte contre les incendies.

Immerger les futurs marins-pompiers dans la ville …

Les cérémonies de remise de casques sont réalisées, en public, dans des lieux symboliques de Marseille. Il s‘agit d’une volonté commune de l’amiral commandant le Bataillon et de l’adjoint au maire délégué au BMPM d’immerger les futurs marins-pompiers dans la ville et de les présenter à la population qu’ils s’apprêtent à défendre.

Le bateau pompe « Capitaine de corvette Paul Brutus »

JPEG - 114.8 ko
Le bateau pompe le "Capitaine de Corvette Paul Brutus" (Photo Robert Poulain)

L’arrivée à Marseille du bateau Pompe (BP) constitue un événement maritime majeur pour la ville, le département et la région, compte tenu de l’impact économique des secteurs d’activités du Grand Port Maritime de Marseille (GPMM, bassins Est et Ouest), 1er port de France et 2e de la Méditerranée. Le BMPM et le chantier naval Socarenam ont collaboré étroitement, chacun apportant son expérience et son expertise, pour définir un outil efficient d’intervention en milieu portuaire et littoral. Le BP CC Paul Brutus a pour missions principales de lutter contre les feux de navires en rade et à quai et d’alimenter des engins urbains situés sur un quai ou près du rivage. Il est chargé également de lutter contre des feux de nappes d’hydrocarbures, des feux d’infrastructures dans l’enceinte portuaire ou encore des feux de forêts côtiers. Enfin, il est chargé de porter assistance, évacuation et recherche de personnes et assure des missions de dépollution et de reconnaissance. Le BP CC Paul Brutus, d’une longueur hors tout de 24,90 mètres et d’un déplacement de 128 tonnes, peut embarquer 16 marins-pompiers. Il est équipé de trois canons mixtes eau et mousse : deux de 8 000 l/min. et un de 3 000 l/min. Il peut accueillir une équipe médicale de 3 personnes et est prêt à appareiller en 5 minutes maximum pour une vitesse de 12 nœuds. Un deuxième BP, construit par le même chantier, arrivera en fin d’année 2018, voire début 2019, pour compléter la couverture opérationnelle. En donnant le nom de capitaine de corvette Paul Brutus à ce nouveau moyen d’intervention, le Bataillon de marins-pompiers de Marseille a décidé de rendre hommage à un des siens, mort au feu le 14 février 1989. Ce jour-là, le BMPM était venu en renfort, à la demande du Service départemental d’incendie et de secours des Bouches-du-Rhône, afin de lutter contre un incendie dans le vallon du Jas-de-Rhodes (Pennes-Mirabeau). Malgré son expérience, il se fait surprendre par cet ennemi implacable qu’est le feu quand il est attisé par un fort vent. Le CC Paul Brutus commandait la caserne portuaire de la Bigue, centre de secours d’affectation du BP.

Un bataillon hors norme, pour une ville hors norme


Le BMPM, plus grande unité de la Marine nationale, c’est 2 420 militaires, hommes et femmes, luttant chaque jour contre la quasi-totalité des risques recensés par la sécurité civile à Marseille, 2ème plus grande ville de France. Le BMPM assure également la sécurité de l’aéroport de Marseille-Provence, des usines d’Airbus Helicopters, ainsi que de la quarantaine de navires à quai et en rade de Fos/Port-de-Bouc ou dans le port intramuros de Marseille, qui constitue le plus grand port de France. Le BMPM, 1ère unité en nombre d’interventions par millier d’habitant, réalise chaque année près de 122 000 interventions soit 134 interventions pour 1000 habitants (moyenne nationale : 63). Le BMPM, unité combinant statut et savoir-faire militaires avec compétences de la sécurité civile, reconnue comme SDIS, est capable de faire face à tous les risques en moins de 10 min. dans sa zone de compétence.

Un savoir faire unique et polyvalent
• Un bataillon polyvalent : secourisme / feux urbains / feux de forêt / feux de navires reconnu parmi les SDIS et participant aux opérations extérieures.
• Des pompiers militaires pour la deuxième ville de France et des sites stratégiques, à l’instar de Paris.
• Des marins-pompiers pour le 1er port de France, et le 2ème de la Méditerranée.
• Le Bataillon, c’est une force militaire de marins-pompiers spécialisée dans la sécurité civile des navires en mer et dans les ports, au service de la Nation et en renfort de l’Europe.
• Un bataillon ayant tutelle sur tous les marins-pompiers des bases navales de la Marine.

Le BMPM, un des leaders de la sécurité en France
Le Bataillon de marins-pompiers de Marseille fait partie des référents nationaux pour la formation incendie et à la survie en mer, et à ce titre réalise de nombreux échanges, formations et stages d’aguerrissements au profit d’unités militaires et d’entreprises civiles.
Des formations variées permettent aux stagiaires d’acquérir un savoir-faire pointu en matière de secourisme, de survie en mer, d’incendie (feux urbains, industriels et de navire), ou encore de prévention, encadrées par des formateurs marins-pompiers à la solide expérience opérationnelle et aux méthodes pédagogique reconnues.
Le BMPM accueille chaque année en caserne, à bord des engins incendie et sanitaires ou au centre d’entraînement (CETIS) plus de 7 000 de stagiaires, civils et militaires.
Le BMPM en chiffres

- 352 866 appels au COSSIM en 2017

- 121 824 interventions en 2017

- 134 interventions pour 1 000 hab. (record national)

- 334 interventions par jour
10 min : délai d’intervention

- 84% des interventions = secours à personnes

Diaporama Robert Poulain

  • Jacqueline Brutus, veuve de l'officier, mort au feu

[1Étaient présents à la cérémonie :
- Jean-Claude Gaudin, maire de Marseille, ancien Ministre, président de la métropole Aix-Marseille-Provence, vice-président honoraire du Sénat
- Jacques Witowski, Préfet, directeur général de la sécurité civile et de la gestion de crise (DGSCGC)
- Vincent Bouvier, Préfet, Secrétaire général de la mer (SGMer)
- Robert Assante, adjoint au maire et délégué à l’environnement
- Julien Ruas, adjoint au maire en charge du BMPM
- Sabine Bernasconi, maire des 1er et 7e arrondissements de Marseille
- Jean Montagnac, président du conseil de territoire Marseille-Provence
- le commissaire général de 2e classe Thierry Duchesne, représentant le vice-amiral d’escadre Charles-Henri de la Faverie du Ché, préfet maritime Méditerranée
- Maurice Rey, Conseiller départemental, représentant madame Martine Vassal, présidente du conseil départemental des Bouches-du-Rhône
- Jean Rampon, directeur de cabinet du préfet de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, préfet de la zone de défense et de sécurité Sud, préfet des Bouches-du-Rhône
- le contrôleur général Enard, directeur de l’École nationale supérieure des officiers de sapeurs-pompiers (ENSOSP)
- le colonel André-Marc Hébert, représentant le Général Levêque, commandant de la Gendarmerie Paca
- le colonel Cluzel, représentant le gouverneur militaire, le général de division Demier
- Xavier Cachard, représentant Renaud Muselier, Président du conseil régional de Provence-Alpes-Côte d’azur
- Jean-Bernard Bobin, sous-directeur de la préparation à la gestion des crises à la DGSCGC
- Richard Bergamini, représentant Lisette Narducci, maire des 2e et 3e arrondissements de Marseille
- Stéphane Pichon, représentant Julien Ravier, maire des 11e et 12e arrondissements de Marseille
- des consuls et des autorités civiles et militaires
- les familles des 47 nouveaux marins-pompiers

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.