Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Sports > Circuit Paul Ricard : Rentrée européenne les 27 et 28 août avec les 4 heures (...)

< >

Circuit Paul Ricard : Rentrée européenne les 27 et 28 août avec les 4 heures du Castellet ELMS

mardi 23 août 2016

La rentrée 2016 du Circuit Paul Ricard se fera sous le signe de l’endurance et de l’Europe très élargie en présence de concurrents américains, philippins et russes notamment, dans une ambiance estivale festive à l’instar des étapes provençales des Blancpain GT Series et des 24H Series Hankook. Ce dernier week-end du mois d’août, le Plateau du Castellet accueillera sept courses - dont celles supportées par Renault et Michelin - dans le sillage des Prototypes LMP2 et LMP3, ainsi que des GT de l’European Le Mans Series (ELMS) fidèles au Circuit Paul Ricard depuis quatre ans déjà.

JPEG - 144.1 ko
Copyright Adrenal Media

La compétition phare du week-end des 27 et 28 août sur le Circuit Paul Ricard de 5,8km sera la course d’endurance des 4 Heures du Castellet programmée dans le cadre du championnat European Le Mans Series. Celle-ci sera complétée par un programme complet d’animations familiales dans le village du paddock, tandis que sur la piste seront proposées six courses complémentaires de voitures de Grand Tourisme et de monoplaces : la Michelin GT3 Le Mans Cup (endurance de 2 heures), et par deux séries monomarques : la Formula Renault 2.0 (deux courses de 25 minutes) et la Renault Sport Trophy RS01 (deux courses de 25’ et une course de 70’).
L’an passé, Greaves Motorsport avait remporté les 4 Heures du Castellet sur le circuit Paul Ricard, avec le trio Hirsch-Wirdheim-Lancaster associé à bord d’une Gibson 015S-Nissan, cinq secondes devant la BR01-Nissan d’AF Racing et la Gibson 015S-Nissan) de Jota Sport.

Avec les 4 heures de Spa-Francorchamps, l’ELMS passera la six...

S’il était encore besoin de le prouver, les compétitions d’endurance ne cessent non seulement de retrouver de leur lustre dans le sillage des 24 Heures du Mans où rien n’est jamais joué jusqu’au drapeau à damier comme l’a prouvé le final haletant Porsche-Toyota cette année, mais elles connaissent aussi une nouvelle jeunesse avec des championnats tels que les séries Blancpain et 24H Hankook.

D’ailleurs, Pierre Fillon, Président de l’ACO (Automobile Club de l’Ouest) souligne à ce propos : « 2016 marque une nouvelle étape dans la croissance et la stabilisation des événements du championnat ’European Le Mans Series. En particulier avec la course des 4 Heures de Spa-Francorchamps qui s’ajoutera à la fin septembre aux cinq épreuves déjà installées au calendrier : Silverstone, Imola et le Red Bull Rin où l’ELMS a déjà fait étape cette année, avant que nous ne revenions au circuit Paul Ricard et que la saison ne trouve sa conclusion à Estoril au mois d’octobre. »

GT et monoplaces avec Renault : Sport Trophy et Eurocup Formula 2.0

En ce qui concerne les compétitions complémentaires, outre la Michelin GT3 Le Mans Cup, Gérard Neveu, Directeur Général de l’ELMS, apprécie la collaboration avec RST (Renault Sport Technologies) et se dit : « Très heureux d’accueillir l’Eurocup Formula Renault 2.0 et le Renault Sport Trophy au sein des week-end ELMS. Associer les monoplaces et les voitures de Grand Tourisme à l’endurance procure des raisons supplémentaires aux fans de courses automobiles de venir partager de passionnants événements. Et la date retenue, cinq mois après les essais printaniers officiels de l’ELMS, va permettre aux vacanciers aoûtiens de venir assister en famille à l’événement que constituera la 4e édition des 4 Heures du Castellet qui marqueront l’entame de la deuxième partie du championnat. Dans une ambiance festive, puisque nous avons choisi d’offrir dans les paddocks un grand nombre d’activités pour petits et grands. »

Michelin GT3 Le Mans Cup : destination les 24 Heures du Mans 2017

La nouvelle série Michelin GT3 Le Mans Cup complètera le programme du week-end il s’agit d’un championnat réservé aux voitures de la catégorie GT3, pour lequel la Balance des Performances (BoP) appliquée est celle de l’ACO élaborée sur la base de la BoP de la Fédération internationale de l’automobile. Michelin, sponsor du championnat éponyme, est le fournisseur exclusif des pneumatiques aux concurrents de la GT3 Le Mans Cup, dont Shell est le fournisseur de carburant.
Les autos en compétition sont des McLaren 650S, Porsche 911, Audi R8 LMS, Aston Martin V12 Vantage, Lamborghini Huracan et des Ferrari 458 Italia et F488.

Le vainqueur du championnat Michelin GT3 Le Mans Cup 2016 sera invité à participer aux 24 Heures du Mans 2017 dans la catégorie GTE Am.
En cela, il rejoindra les lauréats de l’ELMS 2016 sur le tremplin qui les mènera vers l’endurance mondiale. Les vainqueurs des catégories LMP2 et LMP3, ainsi que le 1er et le 2e en LMGTE seront eux aussi automatiquement invités aux prochaines 24 Heures du Mans.

G-Drive - Thiriet by TDS - SMP Racing : les français dans l’étau russe

Les trois premiers « rounds » de l’ELMS - Grande-Bretagne, Italie et Autriche – passés, voici donc la saison européenne d’endurance à mi-parcours avant le rendez-vous provençal du circuit Paul Ricard, puis ceux des Ardennes belges et le final au Portugal. Victorieuse d’entrée de jeu en Angleterre à Silverstone et sur les podiums d’Imola ainsi que du Red Bull Ring (2e puis 3e), la Gibson 015S-Nissan de l’équipe russe G-Drive Racing est leader du championnat, tout comme ses pilotes Harry Tincknell, Giedo Van Der Garde et Simon Dolan.

Dans ses roues - à huit points seulement -, grâce à ses deux succès consécutifs en Italie et récemment en Autriche, l’écurie française Thiriet by TDS Racing est dauphine au classement provisoire et son Oreca 05-Nissan débarquera au circuit Paul Ricard en 2e position des classements intermédiaires teams mais aussi pilotes avec Mathias Beche, Pierre Thiriet et Ryo Hirakawa.

Ce sont aussi huit points qui séparent Thiriet de ses poursuivants, également russes, SMP Racing, dont les pilotes de la BR01-Nissan sont Andreas Wirth, Julien Leal et Stefano Coletti. Autant dire que les français de Thiriet devront réaliser un sans-faute afin de briser la glace de l’étau russe pour s’imposer à domicile !

LM P3 : trois victoires américaines United Autosports le jardin Ligier-Nissan

En LMP3, le jardin des Ligier JSP3-Nissan, l’américaine de United Autosports débute avec brio en ELMS, où elle devance le flot de la concurrence grâce à trois victoires consécutives signées Alex Brundle, Christian England et Michael Guasch.

Les "frenchies" de Duqueine Engineering et leur Ligier préparée à Alès - confiée au duo David Hallyday-Dino Lunardi, renforcé par David Droux à Silverstone -, emmènent la meute avec les anglais de 360 Racing, dans une catégorie LMP3 où les « petits Protos », qui n’ont rien à envier à leurs grands frères LMP2, et le montrent dans les portions les plus techniques, est forte d’une vingtaine de concurrents, tous équipés de Ligier JSP3 à moteur Nissan.

LM GTE : une Aston Martin V8 Vantage dans un panini Ferrari 458 Italia...

Enfin, en LM GTE le trio de tête est dans un mouchoir de poche, et là encore cela promet de belles empoignades sur le circuit Paul Ricard de 5,8km, où il faudra tout autant être fort stratégiquement qu’avoir des ressources et de la résistance moteur dans les 1800m de la grande ligne droite du Mistral où toutes les mécaniques seront poussées dans leurs retranchements.

Avant de mettre cap au sud, la Ferrari 458 Italia du l’équipe autrichienne AT Racing a aligné trois podiums - Dauphine à Silverstone et à Imola, puis 3e au RBR - et elle possède un infime point d’avance sur l’Aston Martin V8 Vantage de britanniques d’AM Racing victorieuse sur ses terre. Enfin, quatre petits points en retrait apparaît une autre Ferrari 458 Italia, du team irlandais du nord JMW Motorsport.
Là aussi, comme du côté des protos où les écarts sont cependant plus larges, tous les espoirs sont encore permis, car le championnat ELMS 2016 est à peine à mi-saison !

Classement provisoire du championnat ELMS 2016 après les trois premières courses et avant les 4 Heures du Castellet :
1. G-Drive Racing (Russie, Gibson 015S-Nissan), 58 points ; 2. Thiriet By Tds Racing (France, Oreca 05-Nissan), 51pts (2e de l’ELMS et 1er en GTC 2015) ; 3. SMP Racing (Russie, BR01-Nissan), 42pts ; 4. Eurasia Motorsport (Philippines, Oreca 05-Nissan), 28pts ; 5. Krohn Racing (USA, Ligier JSP2-Nissan), 22pts ; 6. DragonSpeed (USA, Oreca 05-Nissan), 16pts ; 7. Greaves Motorsport (Grande-Bretagne, Ligier JSP2-Nissan), 16pts (1er de l’ELMS 2015) ; 8. SO24 ! By Lombard Racing (France, Liigier JSP2-Judd), 15,5pts ; 9. Panis Barthez Competition (France, Ligier JSP2-Nissan), 15pts ; 10. Algarve Pro Racing (Portugal, Ligier JSP2-Nissan), 11pts ; 11. Ibanez Racing (République de Saint-Marin, Oreca 03-Nissan), 10pts ; 12. Race Performance (Suisse, Oreca 03R-Judd), 10pts ; 13. Idec Sport Racing (France, Ligier-Judd), 6pts ; 14. Murphy Prototypes (Irlande, Oreca O3R-Nissan), 5,5pts ; 15. Pegasus Racing (Allemagne), 0,5pts.

Le programme du meeting :


- Samedi 27 août : Qualifications et les trois premières compétitions : Course 1, Eurocup Formula Renault 2.0 ; Course 1, Renault Sport Trophy ; Course 1, Michelin GT3 Le Mans Cup.

- Dimanche 28 : quatre courses avec en apothéose les 4 Heures du Castellet : Course 2, Renault Sport Trophy ; Séance d’autographes, rencontre avec les pilotes ; Course 2, Eurocup Formula Renault 2.0 ; Course 3, Renault Sport Trophy ; Course ELMS, 4 Heures du Castellet.

Billetterie :
Accès enceinte générale gratuit
Pass Paddock + Pitwalk 10€ (gratuit pour les abonnés et les moins de 16 ans)
Billets en vente sur circuitpaulricard.com

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.