Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Aix Marseille > Politique > Conseil départemental 13 : Les maires répondent favorablement à l’invitation (...)

< >

Conseil départemental 13 : Les maires répondent favorablement à l’invitation de Martine Vassal

vendredi 25 septembre 2015

Martine Vassal, Présidente (LR) du Conseil départemental des Bouches-du-Rhône déclare s’inscrire dans « le rassemblement », « le travail en commun » et entend s’assurer « que l’unité de la Provence soit préservée ». Le décor est planté. Ainsi le Forum des maires qui s’est tenu ce jeudi 24 septembre au sein de l’atrium de l’Hôtel du Département a réuni 110 maires sur les 119 que comptent les Bouches-du-Rhône. Une rencontre dont l’objectif est de permettre aux édiles de mieux connaître les compétences et politiques de l’institution. Pour ce faire, les agents des services étaient à leur disposition sur vingt-deux stands organisés en village offrant une vision complète de ce que le CD13 peut proposer, dans ses domaines de compétences : routes, insertion, handicap, aides aux communes, logement, vie associative...

JPEG - 155.4 ko
Le Forum a réuni 110 maires sur les 119 que comptent les Bouches-du-Rhône (Photo Philippe Maillé)
JPEG - 130.9 ko
Les agents des services étaient à la disposition des maires sur vingt-deux stands organisés en village (Photo Philippe Maillé)
JPEG - 136.4 ko
Le maire de Marseille aux côtés de Martine Vassal (Photo Philippe Maillé)
JPEG - 94.4 ko
Martine Vassal s’est adressée aux maires à l’issue du Forum (Photo Patricia Maillé-Caire)

Martine Vassal de rappeler : « J’avais annoncé, le 21 mai dernier, la création du 1er forum des maires afin que les services puissent rencontrer les élus. Qu’il y ait des échanges ; que les maires aient plus de facilité pour pouvoir monter leurs dossiers ; pour répondre à leurs attentes. » Et de se réjouir du succès de la rencontre : « Et, tout le monde plébiscite un 2e forum des maires. » Elle ne souhaite pas entendre parler de maires de gauche ou de droite. « C’est une problématique de politique politicienne. Ce sont des maires de Provence du département des Bouches-du-Rhône. L’idée, c’est de faire de l’aide aux communes de manière transparente et équitable sans regarder les couleurs politiques. Tous les maires ont été élus de manière démocratique, il n’y a pas de raison qu’on ne les respecte pas. En tout cas, la volonté du conseil départemental est d’être à côté des communes. Et nous le resterons le plus longtemps possible ». Elle revient également sur les craintes formulées au niveau des baisses des dotations de l’État, de la création de la métropole. « Il faut les rassurer, arriver à faire les choses en les écoutant. Ce que devrait faire le Président de la République. Il y avait des milliers de maires dans la rue un 19 septembre et on ne prend pas la peine d’envoyer un seul signal, en disant que l’on a compris. Cela pose un problème de fond au niveau du gouvernement. Et puis il y a la mise en place de la métropole. Il faut que là, tout le monde soit respecté et se sente respecté à l’intérieur de cette future métropole. » Dans son discours, à l’attention des maires, elle met en exergue : « J’avais pris l’engagement de maintenir le budget consacré à l’aide aux communes. Je l’ai maintenu pour 2015 et je le ferai pour 2016, afin de soutenir le projets de vos communes ». Et d’insister : « L’aide aux communes n’est pas seulement un guichet ou un chéquier c’est un projet politique global et cohérent ».
Pour François Bernardini, maire PS d’Istres : « Ma présence est d’une logique implacable, remplie d’humilité auprès de tous les maires ». Précisant qu’il s’agit « de participer à un mouvement qui permette à tous de comprendre en quoi le conseil départemental est utile pour sa propre commune. » Évoque ses craintes en tant que maire : « Je manifeste à ma façon avec comme objectif que le service public soit le mieux possible rendu à la population »
De son côté, Georges Cristiani, maire de Mimet (SE) président de l’Union des maires des Bouches-du-Rhône considère : « Avec les 119 maires des Bouches-du-Rhône et le Conseil départemental nous sommes dans la même galère. Aujourd’hui avec les baisses des dotations draconiennes et surtout, nous sommes dans une situation où l’on se demande comment se fait-il qu’un organisme qui emprunte à tour de bras, je parle de l’État, ordonne ensuite aux communes et au département de rembourser ses dettes ? On est dans la même galère parce que, quelques visiteurs du soir de l’Élysée, que ce soit sous ce mandat ou le gouvernement précédent, ont mis dans la tête de nos Présidents de la République qu’il fallait détruire des institutions qui marchent bien ensemble depuis 220 ans : Le CD13 et les 119 communes ».
Patricia MAILLE-CAIRE

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.