Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Aix Marseille > Société > Conseil départemental des Bouches-du-Rhône : une rentrée pro-pouvoir d’achat (...)

< >

Conseil départemental des Bouches-du-Rhône : une rentrée pro-pouvoir d’achat pour les familles de collégiens

lundi 3 septembre 2018

Martine Vassal était, ce lundi 3 septembre, au collège Germaine Tillion. Elle y a dévoilé quelques mesures permettant aux familles d’envisager sous un jour plus serein l’onéreuse rentrée des classes : kit fournitures, baisse de la cantine scolaire, dotation en tablettes numériques et autres revalorisation de la carte collégien de Provence. Des dispositifs mis en place dans le cadre du Plan Charlemagne, également axé sur la réhabilitation et la sécurisation des établissements.

JPEG - 183.6 ko
Martine Vassal a remis un sac à dos-kit de fournitures scolaires pour un montant de 64 euros aux élèves de 6e (Photo Robert Poulain)
JPEG - 188.8 ko
Un sac à dos qui contient feuilles simples, doubles, stylos, cahiers, rapporteur, équerre, compas... (Photo Robert Poulain)

Ils l’ont dit, ce matin, au recteur de l’Académie d’Aix-Marseille Bernard Beignier, ils seront un jour commissaire de police, scientifique, footballeur ou boxeur professionnel. Mais ça, ce sera plus tard... Parce que ce 3 septembre, l’heure était aux premiers pas pour les élèves de 6e du collège Germaine Tillion (12e), guidés par leur professeur principal, ainsi qu’à la réception d’une délégation peu ordinaire. La présidente du Conseil départemental des Bouches-du-Rhône, Martine Vassal, accompagnée de ses élus aux collèges, Valérie Guarino, et aux contrats locaux de sécurité, Maurice Rey, du maire du secteur, Julien Ravier, de l’inspecteur d’Académie Dominique Beck ainsi que du recteur, s’était déplacée afin de témoigner des avancées du plan Charlemagne. Lequel représente un investissement de quelque «  2 500€ par enfant et par an, rappelle-t-elle. Le rôle de la collectivité, c’est de mettre à disposition des outils dignes de ce nom. Lieu privilégié de l’égalité des chances et de la transmission des savoirs, le collège est un maillon essentiel d’apprentissage collectif et de développement individuel ». Parmi les nouveautés de cette rentrée, des mesures principalement ciblées sur l’amélioration du pouvoir d’achat des familles et sur la question de la sécurité des collèges. Les 26 000 élèves de 6e du Département se sont vus remettre un sac à dos-kit de fournitures scolaires pour un montant de 64 euros. « Feuilles simples, doubles, stylos, cahiers, rapporteur, équerre, compas...  », énumère Martine Vassal. Autre pas opéré en direction des familles, la carte collégien de Provence a vu son montant réévalué de 50 euros pour atteindre les 150 euros et aider aux dépenses sports, loisirs et soutien scolaire des collégiens. Le Conseil Départemental met également en place un chèque restaurant de 28 euros par enfant et par an, destiné au paiement de la demi-pension scolaire. Une cantine que Martine Vassal espère de plus en plus qualitative, notamment grâce au dispositif « manger autrement », auquel le collège Germaine Tillion, à l’instar de 75% d’autres collèges du Département, adhère à partir de cette année. « Nous sommes un département agricole et nous mettons un point d’honneur à valoriser ces producteurs. C’est pourquoi les chefs officiant dans les cantines ont la possibilité, grâce à Manger autrement, d’élaborer des plats avec des fruits et des légumes locaux de saison », martèle la présidente du Département.

100% numérique

JPEG - 184.8 ko
Le collège a un accès sécurisé et contrôlé (Photo Robert Poulain)

Les fournitures, les loisirs, la nutrition... mais aussi l’entrée de plain pied dans le monde digital. « C’est bien de cultiver la philosophie du XXIe siècle, mais c’est encore mieux en en utilisant ses outils », souligne encore Martine Vassal, évoquant le déploiement du plan 100% numérique. Dans ce cadre, l’intégralité des collèges des Bouches-du-Rhône est raccordée au très haut débit depuis le 1er janvier 2018. Par ailleurs, imprimantes, scanners, vidéoprojecteurs et autres logiciels pédagogiques équipent dorénavant les collèges. Sans oublier les tablettes mises à disposition des élèves... En 2017, les 25 000 élèves de 5e s’en étaient vus dotés. Pour cette rentrée, le dispositif est étendu aux 6e dans les collèges volontaires, dont Germaine Tillion fait partie. 550 00 ont donc été distribuées pour cette rentrée 2018. « Ces tablettes, on les a voulues solides, munies d’un clavier et d’un port USB, dont la clé permettra de ramener le travail à la maison. Je suis extrêmement attachée à l’allègement des cartables. Aujourd’hui, une dizaine d’établissements jouent le jeu et ont copié les manuels scolaires sur cette tablette ». Enfin, la présidente a également évoqué la nécessité de protéger les élèves ainsi que les personnels, et détaillé les avancées en matière de sécurisation des collèges. Il s’agit d’un chantier dont Germaine Tillion a également bénéficié : vidéo-projection, accès sécurisé et contrôlé, clôtures rehaussées... Ce ne sont pas moins de 55M€ qui sont mobilisés sur ce poste, dans le cadre du Plan Charlemagne. Depuis 2017, année de lancement de ces travaux, 18 établissements ont déjà été pourvus, 10 autres sont en cours d’équipement. Rappelons enfin que le Plan Charlemagne prévoit plus largement que chaque élève puisse étudier d’ici 2027 dans un collège neuf ou rénové. En un an, 20 opérations de construction ou de réhabilitation ont déjà été lancées sur les 50 programmées (et nécessitant un investissement de 700 M€ sur ces 10 ans). Parmi celles-ci, la reconstruction délocalisée du collège Robespierre à Port-Saint-Louis-du-Rhône, la reconstruction du collège Versailles à Marseille ou encore la dotation en équipements sportifs à Miramas.
Carole PAYRAU

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.