Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives


Accueil > Aix Marseille > Politique > Conseil municipal de Marseille : vote du compte administratif 2013 marqué (...)

< >

Conseil municipal de Marseille : vote du compte administratif 2013 marqué par l’année Capitale

mercredi 2 juillet 2014

JPEG - 150.8 ko
Roland Blum, l’adjoint aux finances a présenté le compte administratif 2013

« Le compte administratif 2013 est essentiellement marqué par MP2013 marqué par Marseille Provence 2013. tous les efforts ont été consacré à cet événement et, au vu du résultat, nous avons bien fait  », explique Roland Blum, l’adjoint aux finances en présentant le document. Un dossier qui permettra à Thierry Payan, PS, d’avancer que les impôts vont augmenter, contrairement aux promesses de campagne. Ce qui fera réagir l’UMP Yves Moraine : « Vous parlez de tout sauf du document », avant que Roland Blum ne lui réponde sur les impôts.
« Les dépenses d’investissements augmentent de 6,5% dont la moitié pour MP 2013, les recettes de fonctionnement sont stables grâce à une augmentation de 7 millions de la DSU (dotation de solidarité urbaine) », indique l’adjoint qui précise : « Les impositions directes locales perçues par la Ville (Taxe d’habitation, foncier bâti, foncier non bâti) connaissent une progression de 3,21%, soit plus 14.008 millions d’euros ». Cette évolution est due à l’actualisation forfaitaire des bases, la variation de la matière imposable.
L’élu précise enfin que les dépenses programmées, 268,307M€ , « ont atteint un taux de réalisation de 95,11%, avec des sections à 100%, ce qui est exceptionnel  ». L’annuité de la dette diminue de plus de 4% avance-t-il également avant de conclure : « Les finances sont bonnes même si nous restons prudents du fait de la diminution des contributions de l’État et des transferts de charges ».
Thierry Payan, PS, de prédire : « Vous allez augmenter les impôts alors que vous vous étiez engagés pendant la campagne à ne pas le faire. Vous allez augmenter parce que la situation financière n’est plus tenable en l’état. Et vous avez trouvé un bouc-émissaire : l’État. Vous prétendez que la réforme des rythmes scolaires va coûter 25 millions, je ne comprends toujours pas comment vous arrivez à ce chiffre. Un enfant coûterait 350€ à Marseille contre 150 à Paris ». Selon lui : « Il faut rationaliser, réformer, moderniser : cela demande du courage politique  ». Il ajoute : « certains élus de votre majorité l’ont bien compris, et affichent vouloir le mettre en œuvre, notamment à MPM ». Faut-il voir là une attaque contre le précédent président socialiste de MPM ?
Yves Moraine s’interroge : «  A vous entendre égrener tout ce qui ne va pas je me demande comment les Marseillais ont pu être à ce point masochiste pour nous réélire ? Et, puisque vous parlez de promesses, nous espérons pouvoir compter sur vous pour que les promesses de monsieur Ayrault ne restent pas lettre morte. Quant à nos promesses sur les impôts, je vous invite à relire notre charte de gouvernance financière et fiscale, publiée à l’occasion de la campagne, où nous expliquons que nous nous engageons à ne pas augmenter les impôts sauf si nous devions appliquer la réforme des rythmes scolaires ».
Et Roland Blum ajoute les pertes que représentent les pactes de solidarité s’élevant à 8M€ et celui de responsabilité à 50M€
Michel CAIRE

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.