Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Aix Marseille > Politique > Conseil municipal de Marseille : Tentative d’arraisonnement de l’Aquarius par (...)

< >

Conseil municipal de Marseille : Tentative d’arraisonnement de l’Aquarius par l’extrême droite

mardi 9 octobre 2018

JPEG - 161.7 ko
(Photo Robert Poulain)

L’Aquarius, navire affrété par l’ONG SOS Méditerranée et Médecins sans frontières pour secourir les migrants en danger dans les eaux de la Méditerranée, s’est invité au sein de l’hémicycle du Conseil municipal de Marseille. Occasion pour le socialiste Benoît Payan de remercier, le maire (LR) de Marseille, Jean-Claude Gaudin qui avait déclarait que cela « ne le gênerait pas d’accueillir l’Aquarius », avant d’évoquer la tradition d’ouverture de la cité phocéenne. Jean-Claude Gaudin précisera « avoir tenu ses propos- que je ne renie pas- à titre personnel ». Propos qu’il inscrit tout autant dans sa pensée politique que dans sa culture chrétienne. Puis, tient-il à ajouter : « Cela se fait de venir en aide à des gens qui risquent de mourir... ». Didier Parakian (LR) profitera d’une intervention sur l’économie, dont il est en charge, pour remercier Jean-Claude Gaudin de donner le nom de Charles Aznavour, au Silo, une salle de spectacle qui se trouve à proximité du J4 : « là-même où les parents de Charles Aznavour, rescapés du génocide, ont débarqué ». Le RN (ex FN), surfant sur la vague populiste qui secoue l’Europe et le monde lancera « Plus de traversées ». Bernard Marandat (RN) assènera d’ailleurs : « L’Aquarius est scandaleux, il vise à la disparition par submersion de notre identité ». Stéphane Ravier (RN) dénonce pour sa part : « Le terrorisme intellectuel du vivre ensemble » avant de déshumaniser en évoquant « les autres » qu’il oppose « aux nôtres ». Benoît Payan rappellera que si l’Aquarius sauvait 1 000 personnes cela ferait... « deux réfugiés à Marseille ». Jean-Claude Gaudin ajoutera : « Nous accueillons déjà des réfugiés à Marseille, en toute discrétion, pour éviter l’ire de certains ». Stéphane Ravier soulèvera une autre polémique en affirmant : La gauche a refusé qu’une place des 15/16 prenne le nom d’Arnaud Beltrame. Ses élus ont reculé, collaboré, avec ceux qui soutiennent les terroristes islamistes. Des allégations que contesteront vivement les élus de gauche. Roland Cazzola, PS rend hommage au lieutenant-colonel Roland Beltrame qui s’est volontairement substitué à une otage au cours de l’attaque terroriste du 23 mars 2018 à Trèbes avant de succomber aux blessures reçues à cette occasion. « Nous avons exprimé notre désaccord concernant cette place car elle ne permet pas d’honorer ce héros à sa juste valeur. L’avenue de la Timone, site de la gendarmerie à Marseille, aurait une toute autre figure ». Il rappelle que son groupe s’était également opposé à ce que le nom de Nelson Mandela soit donné à un sens giratoire. Jean-Marc Coppola, PCF rappellera que la famille de Guy Hermier, député PCF des 15/16, avait refusé que son nom soit donné à un site que la famille ne considérait pas à la hauteur de l’ancien élu. Et de conclure : « Cette polémique n’honore pas son auteur ».
Michel CAIRE

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.