Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives


Accueil > Aix Marseille > Politique > Conseil municipal de Marseille : l’opposition de gauche réclame une mission (...)

< >

Conseil municipal de Marseille : l’opposition de gauche réclame une mission d’information pour le Stade Vélodrome

jeudi 1er décembre 2016

JPEG - 52.6 ko
(Photo Robert Poulain)

Les élus socialistes et du Front de Gauche Benoît Payan, Président du groupe socialiste, Jean-Marc Coppola, Conseiller Municipal Front de Gauche, Laurent Lhardit, Conseiller du 3e secteur demandent au maire de Marseille, via un communiqué, la création d’une mission d’information sur les équipements sportifs à Marseille et plus particulièrement sur le Stade Vélodrome. Indiquant :« Alors que s’ouvre l’année Capitale Européenne du Sport, Marseille accuse un retard considérable dans ses équipements sportifs, et notamment ses piscines, ses stades ou ses gymnases de proximité. Pourtant, priorité a été donnée à un équipement somptuaire, dédié quasi-exclusivement à l’industrie du sport professionnel. Rien que pour l’année 2016, ce sont près de 16 millions d’euros qui ont été dépensés par notre collectivité pour financer le Stade Vélodrome et sa récente rénovation. Le contrat qui lie notre collectivité à la société Arema pour la rénovation de ce stade dépasse le milliard d’euros, et engage les Marseillais pour plus de trois décennies. Pour autant, du naming au loyer de l’OM en passant par la sous utilisation du stade Delort, la préservation des intérêts financiers de la Ville semble ne pas avoir été au cœur des priorités de la municipalité. C’est la raison pour laquelle, conformément au Code Général des Collectivités Territoriales, nous demandons au Maire de mettre en place une mission d’information concernant les équipements sportifs de la ville, et notamment le Stade Vélodrome et les contrats y afférent. Créée à la demande d’un sixième des membres du Conseil Municipal, cette commission a pour but de recueillir des éléments d’information sur une question d’intérêt local et de procéder à l’évaluation d’un service public communal. La précédente mission d’information avait été réunie en 2015 suite à la catastrophique mise en place des Temps d’Activités Périscolaires et avait permis de pointer le manque de soutien de la majorité à l’éducation, de démonter le mensonge du coût financier, et de formuler nos propositions. »

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.