Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Sports > Coupe du Monde - Finale France 4 - Croatie 2 : Une deuxième étoile sur le (...)

< >

Coupe du Monde - Finale France 4 - Croatie 2 : Une deuxième étoile sur le cœur

lundi 16 juillet 2018

Vainqueurs des Croates, les Bleus remportent leur deuxième trophée après 1998. Une finale n’est belle que si on la gagne. Combien d’entraîneurs ont cité cette phrase à leurs joueurs dans la causerie d’avant match ? Didier Deschamps fait désormais partie de ceux-là. Il rejoint le Brésilien Mario Zagalo et l’Allemand Franz Beckenbauer qui ont remporté la Coupe du Monde comme joueur et comme entraîneur. Deux ans après la défaite en finale de l’Euro 2016 face au Portugal au Stade de France (1-0), les Bleus ont accroché une deuxième étoile à leur maillot. Il y a eu le 12 juillet 1998, il y a désormais le 15 juillet 2018. Vingt ans après, l’équipe de France décroche le Graal désiré par tous les footballeurs. La Croatie avait soif de revanche depuis les deux buts de Lilian Thuram en demi-finale, elle est restée sur sa faim. Pourtant les coéquipiers de Luka Modric, excellent technicien et meneur de jeu croate, ont posé des problèmes aux Français. Ils sont mieux entrés dans la finale que les Bleus qui étaient fébriles et sous pression. Un coup franc d’Antoine Griezmann était détourné de la tête dans le but croate par Mario Mandzukic qui ouvrait le score pour la France. Malgré l’égalisation de Perisic qui profitait d’un mauvais renvoi de la défense française, Griezmann redonnait l’avantage aux Bleus sur penalty après intervention de l’arbitrage vidéo. Le début de la seconde période était crispant mais Paul Pogba et Kylian Mbappé en décidait autrement en inscrivant deux buts. Malgré la réduction du score par Mandzukic qui profitait d’une erreur de Hugo Lloris, les Français tenaient leur victoire. « C’est tellement beau et merveilleux. On a montré beaucoup de qualités mentales. On a souffert. Nous avons beaucoup travaillé pour arriver à ce résultat. C’est le sacre suprême. », déclarait Didier Deschamps au coup de sifflet final. Les Bleus sont sur le toit du monde comme leurs aînés il y a vingt ans. Que la fête commence !
Gilbert DULAC

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.