Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives


Accueil > Provence > Politique > Covid-19- Renaud Muselier débloque des moyens pour faire face à l’urgence et (...)

< >

Covid-19- Renaud Muselier débloque des moyens pour faire face à l’urgence et préparer le jour d’après...

lundi 30 mars 2020

Depuis presque un mois la pandémie de Covid-19 a plongé le pays dans une situation sanitaire et économique inédite. « Un Covid-19 qui sera vaincu et que nous vaincrons ensemble », lance, lors d’une conférence de presse téléphonique, Renaud Muselier, président de Provence-Alpes-Côte d’Azur et président de régions de France, pour qui : « Il importe d’être aux côtés des combattant en première ligne : les soignants. Ils sont engagés dans une guerre implacable et ont au même titre que les combattants des tranchées, évoqués par Clémenceau, droit sur la Nation. Il est tout aussi prioritaire d’être aux côtés de ceux qui sont en deuxième ligne : les entreprises et les salariés, ces héros du quotidien sans lesquels la Nation s’arrête et notre société s’écroule ». Et d’annoncer le lancement d’un Plan d’urgence, de solidarité et de relance de 227,5M€ aux côtés de l’État pour accompagner les habitants de Provence-Alpes-Côte d’Azur à travers cette crise. Et un plan de relance de 1,2 milliard d’euros d’investissements pour préparer l’après Covid-19.

JPEG - 79.6 ko
Renaud Muselier, président de provence-Alpes-Côte d’Azur et président de Régions de France (Photo Robert Poulain)

L’urgence : Les soignants et les entreprises

Ce Plan régional d’urgence et de solidarité de 227,5M€ doit répondre immédiatement à la crise. Car, selon Renaud Muselier : « La réduction des déficits sociaux a sans doute fait peser un fardeau trop lourd sur l’Hôpital », tout en considérant que « l’heure n’est pas aux débats, mais à la lutte ». Cent-vingt-quatre millions d’euros sont débloqués pour la 1ère ligne. « Face à l’urgence et à la propagation du virus, la Région a engagé 12 M€ pour le personnel soignant. En effet, un dispositif exceptionnel de 8 M€ a été lancé pour que les 14 000 étudiants en santé (stagiaires paramédicaux, externes en santé) mobilisés en première ligne, puisse avoir droit à une prime de 200€ pendant toute la durée de la crise. Pour faciliter le déplacement des soignants, la gratuité des transports régionaux a été mis en place à leur attention jusqu’à nouvel ordre ». De rappeler d’autre part que, depuis le 21 mars, un décret autorisant les collectivités à commander des masques a été publié. Dès sa parution, la Région a passé une commande de 4 millions de masques homologués, qui doivent être livrés sous peu, sous le contrôle d’un comité d’éthique Agence Régionale de Santé (ARS) - Région. Il ajoute que 42 M€ de Fonds européens « sont déjà sécurisés dans cette crise ». Le Plan d’urgence pour les entreprises représente quant à lui une enveloppe de 65 M€. La Région a décidé de participer au Plan de Solidarité National lancé par l’État à hauteur de 18 M€. L’apport global des Régions de France est de 250 M€ sur un total de 1 milliard d’euros. Une discussion est en cours, avec le cabinet du Premier ministre, pour que cette somme passe, pour les Régions, en investissement et non en fonctionnement. Ce plan est renouvelable dès le mois d’Avril selon l’évolution de la situation et se décompose en 2 volets. Le 1er volet attribue 1 500 euros aux Très Petites Entreprises (TPE) et aux indépendants ; le second volet avec une co-instruction État/Région des dossiers supérieurs, alloue 2 000 euros, .

Un guichet unique pour soutenir les entreprises

La Région débloque 47 M€ en aides directes pour soutenir toutes les entreprises. Il faut déposer un dossier. Un guichet unique Région a été mis en place au 0 805 805 145, et par mail à l’adresse : guichetmonfinancement@maregionsud.fr. Pour plus d’informations, consultez le site : entreprises.maregionsud.fr. Les délais de paiement sous 21 jours sont maintenus sous réserve de l’impact du délai de transmission des pièces justificatives dû au télétravail. « Les pénalités de retard sont supprimées pour les entreprises touchées par la crise du Covid-19, dans le cadre des marchés passés avec la Région Sud. » Le Plan d’urgence pour le secteur de l’Agriculture représentera 5 M€, spécialement sécurisés pour les entreprises agricoles. Une simplification des règlements pour maintenir le paiement de toutes les aides Feader est mise en place.
La solidarité économique et sociale est également à l’ordre du jour. Le Plan "Ne laisser personne sur le bord du chemin" s’élève à 103,5 millions d’euros et a pour objet de soutenir tous les secteurs touchés. Dans ce cadre les deux Creps d’Aix-en-Provence et Boulouris, qui comptent 190 places, sont ouverts pour accueillir les Sans-abri. Les internats sont mis à disposition des soignants, un dispositif déjà en place à Toulon dans le Lycée Rouvière. 15 000 masques récupérés dans les lycées de la Région sont redistribuées aux réseaux de santé, dont les pharmacies voisines. Une chaîne de solidarité est en cours de mise en place pour les bénévoles volontaires qui veulent s’engager. Une enveloppe de 4,5 M€ est dédiée à la jeunesse, l’enseignement supérieur et la recherche. Une aide de 2 M€ doit permettre le rapatriement de tous les étudiants régionaux en stage ou poursuivant leurs études à l’étranger, en partenariat avec les quatre universités de Provence-Alpes-Côte d’Azur. Pour assurer le maintien et la prolongation du financement des doctorants régionaux 2,5 M€ sont mis à disposition. Malgré les annulations, 5 M€ sont sanctuarisés et versés pour le monde sportif. Les subventions votées sont ainsi maintenues. Pour la Culture, une enveloppe globale de 35 M€ est prévue. « 30 M€ sont sanctuarisés et versés malgré les annulations ». Un Plan exceptionnel de 5 M€ est mis en place « pour que notre région reste terre de Culture », souligne Renaud Muselier qui insiste sur « un plan qui permettra aussi d’accompagner les compagnies et artistes les plus fragiles ; de renforcer le soutien aux structures permanentes et festivals ; de renforcer les aides à la diffusion artistique dans les six départements que compte la Région ». Également au programme : abonder les dispositif d’État dans les domaines des musiques, du livre, du cinéma ou des arts plastiques. Puis c’est 21 M€ qui sont débloqués pour les transports.« Ils permettent la mise en place d’un Plan de soutien pour les transporteurs de voyageurs et scolaires(77% des montants initialement prévus pour un service plein) ; l’adaptation quotidienne du Plan régional de transports pour couvrir les besoins spécifiques des soignants et des salariés ; la suspension des prélèvements en avril des paiements des Pass annuels pour les abonnés aux TER », annonce le président de Région.

Un Plan de relance de 1,2 milliard d’euros d’investissements massifs pour l’après-Covid

L’urgence est là, des moyens sont donnés pour y faire face, mais Renaud Muselier a également évoqué le jour d’après. « 1,2 milliard d’euros d’investissements massifs sont programmés ». Ce Plan comprend 88 M€ de soutiens aux maires et aux Intercommunalités pour démultiplier l’action des collectivités. 50 millions pour moderniser l’éducation dans les lycées, 762 millions pour moderniser le service public régional de transports : achat de trains, acquisition de cars, plan de modernisation des infrastructures (contrat de performance avec SNCF Réseau), le tout aux normes "COP d’avance" (trains à batterie, amélioration des performances, cars électriques, GNV, hydrogène…). La relocalisation industrielle bénéficiera d’un Fonds spécifique post-Covid de 17M€. Puis, 2,6M€ iront à l’industrie touristique et à un nouveau plan de promotion. « Il importe de prendre en compte la restructuration de la demande internationale, européenne et française en partenariat avec Atout France, le Comité Régional de tourisme et les partenaires associés, en lien étroit avec les professionnels », précise Renaud Muselier. Pour contribuer au programme "Autoroute du quotidien" 100 M€ seront investis par la Région. « En cohérence avec notre convention "Autoroutes durables" avec Vinci, ce grand programme de travaux routiers pour le territoire sera réalisé avec la participation de l’État, des conseils départementaux et des métropoles ». Toujours en matière de relance durable un Plan d’investissement "Mieux vivre en Provence-Alpes-Côte d’Azur" (2022-2027) de 155,5 M€ est lancé en faveur : de la production des énergies renouvelables ; la rénovation énergétique des bâtiments et la transition énergétique de l’habitat ; la transition énergétique dans le cadre de la rénovation urbaine. Et, Renaud Muselier en vient à « un engagement historique de 100 M€ pour la recherche et les conditions de travail des soignants au Contrat de Plan État-Région ». Renforcer le soutien aux chercheurs en Région. Un plan qui comprend également un financement du Samu régional et « un investissement dans des travaux ou des constructions pour améliorer les conditions de travail des soignants et démultiplier les points locaux d’accès aux soins avec, pour objectif : 150 maisons régionales de santé en 2023 ». Renaud Muselier ne manque pas d’ajouter que : « toutes ces mesures de plan régional d’urgence, de solidarité ainsi que le plan de relance viennent se greffer aux 500 millions d’euros de notre Plan Climat "Une COP d’avance" qui reste notre fil conducteur avec 30% du budget régional qui lui est consacré ».

Aujourd’hui, vous sortez soit vous mourez soit vous tuez les autres.

A l’issue de la conférence, Renaud Muselier reviendra sur le contexte : « On vit une contrainte incroyable, invraisemblable que personne n’a jamais anticipée. On s’est moqués quand on a vu les 80 millions de Chinois bloqués chez eux. Aujourd’hui c’est un tiers de l’humanité qui est bloqué. » Est-ce que c’est supportable ? : « Je pense que c’est extrêmement difficile pour les familles, excessivement difficile pour notre économie et très très compliqué à traiter pour les médecins et les équipes soignantes. Je pense que cela ne sera supportable que si l’on voit une issue, une lueur d’espoir. Actuellement, la seule issue, c’est que l’on sait que le seul moyen de tuer la maladie c’est le confinement. Si on peut trouver un traitement tant mieux, si le pic de l’épidémie redescend tant mieux mais, aujourd’hui, on est dans l’incertitude avec une guerre des scientifiques. Alors aujourd’hui vous sortez soit vous mourez soit vous tuez les autres... »
Michel CAIRE

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.