Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Provence > Société > Covid-19. Renaud Muselier soutient le Pr. Raoult : "Il n’a fait que (...)

< >

Covid-19. Renaud Muselier soutient le Pr. Raoult : "Il n’a fait que respecter le serment d’Hippocrate"

vendredi 4 septembre 2020

JPEG - 100.7 ko
Pour le Dr. Renaud Muselier : "Didier Raoult a donné de l’espoir dans une période qui en manquait cruellement" (Photo archives Destimed)

C’est en tant que docteur que Renaud Muselier, le président de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, réitère son soutien au professeur Raoult. Il écrit : « Au mois de février dernier, alors que la crise sanitaire s’installait en Europe, le grand public faisait la connaissance du Professeur Didier Raoult. Avec le profil atypique que chacun lui connaît désormais, avec sa pédagogie claire et parfois désarmante, il livrait la première bonne nouvelle depuis des semaines dans une vidéo restée célèbre. C’était une nouvelle venue de Chine : la chloroquine, molécule isolée et administrée depuis 2 siècles pour combattre le paludisme, avait prouvé son efficacité face au nouveau coronavirus ». « Alors en proie à une angoisse grandissante, insiste-t-il, stupéfaits par la progression du virus chez le voisin italien, les Français renouent avec l’espoir grâce à cette personnalité nouvelle ». Renaud Muselier rappelle que « Dans le monde de la science, le Professeur Didier Raoult n’est pourtant pas un jeune premier. Il est même une référence mondiale de la microbiologie et des maladies infectieuses, comme en atteste son parcours scientifique hors du commun ». Et de revenir sur le parcours de Didier Raoult : « Président de l’Université d’Aix-Marseille de 1994 à 1999, Grand Prix de l’Inserm en 2010 pour l’ensemble de sa carrière, il cumule à son actif pas moins de 25 prix nationaux et internationaux. En 2011, il fonde l’Institut Hospitalo-Universitaire Méditerranée Infection, l’un des sept retenus en France par un jury international pour bénéficier des financements du programme "Investissements d’Avenir" voulu par Nicolas Sarkozy. Aujourd’hui, près de 800 personnes y travaillent, y recherchent les traitements des maladies d’hier, d’aujourd’hui et de demain, y soignent des patients. Ce pôle mondial d’excellence est son œuvre comme celle de ses brillants collaborateurs et collègues ». « Ces rappels de toute évidence, ajoute-t-il, ne seraient pas nécessaires si le Professeur Didier Raoult ne faisait pas l’objet aujourd’hui d’attaques importantes. Lorsqu’on n’est pas occupé à dénigrer son look chevelu ou même sa ville de cœur, Marseille, c’est à ses travaux et à son sens de la déontologie que l’on s’attaque ». Alors, pour le docteur Muselier : « Oui, Didier Raoult a donné l’instruction à ses équipes de prodiguer un protocole de traitement bien connu à tous ses patients depuis le début de la crise sanitaire. A des moments de basculement, sa voix était probablement la seule à fixer un cap clair, compréhensible et vérifiable. Dépister, isoler les malades et les traiter avec le meilleur protocole disponible ou connu. Je voudrais rappeler à tous ses détracteurs, à commencer par nos collègues professionnels de santé et docteurs en médecine, que nous prêtons un célèbre serment à l’aube de nos carrières respectives. Ils en oublient vite que Didier Raoult respecte mot pour mot le Serment d’Hippocrate depuis six mois ». Et de rappeler des passages de ce texte : « Mon premier souci sera de rétablir, de préserver ou de promouvoir la santé dans tous ses éléments (…) Je ferai tout pour soulager les souffrances (…) Je donnerai mes soins à l’indigent et à quiconque me les demandera (…) J’informerai les patients des décisions envisagées, de leurs raisons et de leurs conséquences.  » Pour Renaud Muselier : « Ce premier souci n’a jamais quitté Didier Raoult. Il a même incarné ce souci, en testant, en isolant et en soignant tous les malades qui se présentaient à lui, sans aucune exception. En pleine crise sanitaire, il a appliqué sans réserve le Serment d’Hippocrate comme d’ailleurs les principes de la médecine de guerre, celle qui s’applique dans l’urgence vitale de toutes et de tous. De même, combien de médecins, combien de chercheurs, peuvent-ils prétendre diffuser leur savoir et leur connaissance à un public si large de façon transparente ? En démocratisant cet exercice sur les réseaux sociaux et Internet, le Professeur Raoult a parfaitement respecté son serment. Le devoir d’information a été étendu au-delà du patient, et on ne peut que s’en féliciter ». Et poursuit-il : « A bien y réfléchir, Didier Raoult a donné de l’espoir dans une période qui en manquait cruellement. Il en a même apporté beaucoup, ce qui est aussi la mission d’un médecin aux heures les plus critiques. A l’IHU Méditerranée Infection, au sein des hôpitaux de Marseille, 200 000 personnes ont été testées depuis ce fameux mois de février. Partout en France et dans le monde, le système de dépistage mis en place par les équipes du Professeur Raoult recueille des louanges. La faible mortalité dans notre région, en Provence-Alpes-Côte d’Azur, atteste de la réussite de cette stratégie ». Renaud Muselier de prévenir : « Face aux attaques, nous devons soutenir et défendre le Professeur Didier Raoult. Il peut compter sur mon soutien fidèle, sans réserve ni faux-semblant. Des scientifiques de sa trempe, qui n’ont pas peur de déplaire à l’avis majoritaire ni aux institutions, manquent au débat public. Nul doute que l’histoire saura lui reconnaître son véritable rôle face à la première grande pandémie de notre temps ».
La rédaction

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.