Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Aix Marseille > Politique > Covid-19 à Marseille. Gabriel Attal, porte-parole du Gouvernement, s’inscrit (...)

< >

Covid-19 à Marseille. Gabriel Attal, porte-parole du Gouvernement, s’inscrit dans la lutte contre l’épidémie : tests renforcés pour les jeunes, contrôles pour le respect du port du masque avec l’arrivée de renforts...

lundi 17 août 2020

JPEG - 136.6 ko
Gabriel Attal et Sébastien Debeaumont, président de l’ARS Paca sur le Vieux Port pour visiter le centre de dépistage mis en place par les marins-pompiers de Marseille en partenariat avec IHU Méditerranée Infection (Photo Michel Caire)
JPEG - 203.3 ko
Tests de dépistage sur le Vieux-Port par les marins-pompiers de Marseille (Photo Ars Paca)

Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement était à Marseille ce lundi 17 août. Dès le matin il avait annoncé sur France-Bleu Provence l’arrivée d’une compagnie de CRS à Marseille, 130 personnes, pour faire respecter le port du masque. Occasion pour lui de déclarer également que s’il importe de poursuivre la pédagogie, des sanctions s’imposent également en cas de non-respect du port du masque et des mesures barrières. Ainsi, 700 opérations de contrôles sont annoncées dans les prochaines semaines dans le département des Bouches-du-Rhône. Après une visite sur Le Piana », de la compagnie maritime de transport La Méridionale, où il a pu constater le protocole sanitaire mis en œuvre à bord et échanger avec le personnel, il s’est rendu sur le Vieux-Port où le Bataillon de Marins-Pompiers de Marseille a installé un stand provisoire de dépistage de la Covid-19 : « Nous avons effectué 200 tests en deux heures », signale l’Amiral Patrick Augier qui précise : « L’attente est d’une quarantaine de minutes pour passer le test et, 3 ou 4 heures après on reçoit par SMS le résultat de l’IHU ». Gabriel Attal a notamment visité le laboratoire mobile des marins-pompiers présent sur le site. Il devait expliquer : « Nous avons changé de stratégie concernant les tests. Nous ciblons maintenant tout particulièrement les jeunes de 20 à 40 ans ». Et, il tient à rappeler qu’« avec 600 000 tests par semaine nous sommes un des pays d’Europe qui testons le plus ». Un effort qui est donc maintenant ciblé, ainsi : « l’Assurance Maladie, dans les Bouches-du-Rhône va adresser des bons de dépistage gratuit à 200 000 jeunes ». Et, dans la même logique de « si tu ne viens pas au dépistage le dépistage vient à toi, des opérations vont se poursuivre sur le terrain ». De même que des opérations de contrôle, Gabriel Attal, précise à ce propos : « Ce qu’il faut craindre, c’est moins la verbalisation que le virus qui peut vous contaminer si vous ne respectez pas les gestes barrières ». Il ajoute, en direction de la jeunesse : « peut-être qu’elle craint moins, sur un plan sanitaire, les effets de la Covid-19 mais elle doit mesurer qu’elle peut la transmettre à ses proches. Elle doit aussi mesurer que sur le plan social et économique elle est la première victime de la Covid. Alors, ensemble, nous devons tout faire pour éviter un nouveau confinement dont les effets seraient tragiques ». Christine Juste, adjointe à la maire de Marseille en charge de l’environnement, la santé, la lutte contre les pollutions, la propreté de l’espace public se félicite de cette visite ministérielle : « Le port du masque obligatoire dans les 7 premiers secteurs de Marseille, mais encore faut-il des forces de l’ordre pour le faire respecter. Or, nos policiers municipaux sont épuisés. Ces renforts sont donc les bienvenues. Maintenant j’attends de voir qu’elle sera l’amplitude horaire sur laquelle ils interviendront. Car, en journée, l’obligation de port du masque est respectée mais il n’en va pas de même le soir ». Elle poursuit : « Nous accueillons actuellement toute l’Europe, nous en sommes très contents, mais cela exige des efforts de tous pour que cela se passe au mieux ». Et de conclure : « Je me réjouis que la présidente de la métropole ait enfin cédé à l’État et augmente le nombre de bus sur plusieurs trajets ».
Michel CAIRE

Poussée par le préfet de région, Pierre Dartout, la présidente de la RTM, Catherine Pila, annonce, non sans signifier son agacement, dans un courrier adressé à la maire de Marseille, Michèle Rubirola et à son adjointe déléguée aux mobilités, Audrey Gatian que l’offre dès ce mardi 18 août « va être renforcée sur les lignes les plus fréquentées desservant le littoral... »

.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.